Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 37
· QUOIQOUIJE · Allantvers · Tychilios
13169 membres inscrits

Montréal: 15 déc 09:14:14
Paris: 15 déc 15:14:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Coquineries Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 2 mai 2017 à 23:03 Citer     Aller en bas de page

Un Virelai à quatre mains avec mon ami Nobru



- Si ce soir je mettais des bas de satin noir,
Si vous posiez sur moi votre regard sans fard.
Voulez vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Hélas ma belle amie je suis très peu friand
De ces coquetteries qui sont d'un autre temps.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Pour vous, j'entrouvrirais mon fin corsage blanc,
Je peindrais sur ma bouche un sourire innocent.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Innocent dites-vous ! L'appétit vous fait-il
Oublier ces amants par vous mis en péril ?
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Je ferais miroiter, à vous faire languir,
Tous les trésors cachés que j'ai à vous offrir.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Mais Dame, vous voilà tombant à mes genoux !
Pour quelles oraisons ? Souffrez-vous du virou ?
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Souffrez, mais souffrez donc, ô mon bel Hidalgo,
Que posée à vos pieds, je vous fasse un cadeau.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Sans doute espérez-vous une fête sans fin,
Au point d'envisager mon pied comme un sapin.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Tout à fait, et je crois volontiers qu'il vous sied
Que j'aille y accrocher une étoile au sommet.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- C'est magie de sentir mon rameau sous vos yeux
Devenir plein de sève et combien vigoureux.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Je sens votre désir s'immiscer sous mes doigts,
Et tout émoustillée, j'en subis les émois,
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Emoustillée aussi, quand l'autre jour vous fût'
Partie avec un autre à jouer de la flût' ?
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Je vous vois réticent, j'en ai le cœur navré,
Venez sans retenue prouver votre amitié.
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Mes orteils agonisent ; honni soit l'entretien
Qui maintient sans merci votre pied sur le mien !
Voulez-vous bien ouïr ce que j'ai à vous dire ?

- Je suis vraiment ravie que nous nous comprenions
Et que d'un même pas, vous et moi, nous marchions.
Ouïriez-vous enfin ce que j'ai à vous dire ?



 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
11596 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 3 mai 2017 à 01:55 Citer     Aller en bas de page

Qui a dit que hommes et femmes ne se comprenaient pas ???

Merci à toi Nadine, et à ton compagnon de plume, pour cet excellent moment

Au plaisir

  ISABELLE
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 3 mai 2017 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

Tout à fait Isabelle.
Merci et bisou à toi !

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4940 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 3 mai 2017 à 19:23 Citer     Aller en bas de page

Tiens tiens tiens Nadine, je n'avais pas remarqué que tu as de grands pieds.

Je ne suis pas trop amateur de virelai, mais vous avez réussi à rendre celui-ci un brin cocasse. Alors c'est très bien. Vive l'humour !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 3 mai 2017 à 20:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un dialogue à la fois délicat, humoristique et coquin !

Bravo aux quatre mains (et deux esprits) qui se mirent à l'oeuvre pour nous offrir ce poème !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 7 juin 2017 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Tu n'as pas bien regardé JB, merci à toi.
Votre commentaire me touche, Poète Masqué.
Trist@nic
J'apprécie votre commentaire, Drôle d'oiseau.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 709
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.