Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 329
Invisible : 0
Total : 329
12996 membres inscrits

Montréal: 20 juin 03:16:58
Paris: 20 juin 09:16:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: La merde, L’homme Et Dieu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bardo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
19 avril
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 13 juin à 17:11
Modifié:  Hier à 07:12 par Bardo
Citer     Aller en bas de page

LA MERDE, L’HOMME ET DIEU

Sans l'homme, Dieu ne serait qu'un névrosé foutu ! Après tout, que serait Michel-Ange sans sa fresque ? Oui mais voilà : la peinture, ça ne chie pas ! Et puisque ça ne chie pas la peinture, ça ne vit pas la peinture ! — Il y a, chez Dieu, quelque chose de profondément sadique et cruel. Quelque chose de fou. L’homme qui veut vivre doit mourir d'abord ! Et de ses propres mains ! — Que sont les mains de l’homme sinon des tenailles à branlette ?

La branlette est un acte de mort ! Donc un acte de vie ! — Quand l'homme se branle, il s’expulse de son corps ! — Notons que le spermatozoïde vit sans l'homme. — Si le peintre sublime son érotisme dans la peinture, Dieu, lui, sublime son érotisme dans l'homme. — L'homme, c’est le roi des têtards ! — Avec l’éternité comme dénominateur, sa durée de vie n'est guère plus longue que celle du spermatozoïde !

Dieu chie-t-il ? Si oui, il est imparfait ! Et s’il est imparfait, il n'est pas Dieu ! — Dieu est un homme. — Mais l'homme n'est pas Dieu ! — Pour être quelqu'un, l'homme doit chier son corps puis sublimer son éjaculat ! Quand on pense à Michel-Ange, pense-t-on à l'homme où à son éjaculat ? — Demandez donc aux fidèles qui prient sous sa fresque ! — La prière est la forme la plus abjecte de la branlette. — Dès lors, sans son loyal noyau à flagelle, l'homme ne serait qu'un névrosé foutu !

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 juin à 02:28 Citer     Aller en bas de page

la peinture, ça ne chie pas ! Et puisque ça ne chie pas la peinture, ça ne vit pas la peinture.
oh tu n'a jamais fais de la peinture avec des produits "bio", "naturels", du jaune d'œuf, du concentré de sauce tomate, du bleu de Mytilène, en plein "été" sous le soleil, et que la vie de ta peinture se mette à lamentablement couler, de façon irrattrapable.
Dieu chie-t-il ? Si oui, il est imparfait, un parfait, il a fait une merde l'homme et il a voulu se rattraper en donnant vie à la femme, (l'homme est un né tronc de dieu)
oh BARDO accepte cet autre regard.
à +

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 15 juin à 07:16
Modifié:  15 juin à 07:22 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Des réflexions étonnantes, un questionnement très pertinent !

Des propos somme toute philosophiques, teintés d'une certaine loufoquerie...

Un langage très familier qui n'est pas incompatible avec ces questions, ces réflexions : que pense Dieu de tout cela ? Il laissera peut-être un commentaire...

Amitiés




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1231 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 15 juin à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Bardo, pour cet éjaculat philosophique. A bientôt !

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 16 juin à 08:21 Citer     Aller en bas de page

DIEU a besoin de nos mains pour laisser un commentaire.
nous ne sommes pas DIEU pour oser faire de la merde avec la créature et sont designer.
en tant qu'ancien designer, mes boites à hamburgers en carton ondulé, de 1995, ne mon jamais évoqué de merde, avec leurs contenus, à moins que ces dites boites n'évoquent les suites de ces consommations…
MDR.

 
ramoche

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
28 commentaires
Membre depuis
19 avril
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 16 juin à 17:02 Citer     Aller en bas de page

N'était Dieu, ne seraient les athées.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 17 juin à 03:16 Citer     Aller en bas de page

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1231 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 juin
  Publié: Avant-hier à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Si l'Homme n'avait pas " inventé " Dieu, il n'y aurait que des athées sur terre.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: Hier à 03:40 Citer     Aller en bas de page

non, parce qu'aux cours des générations de sensibilisés sur les traces écrites, nombreux furent ces sauve gardeurs de perceptions, dont je crois faire partie, qui ont fait des allusions à une présence virtuelle, là pour dispenser de l'énergie, aux moments qui semblent en avoir besoin, pour s'en apercevoir, il suffit de regarder autour de soi, en oubliant les suprématies humaines, puisque nous faisons partie nous aussi des formes de vies de la nature.
nous n'avons pas besoin d'être des idolâtres, ni des présences en états de soumissions, puisse que nous sommes dans des dialogues quotidiens de reconnaissances vérifiables.
oui c'est difficile à concevoir pour les pensées qui n'ont pas approchées la dite mort humanisée. depuis décembre 2012, dés janvier 2013, je suis reconnaissant de ces perceptions énergétiques inexplicables.
à + de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 113
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

La Passion des Poèmes

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Oups!

Une erreur fatale est survenue lors de l'affichage de cette page. Appuyez sur le bouton «Retour» de votre navigateur et essayez de nouveau. Si le problème persiste, essayez de nouveau un peu plus tard.

Les administrateurs du site ont été avertis et tenteront de régler le problème dans les plus brefs délais.

Nous vous remercions de votre compréhension et nous excusons des inconvénients que cette situation ait pu vous causer.

Les administrateurs de LPDP