Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 490
Invisible : 0
Total : 493
· Adria d'Orances · datura
Équipe de gestion
· FeudB
13223 membres inscrits

Montréal: 24 nov 18:13:43
Paris: 25 nov 00:13:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Au rythme des saisons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 2 juil 2006 à 12:47
Modifié:  2 juil 2006 à 12:50 par PlumeDange
Citer     Aller en bas de page

Au rythme des saisons

Et j'écoutais longtemps couler l'eau des rivières,
Et j'écoutais le chant des anges à ma fenêtre,
Je sentais le parfum des fleurs nées du printemps,
Je sentais la rosée, mes yeux pointés devant,
Je regardais le ciel et les oiseaux volaient,
Je regardais les nuages, là tu demeurais.

Des magiques étés je vole aux sombres hivers,
Mon coeur a froid, toujours seule sur terre,
Les fleurs, les champs de blés, de si beaux paysages,
Je continue sans toi mon paisible voyage.

Et je rêvais toujours à toi, mon compagnon,
Et je rêvais papy au rythme des saisons,
Je pleurais le parfum de ton amour si doux,
Je pleurais la poupée assise, à tes genoux,
Je refermais les yeux et je me rappelais,
Je refermais les yeux, souvenirs adorés.

Des printemps que j'adore, je m'envole aux automnes,
En mon coeur la tempête et l'orage qui tonne,
Les chants des oiseaux gais et celui des mésanges,
Las, ne m'atteignent plus, tu me manques mon ange.

Et je taisais mon coeur qui s'écriait toujours,
Et je taisais mon âme appelant ton amour,
J'empruntais les chemins de la vie sans ta main,
J'empruntais mon chemin, mon unique destin,
Je recherchais alors le doux creux de tes bras,
Je recherchais alors le doux son de ta voix.

Des étés aux printemps, je volais pour nous deux,
En mon coeur tu vivais et c'est les larmes aux yeux
Que les secondes encore se suivent à la queue,
Que mes journées bien fades me tuent peu à peu.

Et je vivais de toi conservant notre amour,
Et je vivais pour toi, je poursuivais mon cours,
Je t'honorais sans fin en chacun de mes mots,
Je t'honorais matin jusqu'au soir, en cadeau,
Je souriais au vent qui effleurait ma peau,
Je souriais aux anges qui logent là-haut.

A l'automne, en hiver, je réchauffais mon âme,
Une photographie qui ranimait la flamme,
Des pensées plein la tête versant quelques larmes,
Ce temps s'est arrêté le jour de notre drame...

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 2 juil 2006 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

Re-coucou à toi !
En effet mais il est toujours plaisant de lire tes écrits.
Merci de t'être arrêtée ici.
Bises

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
kroquette


The closest thing to perfect but the farthest thing from me
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
21 juin 2006
Dernière connexion
19 octobre 2011
  Publié: 5 juil 2006 à 22:00 Citer     Aller en bas de page

Je viens de passer un bon moment de lecture, quel beau poème

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 9 juil 2006 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Je les aime tes saisons Magalie.. du soleil à la pluie.. d'accalmie en orages... du bleu au gris.. des mots magnifiques emportés toujours par l'élan de ton coeur...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 9 juil 2006 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

prélude,
Je te remercie pour ton commentaire. Cette relation était précieuse et c'est ce que j'ai vécu et le fait que tu dises que tu aimes me fait extrêmement plaisir.
Amitiés

kroquette,
Merci beaucoup ! Quel plaisir pour le coeur, ce gentil commentaire !
Amitiés

Ambre,
Je les aime tes commentaires, tes mots sur mes textes.
Il me réchauffe le coeur et c'est bien lui que tu arrives toujours à comprendre.
Bisous


Au plaisir de vous lire

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 2 jan 2007 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

C'est un très joli poème, je me reconnait beaucoup. Il m'a même fait verser quelques larmes...

*PLume

 
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 4 jan 2007 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Plume d'argent,
C'est un poème qui me tient à coeur. Mais sèche tes larmes, au rythme des saisons, nous nous devons d'être heureux pour eux. Offrons leurs des sourires en plus grande quantité que nos larmes.
Merci de ton passage

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
really


«Le commencement est la moitié du tout» -proverbe grec
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2007
Dernière connexion
9 octobre 2012
  Publié: 17 jan 2007 à 22:44 Citer     Aller en bas de page

Beau poème qui coule et change au rythme des saisons !
Et l'amour, du printemps en automne beau et triste !

Amitiés,
Really

 
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 8 nov 2007 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour ton commentaire et pour ton passage.

A bientôt

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20759 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 1er nov 2008 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

J'ai loupé ces saisons là, je le regrette aujourd'hui, elles sont si belles sous ta plume...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1932
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.