Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 106
Invisible : 0
Total : 109
· marchepascal · FREDER · Andesine
13169 membres inscrits

Montréal: 15 déc 06:44:26
Paris: 15 déc 12:44:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Départs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 2 août 2007 à 05:32
Modifié:  2 août 2007 à 05:33 par jihem
Citer     Aller en bas de page





Départs


Qui n’a pas connu

Cet avion de chagrin ou ce triste bateau,
Ce cargo tropical, qui part toujours trop tôt,
Ce départ, et ces larmes, qui étranglent les mots,
Le crayon des regards, qui dessine un sanglot…

Qui n’a pas connu

Ces couloirs qui nous happent, aux dessertes des gares,
Ce quai baisant tes pas qui s’éloignent de moi,
Mes yeux buvant la brume de tes yeux qui se noient,
La douleur qui palpite dans nos mains qui s’égarent…

Qui n’a pas voulu

S’accrocher à des cils, quand l’horizon recule,
Se coller à des lèvres, quand le Monde bascule,
Se coucher dans son ombre, quand la Terre se vide,
Vieillir de dix mille ans, pour n’être plus que rides…

Qui ne l’a pas vu,

Ce fantôme entravé des boulets de la nuit,
De cœurs, frères siamois que le partir sépare,
Cet homme, cette femme, cette douleur qui s’enfuit,
Que le vent désormais, traverse de part en part…

Qui n’a pas connu

Cet avion du destin ou ce fatal bateau,
Ce cargo tropical qui vogue sur un sanglot,
Ce départ, et ces larmes qui dessinent la joue,
Le crayon des regards, qui écrit : c’était nous …


2003

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 2 août 2007 à 05:52
Modifié:  2 août 2007 à 05:53 par Del
Citer     Aller en bas de page

Les voyages vers l'inconnu sont mes préférés.

Tu nous livres un bien bel ouvrage à la sensibilité accrue percée de regrets.
Ton texte est poignant, source de désarrois, fort bien mené.

C'est superbe !!!
J'ai aimé te lire, et te remercie pour ce partage.

Amicalement

Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 2 août 2007 à 05:52
Modifié:  2 août 2007 à 05:53 par Del
Citer     Aller en bas de page

Les voyages vers l'inconnu sont mes préférés.

Tu nous livres un bien bel ouvrage à la sensibilité accrue percée de regrets.
Ton texte est poignant, source de désarrois, fort bien mené.

C'est superbe !!!
J'ai aimé te lire, et te remercie pour ce partage.

Amicalement

Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 2 août 2007 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Touchée en plein coeur... Comme il me parle celui là. Et ce rythme...

J'aime beaucoup.

Au plaisir,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 2 août 2007 à 11:10
Modifié:  7 août 2007 à 08:15 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

C'est vrai qui n'a pas connu ces départs qui ont fait naître ce merveilleux poème...

Merci ami pour ce partage, j'ai aimé...

Mes amitiés...
Yvon

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 2 août 2007 à 16:20
Modifié:  2 août 2007 à 16:22 par jihem
Citer     Aller en bas de page

Lune Rousse,

"À quand le retour ? "

En fait ce départ est un retour

Merci à toi

Athéna

"Quand au fond, il déchire quiconque est blessé par ce genre de vécu."

Oui, c'est-à-dire le plus grand nombre sans doute ... Un poème "coca-cola" grand public

Merci Athéna

Flore

La poésie sert le partage, c'est en grande partie pour ça qu'on écrit ... Merci Flore


  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 3 août 2007 à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Julie,

"Touchée en plein coeur... Comme il me parle celui là. Et ce rythme... "

Il était illustré par une musique de même rythme mais je n'ai pas su la transporter The Doors ...

Merci Julie

LE PASSANT

Merci à toi Yvon, d'être venu partager

Amicalement

Rêve

"Un poème qui transporte, dans un monde tourmenté."

... Les départs, c'est toujours un peu chahuté Partir, c'est mourir un peu

Merci Rêve




  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 3 août 2007 à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alhéna
je ne crois pas non.
Moi c'est Alhéna



Pardon ! C'est moins grec (encore que ...) mais plus original

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 3 août 2007 à 06:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de Naej
C'est toujoure un plaisir de lire tes lignes... Même lorsqu'elles sont tristes.



Merci Naej

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 3 août 2007 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Ce serait mentir de te dire que je ne l'ai pas connu...


Je déteste les adieux, je déteste les départs... Ils arrachent des larmes même quand on ne le veut pas...


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
mtcatala

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
1658 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2004
Dernière connexion
14 décembre 2018
  Publié: 3 août 2007 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

bonsoir Jihem

magnifique ce texte!!!

j'ai horreur des quais de gare et pourtant je voyage en train.

j'ai vécu des adieux déchirants ,alors ô combien je comprends ton texte.

bises amicales de M-Thé

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2506
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

crieras-tu? (Autres)
Auteur : dav

 

 
Cette page a été générée en [0,0723] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.