Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 502
Invisible : 0
Total : 505
· Galatea belga · Tychilios · Pichardin
13162 membres inscrits

Montréal: 27 mai 12:35:11
Paris: 27 mai 18:35:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Pour une petite flamme vacillante Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 28 déc 2019 à 07:52 Citer     Aller en bas de page

Tu embrasses mes mains, les serres contre toi, chuchotes des « merci » de ta voix presque éteinte.
Je suis venue de loin, pour la dernière fois, sans doute.
Posant les yeux sur ce petit tas recroquevillé sous le drap, je vois défiler ta vie de pauvre fille.


Tu aimais la poésie, c’est notre point commun.
J’ai gardé les vers affectueux que tu écrivais pour les anniversaires au dos d’une carte fleurie ou dorée un peu kitsch. Je les relirai avec tendresse
.

Je laisse ma main sur ton bras, tandis que tu t’endors pour la dixième fois.
Bougie cernée de coulures, comme des larmes refroidies.

Je revois notre enfance, ma tante : les dimanches-matin quand tu avais dormi chez nous ; ma sœur et moi te retrouvions dans le grand canapé pour rire et chahuter avant de nous gaver de croissants et sucreries que tu avais apportées, faisant fi de la désapprobation paternelle.

Tes côtes se soulèvent rapidement et tu te réveilles en toussant.
Tu me souris tristement. « C’est fini, cette fois », souffles-tu à mon oreille. Je caresse ta joue tendrement.

Interminable fin de vie !
Combien d’années as-tu passé sans presque plus quitter ton quartier, puis ta rue, puis ton petit appartement, ta chambre, ton lit ? Cette énergie de vie alors qu’il n’y avait plus rien à vivre. Plus de compagnie, plus de lectures, plus de télé non plus.


Je t’embrasse et pars le cœur serré.
Petite flamme vacillante.
Au prochain courant d’air, elle va s’éteindre comme le cierge d’une église que l’on oublie derrière soi après avoir prié, lorsqu’en franchissant le parvis, le soleil vient réchauffer le visage et l’inonder de lumière.

Demain peut-être, juste le jour de tes quatre-vingt-quinze ans, mon téléphone va sonner ; je traverserai de nouveau la France pour te faire un dernier Adieu.
Le ciel sera bleu azur, le soleil d’hiver éclatant comme un rire inconvenant.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
552 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 28 déc 2019 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

(.)

  gattopardo
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18134 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 28 déc 2019 à 19:17 Citer     Aller en bas de page

Touchée.
La flamme restera encore... quelque part...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12250 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 29 déc 2019 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Touchée...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9405 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 29 déc 2019 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

j'ai moi aussi beaucoup aimé.
surtout ces deux lignes, que j'ai développé en 5 lignes, que j'aimerai vivre.

Demain peut-être,
juste le jour de tes quatre-vingt-quinze ans,
mon téléphone va sonner ;
je traverserai de nouveau la France
pour te faire un dernier Adieu.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 30 déc 2019 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Merci

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 30 déc 2019 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Je suis très touchée par ce texte. La vie met longtemps à finir, mais, après tout, elle met longtemps à venir, à devenir.
Le temps n'a d'importance que pour les gens pressés.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2555 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 30 déc 2019 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Un très bel écrit, vraiment.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4210 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 30 déc 2019 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

Un dernier au revoir comme ultime cadeau de tendresse.
Mais des souvenirs heureux et un rire qui ne s'éteindra pas.

Ceux qui partent laissent un bout de leur âme en chacun de ceux qu'ils ont aimés.

Très touchant et bien écrit.



Myo

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 31 déc 2019 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Merci

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 1er jan à 09:44 Citer     Aller en bas de page

La petite flamme s'est finalement éteinte ce 1er janvier à midi ...
C'était ma tante Germaine.
Venir écrire ici a adouci un peu mon attente. Merci.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
22859 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 1er jan à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Je pense que d'écrire ses angoisses, ses difficultés et ses grandes peines, il n'y a aucune honte à le faire, je pense que cela soulage, momentanément peut être, mais quand on peut le faire, on a le sentiment que autour de soi, on ressent la présence de personnes qui vous comprennent et qui partagent votre douleur.
Bises amicales ODE 31 - 17
Très émouvant, je suis de tout cœur avec toi

  OM
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 2 jan à 04:02 Citer     Aller en bas de page

Merci

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9405 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 2 jan à 05:47 Citer     Aller en bas de page

oh AUDE,
Je suis très touchée par ce texte.
La vie met longtemps à finir,
mais, après tout,
elle met longtemps à venir,
à devenir.
Le temps n'a d'importance que pour les gens pressés.

tu écris cela parce que tu n'a pas eu encore la curiosité
de savoir pourquoi tu es dans cette enveloppe.

moi je le sais, ça ne me rend pas plus heureux.
bisou de SAM

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 2 jan à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Je ferme ici les réponses. Merci de le comprendre.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 386
Réponses: 14

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1031/13159

8.7%
 
 90 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 110 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 197 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.5%
 
 325 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0392] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.