Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 127
Invisible : 1
Total : 134
· JOHA · Drôle d'oiseau · Cidnos · student27 · ori
Équipe de gestion
· In Poésie
13030 membres inscrits

Montréal: 12 nov 17:45:40
Paris: 12 nov 23:45:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: La Télévision Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Berny

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
27 mars
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 12 avr à 09:42 Citer     Aller en bas de page

La télévision

Comme barque qui glisse sur l’eau qui se referme
Ne laissant du passage qu’une trace éphémère
Les propos trop outrés que les médias profèrent
Ont pour seul résultat que vos oreilles se ferment
Se donner en spectacle pour accroitre l’audience
Des donneurs de leçons on voit l’outrecuidance
Quand leur mâle assurance vous cache en vérité
De leur grande ignorance toute la vacuité
Leur plus grande ambition est le journal télé
Le vingt heures quel bonheur c’est la célébrité
A ce poste si envié ils sauront s’accrocher
Et leur sourire factice longtemps vous imposer
Si vous aviez idée de leurs émoluments
Vous vous diriez alors qu’il faut absolument
Et sans hésitation les chasser de leur chaire
Ne laissant du passage qu’une trace éphémère

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
264 poèmes Liste
4503 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 12 avr à 12:04 Citer     Aller en bas de page

:

Yvon

  YD
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2425 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 12 avr à 13:21 Citer     Aller en bas de page

Alors pourquoi les écoutes-tu ?

 
Berny

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
27 mars
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 12 avr à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Didier
Alors pourquoi les écoutes-tu ?


Bonne question
Berny

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 14 avr à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Il faut faire la part des choses. Tout n’est pas bon mais tout n’est pas mauvais.

J’ai bien aimé ce statut de révolté que je partage avec mesure.

Et au fait bienvenue !

 
Berny

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
124 commentaires
Membre depuis
27 mars
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 15 avr à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe
Il faut faire la part des choses. Tout n’est pas bon mais tout n’est pas mauvais.

J’ai bien aimé ce statut de révolté que je partage avec mesure.

Et au fait bienvenue !



Merci pour ce commentaire de mesure
Berny

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 346
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0365] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.