Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 20
Invisible : 1
Total : 21
13040 membres inscrits

Montréal: 21 sept 17:42:29
Paris: 21 sept 23:42:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Mon vieil Ami Pierrot, Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
759 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 28 juin à 00:54
Modifié:  28 juin à 01:02 par M@rselO
Citer     Aller en bas de page

Mon vieil Ami Pierrot,

misère... miserere...
j'ignore comment tu as obtenu le poste, mais je t'envie de pouvoir observer d'en haut, sans patauger dans ce marasme, les turpitudes de stupides brigades anti-moeurs que j'ai quand même la chance de ne pas connaître, et dont on se demande comment ils ont pu être conçus et nourris...
« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés », a écrit Jean de La Fontaine dans " Les animaux malades de la peste ".

Mon vieil Ami Pierrot,
force est de constater que la Dia-Réé-Chi-A, ou Diatribe Réécrite en Chiasme Appliqué, probablement héritée de gaz trop en terrine, a provoqué une véritable épidémie au sein d'une communauté perméable et souffreteuse, et qui ne prend pas de gants pour manipuler l'extrême en la matière.
Façon de dire qu'elle fait cale et bouche l'évacuation du trop plein de logorrhées, bêtement déversées sur les goûts abscons d'avaloirs prêts à se gargariser obscénités sans en connaître l'objet !

Mon vieil Ami Pierrot,
dans le tout à le goût de l'amour-propre (au figuré), que reste-t-il de l'estime de soi ? Pas de quartiers... oserais-je écrire !
Mais le web est un grand lac où se mirent les Dieux, où plongent les Démons, où se noient les pervers...

Mon vieil Ami Pierrot,
si tu passais le Bac actuellement, tu aurais pu choisir ce sujet de philosophie en série L : "La culture nous rend-elle plus humain ?"
Ce qui, en parallèle, pourrait être interprété comme tel : la technique rend-elle plus con, ou moins intelligent (sous entendu "capable de discernement") ?

Mon vieil Ami Pierrot,
toi qui a connu Platon, te souviens-tu de ce qu'il écrivait :
"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Merci de m'avoir éclairé sur la personnalité de quelques esprits dépravés, dont je ne soupçonnais pas les travers, ni les à côtés, mais qui se révèlent ainsi n'être que des tyrans, à éviter, donc.

Mon vieil Ami Pierrot,
tu as bien raison de t'éclipser par moments, façon de voir sans être vu dans l'alignement des astres, alors que celui des neurones est parfois un désastre !
Mais passe-donc me voir, un de ces soirs, je laisse mes volets ouverts, pour t'apercevoir et méditer, afin d'écrire des poèmes, plus tard, quand je serai vieux.

Mon vieil Ami Pierrot,
sûr que j'irai te voir, aussi, quand ma main tremblera, et que le sagesse rejoindra les sources de l'innocence.
J'oublierai les perversions de ce monde où des barbares tentent de couvrir de merde les nobles sentiments dont les humains civilisés ont perpétué la tradition ancestrale et la pureté virginale...

Mon vieil Ami Pierrot,
je t'adresse mes Amitiés les plus saint-poétiques, ainsi qu'à Colombine, femme respectueuse et respectable, toujours bien lunée...

Comme Toi, ce 28 juin à 06:54:35, je serai plein ce soir, plein d'Amour et d'Espoir...
Alors, de mon fion, méfions-nous toujours, car il a un oeil dans le rétro !

"J’ai une technique toute personnelle"
Il vaut mieux des quais faits au port du beau !


M@rselO

Filstool

  M@rs
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6835 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 28 juin à 02:19 Citer     Aller en bas de page

merci M@rselO
la technique rend-elle plus con, (con-sidéré, con-naisseur, con-tenté, con-vaincu, etc.)
ou moins intelligent (sous entendu "capable de discernement") ? (sans les accompagnements médiatisés, sans les reprises de points de vues de morts ayant vécus à d'autres époques, avec d'autres contraintes)
ton texte est une mine de réflexions, je serais heureux d'en faire un DUO avec toi.
à + de SAM

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
759 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 28 juin à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
merci M@rselO
la technique rend-elle plus con, (con-sidéré, con-naisseur, con-tenté, con-vaincu, etc.)
ou moins intelligent (sous entendu "capable de discernement") ? (sans les accompagnements médiatisés, sans les reprises de points de vues de morts ayant vécus à d'autres époques, avec d'autres contraintes)
ton texte est une mine de réflexions, je serais heureux d'en faire un DUO avec toi.
à + de SAM



Merci Sam, je ne doutais pas de ta réaction (chimique ?) au principe d'Archimède, puisqu'il s'agit de comparer des masses spécifiques, et que la densité peut engendrer des poussées ! Faut pas pousser, mais parfois...

Je philosophe, tu philosophes, et comme dirait mon pote Momo, "au bled, c'est la poule qui philosophe"...
Mais je retiens ta proposition pour la rentrée,sur un thème à définir.

A bientôt, donc

  M@rs
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
185 poèmes Liste
9787 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 juin à 02:26 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup la contrepèterie finale

  ISABELLE
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
759 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 juin à 12:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
J'aime beaucoup la contrepèterie finale



C'est la cuillerée de douceurs pour faire avaler l'huile de ma Foi de mots-rus...
Merci pour ce petit rai de soleil.

  M@rs
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 287
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0440] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.