Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 313
Invisible : 0
Total : 313
13041 membres inscrits

Montréal: 21 avr 00:01:08
Paris: 21 avr 06:01:08
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Les Putes Ne Sont Plus Sur Le Trottoir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
ZACK ATTACK...da mic


La magie du verbe c’est d’agir sur les formes. D-Nyv
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
267 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2012
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 7 avr à 09:00
Modifié:  7 avr à 13:12 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

LES PUTES NE SONT PLUS SUR LE TROTTOIR.

Avec leurs airs de saintes nitouches,
Et du rouge à lèvres imbibé sur leurs bouches,
Elles veillent à ce que personne ne les touche,
Feignant ainsi qu'aucun autre ne les couche.

Ça se dit ni putes, ni soumises ,
Mais s'adonne aux pires bêtises,
Il faut mesdames qu'on se le dise,
J'en ai l'expertise.

Elles sont majoritairement femmes de quelqu'un,
Cependant n'hésitent pas à faire la catin,
Comme s'il est inscrit dans le chromosome féminin,
Qu'on peut être la femme de un et aller baiser au loin .

Alors avis aux hommes dit mariés,
Messieurs, arrêtez de vous illusionner,
Elles sont vôtres lorsqu'elles sont à vos côtés,
Et à d'autres lorsqu'elles prétendent aller se balader.

Je vous le dis, les putes ne sont plus sur le trottoir,
Elles sont mariées ou vivent en couple pour la plupart,
Possèdent un emploi, une maison et mènent une vie de famille, il faut me croire
Alors respect à celles qui se prostituent dignement, et merde à celles qui vivent une vie pleine de fards.

  ...da mic.
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
385 poèmes Liste
11779 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 7 avr à 14:42 Citer     Aller en bas de page

Étrange façon de penser...

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
890 poèmes Liste
5501 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 7 avr à 15:37
Modifié:  8 avr à 06:56 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Tu as l'air de bien t'y connaître en femmes mariées et en putes, aussi...

Ânon, c'est vrai, ce sont les mêmes...

Fichtre, je ne m'étais même pas rendu compte!

Hubix.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5753 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 9 avr à 04:59 Citer     Aller en bas de page

ce sont des professionnelles du tertiaire ?
quels genres de services à la personne sont elles être sensées être des professionnelles, d'utilités publiques, non déductibles des impôts.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
2273 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 9 avr à 05:26
Modifié:  15 avr à 08:08 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Je respecte la forme du texte que je trouve très bien écrit.
A chacun sa liberté et sa façon de penser. Cela s'applique à votre texte ... et aux femmes.
Bonne journée
Christophe

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1210 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 13 avr à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Un texte à vomir .....La forme est juste là pour servir un fond méprisable !
Vous insultez et n'avez aucun respect pour La FEMME .....il semblerait que votre expérience personnelle où vs avez été certainement cocufié ( sans doute , sinon difficile de comprendre ce propos diffamatoire pour les femmes en général ) ! Vous portez plus qu'un jugement mais une affirmation

Qui plus est vs employez un français approximatif ....( j'en ai l'expertise ? ah bon , vous êtes apte à évaluer ce que vous donnez comme une vérité sociétale ? )
Quand à vos conseils à vos congénères
""Alors avis aux hommes dit mariés,
Messieurs, arrêtez de vous illusionner,
Elles sont vôtres lorsqu'elles sont à vos côtés,
Et à d'autres lorsqu'elles prétendent aller se balader.""
Ils porteraient à rire ......si ils n'étaient pas autant grotesques !!!

Vous m'inspirez je crois que je vais écrire
"Tous les hommes sont des maquereaux " sauf le mien
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire tout de même en poésie !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 162
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0634] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.