Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 50
Invisible : 0
Total : 55
· Elodie Daraut · Lucie Granville · Romane · ori
Équipe de gestion
· In Poésie
13112 membres inscrits

Montréal: 15 nov 08:52:37
Paris: 15 nov 14:52:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Alma Mater... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 23 juin à 17:34
Modifié:  23 juin à 18:30 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Fertiles de ce courage que beaucoup d'hommes n'auront jamais dans les situations les plus critiques, voire même désespérées, vous n'avez jamais renoncé à vous battre et jamais vous n'avez cédé à la facilité, aux pathétiques plaintes de vos palais perdus.

Vous êtes plus que mon sang, vous êtes mon histoire, la source des mes inspirations et de mes aventures.

Je suis fier d'être votre héritier - une part de vous en moi, la meilleure - et vous suis redevable de n'être pas arrogance mais tendre ironie, je vous dois la faculté de me relever quand je tombe, de lever la tête sous les tempêtes.

Vous avez cette incroyable faculté de vous adapter sans jamais renier nos racines. D'être élégantes en toute circonstance. Physiquement, mais aussi mentalement.


Vous qui avez pris soin de mon corps mais aussi de mon esprit, je vous berce comme vous m'avez bercé, je vous porte comme vous m'avez porté.

Et dans la touffeur de ce soir, la chaleur écrasante de 40 degrés sous les combles, dans une ville étrangère à mon âme, je ressens sur mes joues, la fraîcheur de vos mains, le sourire encourageant, grave et tendre qui ne vous a jamais quitté.

J'ai plus que jamais envie de vous dire que je vous aime ...et ça, c'est du sérieux !

Eto Pravda...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
185 poèmes Liste
4809 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 24 juin à 02:12 Citer     Aller en bas de page

Salut frère !

Touchant.

Toutes ces femmes qui nous font, elles sont essentielles. Elles ne peuvent qu'être aimées, bien plus que nourricières.

Et leur noblesse que tu évoques me parle de ces gens solides et me fait penser à mon regretté beau-père.

Tu parles aussi à travers elles de la terre russe que j'aimerais tant fouler un jour. Depuis longtemps, très longtemps, je reve de Baïkal. Va savoir pourquoi ? Suis-je un ancien Sibérien réincarné ?

C'est vrai !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
8740 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 24 juin à 02:49 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci R-A,
- je me joins à JB.
- en nostalgie de ce que je suis grâce à l'énergie vitale,
tu me fais penser au "festin de Babette" que j'ai en grande bretagne, essayé de reproduire.
- merci pour me faire remémorer mes racines.
à + de SAM

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 25 juin à 16:33
Modifié:  25 juin à 16:45 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

JB. Touché..."Tu parles aussi à travers elles de la terre russe que j'aimerais tant fouler un jour. Depuis longtemps, très longtemps, je reve de Baïkal. Va savoir pourquoi ? Suis-je un ancien Sibérien réincarné ?"
Pourquoi pas ? Tu en as l'esprit d'une certaine façon...Pour la démesure et les colères, je ne sais pas...La Sibérie, une belle terre ms sous laquelle il y a du sang....beaucoup de sang et de la souffrance.
Et aujourd'hui, les conséquences d'années de pollution et des températures anormalement élevées....

Spassibo bolchoï, брат : -)
Paka....!


Sam : J'adore ce livre de Karen Blixen...et le film aussi.
J'espère que tu as réussi à en faire vivre tes racines ainsi et ce qui t'ancre à cette histoire, la tienne....

Thxs and so long !










  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
17801 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 28 juin à 02:44 Citer     Aller en bas de page

C'est beau, merci

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 4 juil à 09:13 Citer     Aller en bas de page

Mercie, Vinie...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 371
Réponses: 5

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1010/13294

8.6%
 
 87 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.5%
 
 76 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 161 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 194 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.2%
 
 315 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0512] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.