Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 307
Invisible : 0
Total : 308
· Lisa "Babe"
13029 membres inscrits

Montréal: 25 mai 22:26:04
Paris: 26 mai 04:26:04
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Les morts n'ont plus cette chance... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1207 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 2 avr 2017 à 16:22
Modifié:  2 avr 2017 à 16:25 par ***Cocci***
Citer     Aller en bas de page

Les meubles en merisier ont conservé poussière
Et miroirs fissurés.Sur les photos jaunies
S'agitent encore ce soir les mariés désunis.

Moments des années folles où serpente le lierre,
On oubliera bientôt la Delage flambant neuve.
Resteront dans les mains d'un jeune collectionneur,
Tous ces fragments hors d'âge pour unique moteur...
Sur un sourire figé passeront les épreuves,

Nous serons bien présents tout au fond de tes poches.

Oh, les aiguilles dorées de ma montre à gousset
Ne tourneront sans doute jusqu'au prochain Été,
Tu te noieras encore dans les plis de ma bouche,

Peut-être dans des dentelles, solitude sans parfum.
Les regrets éternels sont les fleurs des vivants...
Une nuit,juste une heure, le sablier en main,
Saluer au passage le voyage des amants...

Ces rires qui résonnent entre deux pages de livres
Effleurant des violettes posées là avec soin.
Toutes elles trahissent un repas bien lointain,
Tout en haut des sapins, une nappe de givre,
Et deux verres presque vides. Le carmin des carreaux

Caresse ce soir mes joues de ces instants volés.
Habitudes et convenances ont fermé les rideaux,
A mes yeux presque clos. Quand on aime, les années
Ne seront que nouvelles...Et l'oiseau chantera
Ce Printemps que chérissent les bourgeons de mon cœur,
Et son œuvre grandiose sur nous resplendira...

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
9364 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 3 avr 2017 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

C'est un magnifique exercice que tu nous proposes là COCCI, tant sur la forme que sur le fond

J'aime beaucoup, j'y reviendrai !

Merci à toi

  ISABELLE
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1207 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 3 avr 2017 à 02:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi...
Ton message vient d'illuminer ma journée...🌟

 
N@rcisse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
739 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 3 avr 2017 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé votre poésie comme un tendre parfum de nostalgie.
amicalement

 
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1207 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 3 avr 2017 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous... oui... nostalgie des temps passés...

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 3 avr 2017 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ***Cocci***

Une texte splendide... Que je viens de lire déjà plusieurs fois pour en apprécier chaque vers...

Merci pour ce moment

Amicalement

V

 
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1207 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 3 avr 2017 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi de t'être arrêtée là plusieurs fois...
Mes chaleureuses amitiés...

Cocci

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
2313 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 6 avr 2017 à 12:04
Modifié:  6 avr 2017 à 12:09 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Bénédicte.
J'aime cette manière de décrire le passé puis d'en venir au présent. Tu es une pro de l'acrostiche. Cela te va si bien. Oh oui il faut vivre pour aimer
Et j'aime bien tes poèmes ... Encore et peut être ... encore. Un jour il faudra que m'essaye à l'acrostiche.
Sous ta plume c'est ... trop bien
Bonne journée
Christophe

Ps : Ton poême est construit à mon goût

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
267 poèmes Liste
2348 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 6 avr 2017 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Une écriture pure
Et le temps qui nous donne à voir de si belles oeuvres, comme celle-ci d'ailleurs !
Une écriture si vivante, puissante, et quelle simplicité d'expression ! Somptueux ...

J'adore COCCI

Tu m'as touché

marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1207 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 6 avr 2017 à 14:34 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux... c'est moi qui suis touchée...😊

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 381
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.