Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 24
13055 membres inscrits

Montréal: 11 déc 22:20:59
Paris: 12 déc 04:20:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: tu manges de l'humain ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 7 avr à 04:48
Modifié:  7 avr à 14:57 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Sans le savoir, parce que c’est mélangé,
Des traces humaines arrivent dans ton assiette.
Mensonge ? c’est une dérive sans réalités.
Les surveillances habilitées sont honnêtes
.


Dépecés, broyés, ces cadavres dits humains,
Conditionnés, peuvent faire d’excellents steaks hachés.
Provenances françaises, sans ajouts incertains.
Je crois percevoir une présence horrifiée ?

La viande issue de chimies pétrolifères,
Goûts animaliers, en produits garantis sans.
Doigts humains, coupés au broyage, ça fait l’affaire ?

Une fois en blocs, où paraît la présence humaine ?
Vouloir y penser serait-ce être indécent ?
Nourriture qu’a ni gouts, où est-ce que ça nous mène ?

C’est une fiction. Ou peut-être, déjà un doute ?
Végétaux de liquides humains, une nouvelle route ?

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12353 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 7 avr à 05:16
Modifié:  7 avr à 05:17 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Le fond est intéressant et pousse à la réflexion. Un texte fort.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 8 avr à 02:24 Citer     Aller en bas de page

oui ADAMANTINE, et j'ai du en faire un bonzaï.
parce que personne n'osera faire faire une lecture d'ADN de certains plats de viandes (à bas prix) n'ayant pas assez d'informations. actuellement les matières premières qui ne posent aucune interrogation sur certaines disparitions commencent à entrer dans nos doutes alimentaires comme le cheval, des rats, et des animaux malades.
pour les cinéphiles il existe un chef d'œuvre sur une couleur verte.
pourquoi cette interrogation ? j'ai connu des doigts qui sont actuellement mangés.
dans mes regards décalés, j'ai d'autres interrogations sur certains vivres ensembles.

 
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
332 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 8 avr à 03:08
Modifié:  8 avr à 03:10 par A.Belhirch
Citer     Aller en bas de page

Bonjour samamuse

Avoir faim et avoir appétit mais quoi manger en fin. Oui de nos jour tout ce qu'on se met sous la dent est issu d'une origine douteuse.

Merci pour cette cultivant lecture

Bonne dimanche

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
dreampop


Naturel et Essentiel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 8 avr à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Sur des rivages anciens, j’ai humé l’anthropophage
Sans connaître le prix du sang, l’encens torique.
De Nouvelle Bretagne, j’ai inhalé le maléfique
Anneau de fumées noires, l'invincible breuvage….

Coucou Sam, c'était une pratique ancienne on puisait ainsi l'essence du guerrier et sa force....la question détiens-t on toujours la vérité dans nos sociétés bien pensantes

  J'ai fait un rêve aujourd'hui Mais il m'est interdit Tuer le rêve c'est tuer l'homme
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 9 avr à 04:24 Citer     Aller en bas de page

je l'ignore... le plus grand nombre des réflexions se refusent à vouloir envisager avant les catastrophes, les éventualités qui bouleverseront les bases de leurs morales, de leurs certitudes, de leurs éthiques, si les médias (généralement trop tard) n'en font pas des scandales. (ce que je fais là, est-ce un rôle de témoins d'alertes ?)
ou une utopie de divagations ?
puisqu'un jour je devrais mourir, qu'importe qui me mangera.
comme certaines populations d'Amazonie, je remercie les âmes des vies que je vais séparées, pour faire un bon usage de leurs parties qui vont me nourrir, et s'ennoblir (peut-être) de mon enveloppe. en carottes râpées, en lait adapté, en sang dans des boudins.
c'est de l'humour.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 17 mai à 04:35 Citer     Aller en bas de page

j'apprécie les manques de curiosités sur un sujet bien présent avec interdiction d'actualité tant que personne ne tombe malade.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 26 juin à 02:42 Citer     Aller en bas de page

pourquoi aucune curiosité ?
j'ai mis des mois, avec les preuves sous les yeux, pour y accorder du crédit.
même maintenant, sans tests d'ADN couteux, les sensibilisations non médiatisées, sont impossibles.
des rugbymans dans les Andes, y ont eu recours, et n'ont pas dit que ça avait un mauvais gout, cette chaire est sucrée comme le cheval. j'en ai mangé sans le savoir, et je n'en suis pas mort, même religieusement, après la connaissance des preuves.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 7 sept à 07:08 Citer     Aller en bas de page

samamuse tu écris n'importe quoi.
nous ne devons pas manger plus de 500 g de viande dite rouge (bœuf, mouton, cheval, kangourou, autruche, humain)
pour éviter les absorptions de matières grasses.
par contre, nous pouvons manger à volonté du; porc bien gras, du lapin qui ne voient pas le jour, des volaille de batterie, des oiseaux migrateurs qui sont en disparitions, et beaucoup d'autres intelligences des conseillers d'état, qui eux ne respectent rien, puisqu'ils sont sans humanité, ce sont des comptables de statistiques. qui créent des réductions de ressources aux sans dents, pour assurer leurs régulières augmentations en individus et ressources, tout en diminuant leurs charges de fonctionnalités, sur des gestions productrices de richesses de la France.
oui je perçois, c'est vraiment du n'importe quoi.
qui peux envisager de croire cela.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7284 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 13 sept à 03:14 Citer     Aller en bas de page

aucune curiosité.
sur un disparu, il est possible de récupérer,
3 à 5 kilos de viandes de premier choix.
5 à 15 kilos de bas morceaux.
2 à 30 kilos de gras pour des complémentarités.
le reste étant transformé pour faire des engrais.
pour un pavé de viande humaine, il faut 10 disparus.
d'origines incertaines, envisageant de très grands secrets.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 356
Réponses: 9
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0385] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.