Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 21
· Andesine
13086 membres inscrits

Montréal: 20 juin 19:42:40
Paris: 21 juin 01:42:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La mort, la vie.... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 22 sept 2008 à 07:30
Modifié:  22 sept 2008 à 07:33 par Julie-Jackson
Citer     Aller en bas de page

La mort, la vie...


Elle se souvient souvent, images émouvantes.
La mort si cruelle a gagné face à la vie, épouvante !
Elle en pleure, quand la souffrance demeure encore,
Et ces petits enfants qui jouent dehors !

Pourquoi ?

Elle entend encore ses rires, parfums d'innocence.
Alors qui a écrit cette misérable sentence
Sur le livre du destin ?...Ce livre qui à jamais
S'est refermé et qui laisse des parents éplorés.

Pourquoi la vie ?

Elle garde en elle, en son coeur de mère,
Ses petits yeux tout mignons...maux qui lacèrent !
Mais elle garde la force de survivre à la déchéance,
De donner de l'amour à ses autres enfants, en abondance !

Pourquoi la vie est si dure ?

Ces mots que j'ai posés avec émotion,
Les jours qui passent les effaceront
Peut-être...il restera ces mots que j'ai lus ce matin,
Et qui m'ont touché au plus profond enfin !

"croque la cette vie...profite de chaque instant de bonheur que la vie te procure !"
"ne laisse pas une miette de bonheur...prends tout !"

Juste dire qu'aujourd'hui, j'ai pris une leçon de vie !



,

 
Ame de Fée

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2008
Dernière connexion
29 octobre 2008
  Publié: 22 sept 2008 à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Petit ange brille à présent dans le ciel, tout près du soleil, bien au chaud.
Toutes mes félicitations, sublime poème.
Émouvant.

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 22 sept 2008 à 09:17 Citer     Aller en bas de page

"Elle entend encore ses rires, parfums d'innocence"

Que de poésie dans tes mots, mon cher pyc. A part Ça, comment vas-tu poète car, Ça fait longtemps depuis que mes yeux avares n'ont pas goûté de ta succulente nourriture poétique. Que le soleil de ta poésie accompagne son petit corps.

Poétiquement, ton lecteur

 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 22 sept 2008 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Un texte émouvant mais tellement véridique, hélas...C'est vrai ce que tu écris à la fin...ces mots, mon premier époux les a prononcés quand il s'est su condamné: il a dit au médecin: " alors je vais profiter de chaque instant qu'il me reste à vivre..." je suis très émue. Alex.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 22 sept 2008 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Un texte très émouvant , ému par tes vers ! des leçons de la vie tu sais c'est tous les jours qu'on en a !
c'est souvent tragique quand cela touche un enfant
je n'ose y penser .... merci pour ce poème PYC

toute mon amitié poète

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 22 sept 2008 à 14:12 Citer     Aller en bas de page

Pyc, comment dire, ton texte est tellement touchant et le sujet si sensible que j’en suis profondément émue. Les commentaires de nos ami(e)s poètes ont fini par m’arracher des larmes. La vie, la mort… On est si peu de chose qu’on ne peut que s’incliner et vivre chaque seconde comme si c’était la dernière, sans se laisser embarquer par les bêtises d’un quotidien qui parfois nous fait perdre l’essentiel de vue. Pardon, je m’étends dans mon commentaire. Bravo et merci pour ton texte. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2335 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 22 sept 2008 à 14:29 Citer     Aller en bas de page


Aujourd'hui je lis ton poème....je suis
dans la tristesse aussi.

On a un sentiment d'injustice, oui,
car perdre un enfant c'est injuste!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 24 sept 2008 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Je suis extrêmement touchée par tes mots PYC. La douleur de perdre un enfant ne porte pas de nom je pense. Mais tu as su en retranscrire le sentiment d'inexorable.
J'ai une pensée pour tous ceux qui sont dans cette détresse...
Bien amicalement
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 24 sept 2008 à 15:09 Citer     Aller en bas de page


Une émotion que tu nous as bien rendu par ce poème vérité...

Triste il est vrai, mais rempli d'espoir ...

Merci de l'avoir écrit...

Mes amitiés Yvon

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 24 sept 2008 à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pyc, un poème touchant , perdre un enfant c,est ce qu'il y a de plus triste pour des parents.Peut importe leur âge il reste un enfant dans le coeur. Merci pour ma lecture, de très beaux vers ainsi que les images. Amitié Okana...

  Nicole chaput. *Okana *...
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
984 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
13 août 2018
  Publié: 28 sept 2008 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Merci...merci pour elle...merci pour ces petits anges qui sont partis bien trop tôt. On pense fort à vous et à tous ceux ces parents qui lèvent les yeux vers le ciel dans l'espoir d'un signe.



 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 18 mai 2011 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Une poème d'une grande sensibilité qui va si bien à ta plume... et qui me touche beaucoup. Ce que j'aime dans tes poèmes, c'est qu'il y a souvent une leçon derrière, un message. Il est vrai que ça fait beaucoup réfléchir, et on relativise nos petits bobos quand on voit ça...

Amitiés sincères

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1399
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0973] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.