Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 10
· Yvan Bert · M@rselO
13022 membres inscrits

Montréal: 21 oct 23:56:03
Paris: 22 oct 05:56:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Ô dieux fous ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1405 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 4 juin à 04:15
Modifié:  4 juin à 05:42 par Emme
Citer     Aller en bas de page

On n'ose plus parler,
Entourés par des fous.
On est intimidés,
La peur d'la corde au cou.

Ils lancent des idées,
Qui semblent farfelues.
Sans les argumenter :
J'en suis l'premier déçu.

Nous sommes des innocents,
Qui se sentent coupables.
Nous sommes bien portants,
Et pourtant on s'accable.

On n'ose plus débattre.
On reste au quant-à-soi.
Qu'avec la peur en plâtre,
On ne fasse pas le poids.

J'aime à me confronter,
Dans des débats d'idées.
Mon esprit stimulé,
Me donne la santé.

Mais pour toutes réponses,
Laissent des cicatrices,
Te jettent dans les ronces,
Font preuve de malice,

Fuient la philosophie.
Être libre-penseur,
Est risqué pour nos vies,
Dont ils nient la valeur.

La pire crainte des fous,
C'est qu'un jour, ils aient tort.
Manipulent beaucoup,
Pour contrer le plus fort.

Comme ils sont peu nombreux,
Ils cultivent la peur.
Et ils mettent le feu,
Au désir de bonheur.

Si je rencontre ce fou,
Et si je m'en rends compte.
Je serai assez fou,
Pour lui foutre la honte ?


 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6933 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 4 juin à 08:11 Citer     Aller en bas de page

merci JCG
de ces fous dont nous faisons partie ?

Comme ils sont peu nombreux,
Ils cultivent la peur.
Et ils mettent le feu,
Au désir de bonheur.

certains feux deviennent des passions.
à +

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1405 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 4 juin à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Oui, Samamuse, je crois que l'on à tous une part de folie en nous. Et qu'une mésaventure peut la faire exploser. Parfois la raison ne peut plus contenir la violence d'une émotion comme la peur, l'amour... Contenir la peur, ou l'exprimer à des répercutions sur nous et nos proches. Oui tu as raison : certains feux deviennent des passions. Certains feux deviennent des incendies. Merci de ton passage sous ces mots. A bientôt !

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 4 juin à 22:56
Modifié:  4 juin à 22:57 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page



Ça, c'est un texte bien fort aussi !

On en a marre ! Où est le juste ? dans la folie ? dans la raison ? ou dans l'apparence de raison ?

On se retrouve parfois jeté dans les ronces, on en sort péniblement, et cela recommence... Alors on se revêt d'une armure, pour éviter les griffures à la prochaine chute...

La libre-pensée est parfois dangereuse, en effet.

Amitiés




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1405 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 5 juin à 14:41 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être passé sous ces mots, Le Poète Masqué. Il n'est pas bon d'être libre penseur, quand on est face à une personne à l'esprit fermé et qui est prêt à te faire taire pour limiter l'impact de cette liberté sur lui-même et sur les autres. A bientôt !

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
203 commentaires
Membre depuis
22 avril
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 7 juin à 07:04 Citer     Aller en bas de page

Tu devrais voir Hysteria de Brad Anderson avec Kate Beckinsale, Jim Sturgess, Michael Caine.
Quand les fous deviennent la majorité et prennent le pouvoir la folie devient norme et change de camp.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1405 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 7 juin à 10:26 Citer     Aller en bas de page

On en est pas loin, de ce monde là. Quand on voit les décisions qui se prennent, au plus haut niveau de certains états. Mais merci Amanda, pour ton commentaire, et ton partage ; à l'occasion, je visionnerai Hysteria. A bientôt !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
406 poèmes Liste
21028 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 12 juin à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Il faut éteindre les incendies, difficiles à supporter.
A force de nous infliger des brûlures intenses, il faudra bien se révolter.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6933 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 14 juin à 04:17 Citer     Aller en bas de page

que font les américains pour souffler et éteindre un puits de pétrole en feux… il tuent le mal par un autre mal, tant pis pour les dégâts.

Fuient la philosophie.
Être libre-penseur,
Est risqué pour nos vies,
Dont ils nient la valeur.

un problème… une nouvelle loi… qui détruit le remède de la précédente. les causes… les médiatisations qui deviennent les vérités aussi permanentes que les sondages.
serait-ce hors sujet ? (pour les comment taire)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 278
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0491] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.