Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 3
Invisible : 0
Total : 5
· M@rselO · Yvan Bert
13022 membres inscrits

Montréal: 22 oct 00:08:05
Paris: 22 oct 06:08:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: With a little help from... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14587 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 4 juin à 10:18
Modifié:  4 juin à 11:44 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Nom du site


Avez-vous noté que -souvent- ceux qui aiment se spécialiser dans la proposition des rimes érotiques, du désir et de la passion farouche ont besoin de support ?

Ils mélangent les termes de la luxure comme aguicher, enfoncer, à outrance... en
s'appuyant sur le veto -imaginaire- des nonnes, de l'église, de l'enfer, en ressuscitant l'idée de perversion, du vice, de la damnation, coûte ce qu'il en coûte.

Mais pourquoi ?

Où sont les nonnes, où est l'église dans leur vie, dans nos vies, et à quel maître vont-ils rapporter leur perversion ?

Franchement, j'ai quelques doutes à propos de ces passions formidables, elles me semblent juste des sollicitations physiques qui ne peuvent pas "durer" , être efficaces sans les béquilles mentales de la transgression.


Alors, peut-être ces auteurs spécialistes de l’éros n’ont pas encore appris que le plaisir plus puissant est dans la réponse, l’accord de l’autre, dans l’envie et capacité de le connaitre, découvrir le plus possible dans son intégralité .

Qui sait, malgré leur plaisir- trompeté comme liberté absolue - il n’est rien d’autre qu’un besoin de triompher contre leur ennemi intérieur dont le pouvoir est absolu…

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
874 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 5 juin à 02:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga
Nom du site


Avez-vous noté que -souvent- ceux qui aiment se spécialiser dans la proposition des rimes érotiques, du désir et de la passion farouche ont besoin de support ?

C'est un peu comme un joueur de golf... qui se sert d'un tee pour réussir le par en 18 trous !

Ils mélangent les termes de la luxure comme aguicher, enfoncer, à outrance... en
s'appuyant sur le veto -imaginaire- des nonnes, de l'église, de l'enfer, en ressuscitant l'idée de perversion, du vice, de la damnation, coûte ce qu'il en coûte.

Veto, en français, peut prendre la signification de "vétérinaire", du latin "veterinarius", outre le refus du châtiment institué par une autorité, pas toujours en odeur de sainteté !

Mais pourquoi ?

Où sont les nonnes, où est l'église dans leur vie, dans nos vies, et à quel maître vont-ils rapporter leur perversion ?

Érotisme et catéchisme sont les deux mamelles d'un seul et même cerveau

Franchement, j'ai quelques doutes à propos de ces passions formidables, elles me semblent juste des sollicitations physiques qui ne peuvent pas "durer" , être efficaces sans les béquilles mentales de la transgression.

La "béquille" serait bien cette antithèse de la pulsion face à la passion, que les philosophes auront tout loisir de développer...

Alors, peut-être ces auteurs spécialistes de l’éros n’ont pas encore appris que le plaisir plus puissant est dans la réponse, l’accord de l’autre, dans l’envie et capacité de le connaitre, découvrir le plus possible dans son intégralité .

Pour continuer la parallèle, on peut considérer que l'acte et l'imaginaire d'un côté sont l'eucharistie et la prière de l'autre, non ?

Qui sait, malgré leur plaisir- trompeté comme liberté absolue - il n’est rien d’autre qu’un besoin de triompher contre leur ennemi intérieur dont le pouvoir est absolu…



Enfin, mais j'aurais encore beaucoup de développements sur ces questions... si Dieu le veut !

L'Eglise n'est pas toujours opposée ou éloignée du bordel :
Au Mans, des immeubles au bas de la Cathédrale étaient loués par l’Évêque et le Diocèse à des prostituées qui travaillaient derrière la muraille...
Et l'Abbé attitude est parfois connue sous le nom d'Abbé Cezón Falzar !

Le premier roman érotique (qualifié de pornographique à l'époque) serait de Boyer d'Argens : Thérèse Philosophe
Personne ne lit, mais cette littérature est régulièrement au box-office des publications !

En retournant la question : on a toujours le choix : ie
perversion ou intégrisme - plaisir de luxure ou grâce du pardon

Chacun cherche sa plénitude et son idole dans ce qu'il enferme, plus par éducation que par conviction...

Je vais faire ma pénitence, mais j'emporte une revue illustrée non corrigée...

Ciao

  M@rs
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
714 poèmes Liste
21303 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 5 juin à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea Belga
Avez-vous noté que -souvent- ceux qui aiment se spécialiser dans la proposition des rimes érotiques, du désir et de la passion farouche ont besoin de support ?

Ils mélangent les termes de la luxure comme aguicher, enfoncer, à outrance... en
s'appuyant sur le veto -imaginaire- des nonnes, de l'église, de l'enfer, en ressuscitant l'idée de perversion, du vice, de la damnation, coûte ce qu'il en coûte.

Mais pourquoi ?

Où sont les nonnes, où est l'église dans leur vie, dans nos vies, et à quel maître vont-ils rapporter leur perversion ?



Pour cette première partie du texte je te suis. Etant donné que les pratiques religieuses sont en net recul, on peut se demander quel enfer on devrait encore redouter. Quand l'on pense à ce que Sade à écrit à son époque !
Les nonnes ne sont donc plus qu'un accessoire vaguement érotique, un costume, un déguisement. Un peu comme la tenue de soubrette, tout juste un adjuvant olé-olé pour réveiller une libido masculine affaiblie.

Citation de Galatea Belga
Franchement, j'ai quelques doutes à propos de ces passions formidables, elles me semblent juste des sollicitations physiques qui ne peuvent pas "durer" , être efficaces sans les béquilles mentales de la transgression.



On peut faire de la poésie avec des sollicitations physiques et non-durables, comme par exemple à propos du parfum des fleurs ou d'un paysage au coucher de soleil.

Citation de Galatea Belga
Alors, peut-être ces auteurs spécialistes de l’éros n’ont pas encore appris que le plaisir plus puissant est dans la réponse, l’accord de l’autre, dans l’envie et capacité de le connaitre, découvrir le plus possible dans son intégralité .

Qui sait, malgré leur plaisir- trompeté comme liberté absolue - il n’est rien d’autre qu’un besoin de triompher contre leur ennemi intérieur dont le pouvoir est absolu…



Tu veux dire les fantasmes qui les tourmente (ou pas) ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14587 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 5 juin à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Galatea Belga
Avez-vous noté que -souvent- ceux qui aiment se spécialiser dans la proposition des rimes érotiques, du désir et de la passion farouche ont besoin de support ?

Ils mélangent les termes de la luxure comme aguicher, enfoncer, à outrance... en
s'appuyant sur le veto -imaginaire- des nonnes, de l'église, de l'enfer, en ressuscitant l'idée de perversion, du vice, de la damnation, coûte ce qu'il en coûte.

Mais pourquoi ?

Où sont les nonnes, où est l'église dans leur vie, dans nos vies, et à quel maître vont-ils rapporter leur perversion ?



Pour cette première partie du texte je te suis. Etant donné que les pratiques religieuses sont en net recul, on peut se demander quel enfer on devrait encore redouter. Quand l'on pense à ce que Sade à écrit à son époque !
Les nonnes ne sont donc plus qu'un accessoire vaguement érotique, un costume, un déguisement. Un peu comme la tenue de soubrette, tout juste un adjuvant olé-olé pour réveiller une libido masculine affaiblie.

Citation de Galatea Belga
Franchement, j'ai quelques doutes à propos de ces passions formidables, elles me semblent juste des sollicitations physiques qui ne peuvent pas "durer" , être efficaces sans les béquilles mentales de la transgression.



On peut faire de la poésie avec des sollicitations physiques et non-durables, comme par exemple à propos du parfum des fleurs ou d'un paysage au coucher de soleil.

Citation de Galatea Belga
Alors, peut-être ces auteurs spécialistes de l’éros n’ont pas encore appris que le plaisir plus puissant est dans la réponse, l’accord de l’autre, dans l’envie et capacité de le connaitre, découvrir le plus possible dans son intégralité .

Qui sait, malgré leur plaisir- trompeté comme liberté absolue - il n’est rien d’autre qu’un besoin de triompher contre leur ennemi intérieur dont le pouvoir est absolu…



Tu veux dire les fantasmes qui les tourmente (ou pas) ?



On est d'accord un peu sur tout , Aude.

J'ai, aussi l'idée presque fixe, toutefois, que beaucoup de production érotique a comme but:

-attirer l'attention sur soi, gagner des lectures, des commments, ou de confessions érotiques par mp.

-imaginer d'acquerir- ENFIN - un pouvoir irresistible sur l'homme à travers le sexe ( quand l'auteure est une femme )

-faire de l'auto promotion , souvent mal présentée par les poètes qui proposent des textes avec une liste d'activités , souvent dans le mauvais ordre...


- et enfin, la mère de toutes les motivations, une sexualité frustrée qui demande d'etre vecue au moins dans leur imaginaire avec toute la trousse de nonnes, eglise, péchés pour déclencher leur faible libido ...à sens unique.



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6933 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 7 juin à 03:38 Citer     Aller en bas de page

bonjour à vous 3, pourquoi tant de "N", pour des fantasmes (et non fentes asthmes) pour des suffocations de certains manques.
N d'entre jambes…
pourquoi tant de non communications non violentes, pour ne pas partager le fond, et intéresser certaines curiosités.
un tel doigt de rose serait plaint des pines ?
la marre c'est l'eau de la connaissance (et non en deux mots)
oh mille excuses, vous devenez contagieux.
MDR.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1405 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 7 juin à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Merci Galatea pour ce post.
Un poème ; c'est un peu de soi qui se raconte. Et qui dit en substance : voilà comment je peux t'aimer. Ou voilà comment tu peux m'aimer. Quelque soit le poème que l'on propose : sexe, amour, amitié, et c'est peut-être pour ça, que ceux-là, ont le plus de succès.
Pour ce qui est de l'utilisation de l'antagonisme en littérature, je pense que cela à pour effet de renforcer les émotions éprouvées, de l'acteur qui les éprouve, ou par l'auteur qui les décrit. Et ainsi de proposer au lecteur plusieurs niveaux de lecture. Ce qui est tout de même plus intéressant qu'une histoire ne relatant qu'un seul point de vue. Créer de la contrariété rend une histoire plus efficace.
Sinon, pour ce qui est de l'érotisme lui-même, il y a ceux qui en ont l' "idée", et ceux qui en ont la "vision". L'érotisme se situerait à mi-chemin entre ces deux pôles : l'idée qui peut mener vers l'abstraction totale. Et la vision, elle, emporterait l'esprit jusqu'à la matérialisation du désir. A bientôt !

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1618 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 7 juin à 11:15
Modifié:  7 juin à 11:18 par MUSCADE
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Galatea belga

J'ai trouvé très intéressant de débattre sur un sujet tellement "spécial" selon les ressentis de chacun.

Je pense que l'écriture permet de mettre en évidence nos zones d'ombre ou nos penchants érotiques, sans jugement de personne, la liberté n'a ni religion,ni sexualité bridée -

Chacun peut tout imaginer à volonté, du vécu ou du virtuel, cela n'a pas d'importance.
Le lecteur est averti auparavant de ce qu'il va lire - la lecture va où l'on veut bien l'emmener.

J'ai, aussi l'idée presque fixe, toutefois, que beaucoup de production érotique a comme but:

-attirer l'attention sur soi, gagner des lectures, des commments, ou de confessions érotiques par mp.

-imaginer d'acquerir- ENFIN - un pouvoir irresistible sur l'homme à travers le sexe ( quand l'auteure est une femme )

-faire de l'auto promotion , souvent mal présentée par les poètes qui proposent des textes avec une liste d'activités , souvent dans le mauvais ordre...


- et enfin, la mère de toutes les motivations, une sexualité frustrée qui demande d'etre vecue au moins dans leur imaginaire avec toute la trousse de nonnes, eglise, péchés pour déclencher leur faible libido ...à sens unique.


Je pense que chacun aime lire et être lu sans pour but d'attirer l'attention sur soi - me semble -t-il ? mais le biais d'un site de poésie est un moyen comme un autre d'exister.

Et puis la LIBERTE est vraiment essentielle dans un domaine qui n'est pas obligé de correspondre à tout le monde.
S'il y en a qui se sente frustré dans leur sexualité et qui s'éclate en s'imaginant des situations--c'est leur droit--plaisir d'écrire "no limit".
Respectons le choix de tous - et épanouissons avec nos mots pour apaiser nos maux.

Merci du partage
Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6933 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 9 juin à 02:17 Citer     Aller en bas de page

j'adore les continuités.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 457
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0526] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.