Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 38
· Fried · Andesine · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Maschoune
13084 membres inscrits

Montréal: 19 juin 07:20:08
Paris: 19 juin 13:20:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Ils étaient treize [avorté] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 8 févr 2010 à 16:24 Citer     Aller en bas de page



Ils étaient treize

A contre-jour
dans les semblants
qui font paraître
chaque pas lent
pour une reine
et tour à tour
une murène
sur le chaland

Ils étaient treize
au rendez-vous
au nord d'une aise
d'un corps voyou
Dans l'hypothèse
Qu'accorde au tout
L'effort dièse
D'un esprit fou

Fille bémol
prise aux montants
d'un lit de colle
où dort Charmant
Aux vies niaises

Ils étaient treize
Ils étaient fous
Et la punaise
A fait son trou
Sur la fadaise
D'un rêve mou


(en friche depuis novembre 2009)


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 8 févr 2010 à 23:33 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup la mélodie de ce texte, ses harmoniques. Pour le fond, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris. Il peut être interprété de différentes façons. Cette fille: victime ou veuve noire? J'ai bien aimé. Merci

amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 17 févr 2010 à 17:17 Citer     Aller en bas de page


J'aime bien ton commentaire car il est la traduction exacte du poème... La musique avant... Oui... Pour le fond... Et ta confusion dans l'interprétation est tout à fait juste... Je n'ai pas réussi à choisir vraiment lorsque j'en suis arrivé à travailler le sens... Pour ça qu'il est resté en "friche"... Je l'ai posté quand même parce que je pensais qu'il avait quand même un intérêt musical... et puis, j'aime bien partager des "bouts" et pas nécessairement des pièces finies... Sinon ces "bouts" restent au fond du tiroir et perdent tout sens de les avoir écrits... Du moins.. Dans mon sentiment

Merci

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 840
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0193] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.