Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 374
Invisible : 0
Total : 378
· ode3117 · trapanel · Charlentoine · Youssouf Le Leader
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 04:24:41
Paris: 28 mai 10:24:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Un objet encombrant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12251 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 19 nov 2019 à 01:59
Modifié:  19 nov 2019 à 14:26 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

C’est l’histoire d’une petite fille née au milieu des années 60.
Elle est mignonne : de grands cheveux d’un blond très clair, très bouclés, une peau diaphane, des yeux verts (la couleur des yeux de sa maman). D’ailleurs on la compare souvent à Brigitte Fossey dans Jeux Interdits.
Des yeux qui sont pleins d’inquiétudes …
Parce qu’elle est comme ça, elle est inquiète. Il y a plein de questions qui se bousculent dans sa tête. Des questions qui restent sans réponses puisqu’elle ne les pose pas.
Et dans son ventre vit une boule au niveau de l’estomac, qui la gêne, qui l’empêche de respirer même, parfois.

C’est une petite fille sage qui travaille bien à l’école. Sur ses bulletins scolaires on lit souvent des choses comme « trop réservée à l’oral », « doit participer davantage », « élève trop réservée » … Elle est timide, introvertie même. Elle n’est pas à l’aise avec les autres.
Sur les photos, jamais un franc sourire. Au contraire, un sourire à peine esquissé, comme s’il s’excusait d’être là…

Elle a quelques copines bien sûr, mais qu’elle ne peut (veut ?) pas recevoir… Sa maman est malade, elle est lourdement handicapée, elle est clouée au lit …
Elle a honte … elle ne le sait pas encore, ça, elle le verbalisera bien plus tard…
Il lui arrive d’aller chez l’une ou l’autre de ses copines. Et là tout est différent : ses copines vivent dans des endroits où tout est beau, moderne (tout le contraire de chez elle bien sûr) et elles font des choses avec leurs parents, comme aller au restaurant, aller au cinéma, partir en vacances … elle … non …
Mais elle se dit qu’elle a quand même de la chance d’être née ici, qu’elle aurait pu tomber plus mal, naître dans un pays d’Afrique où sévit la famine par exemple.

Et puis il y a le corps … son (?) corps … elle ne sait pas quoi faire avec, c’est comme un objet étrange(r), elle ne se l’approprie pas, il la gêne, il l’encombre en fait …

Alors elle vit avec... avec ses questions sans réponses, sa boule au ventre, son corps encombrant...
Ils ne la quittent pas...même si elle tente de les oublier.

Et puis à force, c'est elle qu'elle a oubliée …

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9405 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 nov 2019 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

merci MASCHOUNE,
- ça pourrait faire les premières pages d'un conte.
m'y autoriserais-tu ?
- une nuit, dans l'un de ces rêves (elle s'appelle FLEUR), oui des rêves qui viennent l'envahir,
une présence invisible est venue lui tenir compagnie,
"tu sais maintenant, que tu n'es plus seule, je suis là,
je suis ton être de lumières, cette présence invisible,
que tu entretiendras en toi, en pensées, en perceptions énergétiques.
n'attend pas des autres qu'ils ou elles te comprennent,
ils ou elles peuvent avoir les mêmes chances que toi (avec leurs êtres de lumières personnels), grâce à l'esprit de poésie que tu feras vivre sur LPDP. (c'est la passion des poèmes)
et en dialoguant sur tes inconforts dans tes pensées, pour que viennent comme "ça"
des suggestions de l'inexplicable."
- tu m'autorises à sauvegarder une suite ? et à la publier sur édilivre ?
merci MASCHOUNE de SAM et MUSE.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
2649 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 nov 2019 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Maschoune,

Cette petite fille a grandit depuis... ce corps encombrant, cette boule au ventre qui ne la quittent pas, elle TENTE de les oublier pour autant, elle ne les a pas oubliés, comme elle NE DOIT PAS s'oublier ! Et quelque part, il y a cette prise de conscience, puisque nait une interrogation ?!

Cette " petite-grande fille " doit enfin apprivoiser son corps, cette boule au ventre comme elle doit s'apprivoiser et s'accepter avec ses craintes, ses interrogations et ses souffrances car il y en a ! Me tromperais-je ? Il n'est jamais trop tard...

La projection de ce que l'on désire vraiment, s'apprécier et s'aimer soi-même, pour ce que l'on est, la force dans la réalisation de ce qui tient à cœur sont les atouts majeurs de la réussite. Il n'y a pas de recette miracle, malheureusement, mais l'estime de soi, l'affirmation nous rendent lumineux, attirants et changent la vie !
Notre état d'âme donne le tempo également ! Si dans la tête tout est noir, même un soleil éclatant sera terne. C'est l'histoire du verre moitié vide ou... moitié plein ! Tout est relatif, pessimisme ou optimisme. Il faut opter pour le second, le verre restera toujours à moitié plein !

Inverse ta dernière phrase :

" Et puis à force, c'est elle qu'elle a oublié...", fais en :

" Sa force, lui a fait oublier... son corps, cette boule au ventre et elle s'est rebâtie ! " Apprendre à "habiter son corps", l'embellir pour y être bien et à l'aise... comme une maison !

Cette force est la résilience, cet art de rebondir malgré les épreuves et en sortir plus fort...

Surtout que cette "petite fille" n'oublie pas une chose très importante... elle a une très belle plume et avec elle, se sont des poèmes magnifiques qu'elle nous offre ! C'est un don que tout le monde n'a pas, ne serais-ce que ceci... quelle merveilleuse singularité, un bel atout qu'il faut mettre en avant !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9405 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 23 nov 2019 à 04:19 Citer     Aller en bas de page

en attendant ta réponse, je vais construire de conte en décembre et en janvier, merci si tu voulais en faire un duo.

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12251 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 23 nov 2019 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

SAM : merci de ton passage ici. Écris une suite sous forme de conte si le cœur t'en dit, mais je ne me sens pas pour un duo... Désolée

Mawr : merci à toi aussi de ton passage ...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Elodie Daraut


Rend toi fière
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
647 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 26 nov 2019 à 12:05
Modifié:  27 nov 2019 à 14:43 par Elodie Daraut
Citer     Aller en bas de page

J'espère que tu pourras le continuer...

Un piano est un objet encombrant. Une horloge. Une vie trouve bien plus que son utilité. Il faut juste habiller son sourire et vouloir porter ses rêves.

Il n'y a pas d'âge pour ça. Enfant c'est parfois difficile surtout quand les autres (et ceux qui parfois se prétendent adultes) nous demandent de porter les leurs.

Le temps passent et l'on comprend la musique et le sens de l'horloge. Rien n'est encombrant. Il n'y a au final que notre propre rythme qui n'est celui de personne d'autres.

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12251 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 15 déc 2019 à 03:03 Citer     Aller en bas de page

Elodie Daraut : Merci à toi aussi de ton passage et de tes mots

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
819 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 25 févr à 19:20 Citer     Aller en bas de page

Le pouvoir paralysant, venin de toutes les relations, qui coule vite et bien, des mots, tous, que l'on retient en soi... ton texte se lit si bien, et je le trouve touchant. Il parle pour bien des enfants qui ont grandit et qui, bien tard, mais jamais trop tard pour se libérer ! commence à apprendre à dire les questions, les interrogations, les sensations, pour leur éviter de devenir d'autres maux...

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12251 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 27 févr à 01:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Argynne Aphrodite d'avoir saisi le sens de ces mots et d'avoir été touchée ...

Amicales pensées

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5590 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 7 mars à 07:19 Citer     Aller en bas de page

La petite fille va mieux.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 524
Réponses: 9

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1031/13159

8.7%
 
 90 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 110 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 197 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.5%
 
 325 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,1141] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.