Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 22
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 21:12:12
Paris: 21 sept 03:12:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: A ses côtés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 21 mars 2009 à 17:18
Modifié:  21 mars 2009 à 17:22 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page


Elle alla le rejoindre et s'assit à ses côtés sur le muret de la jetée.

Elle regarda au loin, la petite fille qui s'amusait dans le sable et agitait tout grand les mains dans leur direction.

"Elle a quel âge ?"

"Quatre ans."

"C'est marrant à cet âge."

"Peut-être... Je ne sais pas... Enfin oui... Elle est marrante... Elle l'a toujours été, elle."

"Et la mère, où est-elle ?"

"Je ne sais pas vraiment... Au Canada, je crois. C'était de là qu'elle téléphonait, la dernière fois qu'elle l'a appelée."

"Et elle le vit bien ?"

"Qui ? La petite ?"

"Oui."

"Elle se rend pas compte de grand chose pour l'instant... Ça fait partie de son univers normal. Si tout va bien, ça continuera comme ça..."

Elle laissa suivre un silence... Un coup de vent balaya la plage...

"Je pense qu'il va être temps de rentrer."

"Déjà ?" dit-elle.

"Le vent vient de se lever, vu les nuages, il ne va pas tarder à pleuvoir"

Elle lui jeta un regard un peu réprobateur mais lui fixait la petite fille. Il l'appela pour lui dire de revenir.

"On se revoit dans bientôt, je pense, non ?" lui lança-t-il.

Elle sourit.

"Au pire dans neuf mois..."

Il sourit.

"Je serai là. Tu passeras le bonjour à ton mari."

"J'essaierai. Quand il reviendra."

La petite fille sauta dans les bras de son père et lui fit un signe de tête. Elle souriait.

Lui lui fit un signe de la main et s'éloigna.

Tout était si simple au final... Tout dépendait comment on la regardait, la vie.




Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 15 avr 2009 à 15:03 Citer     Aller en bas de page


Fut-il un temps... Je t'aurais dit : oui... Il faut que l'imagination soit grande. Et puis au final, maintenant... Je me demande si elle a besoin d'être grande ou s'il ne suffit pas de vivre pour rencontrer "ces choses simples"...

Ca paraît si simple qu'on croirait presque que c'est évident..

Merci



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1698 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 28 juin 2009 à 06:03 Citer     Aller en bas de page

C'est évident que la gravité d'une situation dépend de la manière dont les gens mesure la chose.
J'avoue qu'avec le temps, je réagis de plus en plus ainsi, ce qui est important c'est de vivre le présent sans projeter de ce qui devrait ou pas être fait .

Amitié

Sophie

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 28 juin 2009 à 07:28 Citer     Aller en bas de page


Je suis d'accord, Sophie... La question que je me pose, c'est si cette façon de voir est liée à notre génération et/ou notre avancée dans l'âge (on n'est pas très éloigné a priori) ou si c'est un sentiment plus profond, un tabou qui commencerait petit à petit à sauter.
Je dis ça, parce que je constate certaines choses sans pouvoir trop les expliquer... Dans la réaction (même un peu surprise de fois) des gens, laquelle au final assez bienveillante et pas moralisatrice à outrance...
C'est un peu contradictoire avec l'ambiance générale d'ailleurs... A croire qu'il y a un effet d'affichage qui cache une transformation de mentalité profonde mais qui pour l'instant reste dans la sphère de proximité.

Merci de ton passage

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1698 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 28 juin 2009 à 16:22 Citer     Aller en bas de page

Je pense que cette philosophie d'entrevoir les rapports a pu exister de tout temps, que l'ouverture sur le monde grâce aux moyens de communication que nous avons nous fait dire qu'il y a finalement plein de choix. Et puis et puis c'est bien long comme sujet...
Moi, je suis juste un peu moins folle quand j'en trouve un autre...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 911
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0373] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.