Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 47
13259 membres inscrits

Montréal: 17 oct 04:28:41
Paris: 17 oct 10:28:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: amour carmins Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 4 juil 2006 à 07:00
Modifié:  4 juil 2006 à 08:44 par pyc
Citer     Aller en bas de page

Assis sur un banc,
Je vois mélancolique voler les feuilles au vent.
Couleurs jaunes,carmins,
Je les touche de par mes mains.

Multicolores,
Elles arrivent à bon port.
Et se meurent,
Sur le trottoir,sans peurs.

J'aime les ramasser,
Les ranger dans mon herbier.
Elles égayent ma vie,
Elles sont de mon bonheur le fruit.

Elles annoncent l'hiver,
Les futures neiges,les pulls over.
Les coeurs sont froids
Pour quelques mois.

Puis,elles renaissent.
Et à les regarder je reste.
Belles comme toutes ces femmes,
Séduisantes comme toutes ces dames.

De voir ces feuilles de couleurs
Est pour moi un fou bonheur.
Mon amour n'est pas rose,
Mais de tant d'autres teintes...le dire,j'ose.

Alors,fleurissez,
Tout au long du printemps comme de l'été.
Enfin,pouvez vous vous dénuder?
Que je prenne les pétales qui font votre beauté

 
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 4 juil 2006 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte ! ! !

Amitiés***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
Personne Âge


C'est la voie de l'honneur que vous avez choisi, offrant votre jeunesse à la France et ses fils...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
955 commentaires
Membre depuis
5 avril 2006
Dernière connexion
9 juillet 2014
  Publié: 4 juil 2006 à 07:22
Modifié:  4 juil 2006 à 07:23 par Personne Âge
Citer     Aller en bas de page



Bravo, bravo ! Magnifique

J'aime beaucoup ta façon d'ecrire, ça change assez des autres poetes

Beau poeme ! Felicition encore une fois


Amicalement,
Queen Of Darkness

  Tout a une cause parfois la cause est plus haïssable que la conséquence mais c'est souvent la conséquence qu'on abomine.
BJORANGELK
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
18 décembre 2005
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 8 juil 2006 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ami poète,

ce poème est magnifique, vraiment très beau, le carmin comme rouge poétique, me donne à voir L'Automne, saison que j'aime et où tes comparaisons féminines sont belles.

Bravo, je nomine, quelle plume!

Chaleureusement, BJORANGELK.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1215
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.