Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 36
· Tychilios
13149 membres inscrits

Montréal: 5 déc 15:47:22
Paris: 5 déc 21:47:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Alcool 3 - L'ombre de toi-même Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 28 oct 2008 à 16:09
Modifié:  16 mars 2009 à 07:10 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page



L’ombre de toi-même

Ce soir, ma compagne se prénomme solitude
Lorsque je suis perdu, c’est vers elle que je reviens
Et une fois de plus, c’est la décrépitude
Cœur saignant de toutes parts, désespoir antédiluvien

Je t’ai aimé divinité, mais aussi putain
Sans cesse différente, avenir trop lointain
Toujours envoûtante, surtout enivrante
Parfums alcoolisés, douceurs navrantes

Je disparais une fois de plus dans un brasier
Moi qui souhaitais t’offrir les fleurs des rosiers
Je te revois si douce et si brûlante
Pleine d’envies, mais triste et chancelante

Il suffisait te t’accrocher à mon bras
Mais tu te dresses fière comme un cobra
Amour impossible, tu fuis tel un desperado
Loin, tellement loin de mon eldorado


Ce triptyque alcoolisé est dédié à une amie, disparue aujourd’hui, qui se prénommait Michelle.
Cette jeune femme, d’une grande beauté, n’avait en apparence aucun problème particulier, mais son cœur, lui, avait une immense douleur, un mal-être indéfinissable que personne ne pouvait guérir.
J’ai moi aussi eu cette maladie, il y a quelques années, et il m’a fallu puiser au plus profond de mon âme, pour réussir à sortir de ce piège.
Ce n’est pas une déviance, mais une vraie maladie, difficile à surmonter, ou il faut beaucoup de courage et d’abnégation.
Si certains se sentent concernés, sachez que l’on peut s’en sortir, et si vous voulez parler, je suis là.
Amitiés à tous
Thierry

source d'image

Texte protégé par Copyright


n° 00045583



 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 28 oct 2008 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Je considère les mots d'en bas comme le prolongement de ton poème car, en eux j'entends la vie qui parle de sa voix doux et préventive. Merci mon ami-poète de nous laisser ces mots qui me portent à penser à Cicéron qui disait quelque part : " Non ignara mali miseris securere disco " ( connaissant moi-même le malheur, je sais secourir les malheureux ). Que la vérité te couvre encore pour le bien de tous.

Poétiquement, ton lecteur

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 28 oct 2008 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

ma soeur est décédée de cela !

merci Thierry d'avoir abordé ce triste sujet

amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10425 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 28 oct 2008 à 17:24 Citer     Aller en bas de page

Je ne suis jamais tombée entre ses mains mais je sais que parfois j'y songe c'est tellement facile et on se sent si bien, mais je me raisonne, merci thierry pour la gravité du sujet que tu abordes avec pudeur.....

Mystic

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 28 oct 2008 à 17:59 Citer     Aller en bas de page

Triste fin pour ton amie, c'est vraiment poigant .....

par contre je suis sincèrement content pour toi Thierry, que tu aies pu guérir de cette maladie et que tu puisses vivre une vie heureuse libéré de ce fléau

sincères félicitations pour ta volonté, Thierry, car je sais que ce n'est pas facile de décrocher .....

très amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 28 oct 2008 à 19:51
Modifié:  28 oct 2008 à 19:55 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page


Marion
Merci d'être là
Bisous
Thierry

Jacques
Vigilance de tous les instants, et beaucoup d'interdits, mais quelle joie de se réveiller en forme le matin.
Mon amie, ne voulait pas s'en sortir, on passait des heures à parler puis à chanter et jouer de la guitare, il n'y a que là, qu'elle était elle-même.
Amitiés
Thierry

Hassan
Je ne m'en cache pas, de cette manière , je suis plus abordable, pour ceux qui veulent en parler..Mais encore, faut-il l'admettre, et ça ce n'est pas évident
Amitiés
Thierry

Véro
Il faut peu de chose pour sombrer, un mauvais chef, un boulot qui te déplaît de plus en plus, un petit verre le matin pour se donner du courage et surtout me calmer, car avec mon passé, il y aurait eu pas mal de dégâts.
Puis, 1,2,3, verres, puis une bouteille et........
5 années de galère, mais ça valait le coup de tenir la route
Bisous
Thierry

James
Je ne savais pas qu'elle était la cause de son décès, suis désolé d'avoir fait remonter tes souffrances.
Alors, tu as vu et tu sais.
Je penserai à elle désormais
Toutes mes amitiés mon ami
Thierry

Mystic
Promets-moi de ne jamais sombrer là-dedans, c'est très facile et ça va vite, quelques semaines, mais des années pour t'en sortir, si tu as de la chance.
Une cuite par an, c'est pas méchant
365 jour par an,c'est différent
Gros bisous
Thierry

Pierre
J'en suis très fier également et surtout fier du nouveau regard que les gens portent sur moi.
C'est un dur combat, mais quel bonheur
Amitiés
Thierry




 
Douce_émeraude

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1101 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2004
Dernière connexion
7 décembre 2014
  Publié: 28 oct 2008 à 21:49 Citer     Aller en bas de page

Pour avoir vécu avec un homme qui avait cette dépendance ... je suis émue ... mais tout le monde ne sans sort pas aussi bien que toi ... je te félicite de perdurer dans notre monde réel ...



Mes amitiés,
Douce_Émeraude

  Douce_Émeraude
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 29 oct 2008 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

je sais ce que tu ressens, comme d'autres j'ai connu l'angoisse de voir l'autre se détruire. Merci pour ce partage.

 
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 29 oct 2008 à 17:18
Modifié:  29 oct 2008 à 17:20 par fransua
Citer     Aller en bas de page

Sans mots ni commentaires !
quand ta vie n'est plus que l'ombre de toi même....le soleil ne brille pas dans la nuit noire de ton desespoir !
Je n'aime pas ce sujet mais tu en parles très bien
Oh les vilains loups qui rôdent à l'orée du bois, que le le feu de mon coeur et de ma volonté les fassent fuir et qu'ils ne reviennent jamais tant que brillera la lumière de mon coeur !
La vie est petite mais elle est si grande quand c'est la tienne !

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 29 oct 2008 à 19:50 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ashimati, comme tu fais bien d'écrire sur ce sujet, j'en ai connu plusieurs dont des amis qui en sont décédés . Un combat de vie.Bravo. Nicole tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 30 oct 2008 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

Je salue ton courage Thierry et te remercie d'avoir traité de ce sujet ici.

Suis assez touchée parce que mon père en a souffert mais il avait une telle volonté.

Silence.

Toute mon amitié et gros câlins, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 31 oct 2008 à 11:33
Modifié:  1er nov 2008 à 17:20 par Amie plume
Citer     Aller en bas de page

Thierry, j'ai lu tes trois textes. Tu touches là un sujet délicat. L'alcool est un ami bien perfide... qui mène à sa perte celui qui le suit.
Je dis chapeau bas pour ton combat durement gagné. Je sais combien c'est difficile car j'ai eu beau lutter pour sauver mon premier amour, je l'ai perdu quand même... Je t'embrasse de tout coeur.
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 1er nov 2008 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

Tu as merveilleusement bien traité ce sujet si douloureux.
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 2 nov 2008 à 10:35 Citer     Aller en bas de page


Douce_émeraude
C'est souvent plus difficile pour l'entourage qui se sent impuissant
Merci à toi je tiens bon
Bises
Thierry

Mélusine
Je t'embrasse fort, je sais ce que tu ressens.
Thierry

Sam
Il y a eu beaucoup de souffrance en moi et autour de moi.
Parfois mal nécessaire
Bisous
Thierry

JUANITO
Continue à te battre, même si par moment tu as envie de baisser les bras, le combat est rude, mais parfois on le gagne
Amitiés
Thierry

Viridiane
c'est du passé, quoiqu'il ne faut pas faire d'erreurs.
Très heureux d'avoir partagé ces moments
Amitiés
Thierry

fransua
Ho que oui, la vie est belle, et l'on rate souvent de jolis moments pour des riens. Les loups ne sont jamais loin
Bises
Thierry

okana
C'est une triste expérience que je voulais partager. Il y a beaucoup trop de gens touchés de près ou de loin par ce fléau
Bises
Thierry

Marie
Merci de ton soutien, cela a été dur, mais quel bonheur aujourd'hui
Bises
Thierry

Thérèse
Délicat et pourtant bien réel, on le cache trop souvent, il faut en parler.
Je te souhaite un bel amour aujourd'hui
Bises
Thierry

Athénéa
Merci d'être passé me lire et d'avoir apprécié
Bises
Thierry

Elisa
Je continue, c'est une sorte de nouvelle vie, en tout cas un nouveau départ
Bises
Thierry

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 3 nov 2008 à 08:38
Modifié:  3 nov 2008 à 08:39 par (...)
Citer     Aller en bas de page

J'ai écouté les trois volets, je me pose sur celui-ci..
Il faut oser dénoncer, (se) dévoiler, mais plus que tout informer.. Merci de le faire..Car hélas beaucoup ne pensent pas, ou plutôt ne veulent pas admettre que c'est bel et bien une maladie !

Il faut aussi penser, hélas, à ceux qui vivent à côté des 'malades'... leur souffrance de les voir se perdre..

Touchée est un faible mot à découvrir ces lignes.. c'est bien plus que cela..


Merci Thierry..


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 nov 2008 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de ptitebulle

Il faut oser dénoncer, (se) dévoiler, mais plus que tout informer.. Merci de le faire..Car hélas beaucoup ne pensent pas, ou plutôt ne veulent pas admettre que c'est bel et bien une maladie !



Je crois que c'est cela le plus dur, ADMETTRE, que l'on est alcoolique,que c'est une maladie et que l'on a besoin des autres.
Avant qu'ils ne se retournent
Bisous
Thierry


 
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 4 nov 2008 à 10:26 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour cette victoire sur toi même et pour tes vers si touchants.

Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 4 nov 2008 à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Je passe sur tes lignes en courant... vu que malheureusement en ced moment.. mon timing est d'una utre monde.
Touchée par tes vers je t'embrasse
Cat

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 5 nov 2008 à 05:01 Citer     Aller en bas de page


Patrick
Oui, j'en suis fier, même si rien, n'est jamais acquis
Merci de ton passage
Amitiés
Thierry

Cathy
Je t'embrasse fort, prend soin de toi
Bisous
Thierry

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
7268 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 7 nov 2008 à 07:49 Citer     Aller en bas de page


J'espère sincèrement que ce qui liront ce triptyque, y trouveront la force nécessaire pour voir la lumière
Bisous
Thierry


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2956
Réponses: 19
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le gabier (Autres)
Auteur : Ashimati
T'aimer, imperceptible (Amour)
Auteur : Idou
Caresse Ses Larmes ... (Amour)
Auteur : Idou
Il pleut (Tristes)
Auteur : clovis67
L' aveu d' asile (Amour)
Auteur : Galaad
Le poids de la vie (Amour)
Auteur : fransua
Art d' Amants (Amour)
Auteur : Galaad
Une Fleur Une Inspiration (prose) (Amour)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
L'histoire d'une vie (Tristes)
Auteur : Echo
Ces 3 mots (repost modifié) (Amour)
Auteur : Catalina
Mes rêves sont mes cauchemars... (Tristes)
Auteur : pyc
Onda d'inverno... (Tristes)
Auteur : (...)
J'ai vu pleurer les hommes (Autres)
Auteur : Ashimati
L'homme Dans Toute Sa Splendeur (Loufoques)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Sur les ruines de mon âme (Amour)
Auteur : Ashimati

 

 
Cette page a été générée en [0,0977] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.