Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 323
Invisible : 0
Total : 324
· Lapoètesse
12998 membres inscrits

Montréal: 20 juin 20:18:12
Paris: 21 juin 02:18:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: La page blanche . . . Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 11 mai 2017 à 13:42
Modifié:  20 mai 2017 à 01:29 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

La page blanche . . .

L' angoisse a étranglé le flot de mes pensées
A ux vagues éblouies par mon âme offensée.

P ourquoi me torture cette étroite prison
A lors que je songeais à d'autres horizons.
G éant ce vide noir de son horreur me frôle
E t son pouvoir violant la conscience m'enrôle.

B rouillard sur mes matins en dérive sans bruit
L e carrousel du temps égrène son ennui.
A bysse en vertige, ma quête de rivages
N oircit mon souvenir de ses tristes naufrages.
C hoisir le chant du vent que tourneraient mes pages.
H éler du fond des mers mon étoile d'enfance
E n rêve d'un envol vers mon ciel d'innocence.

Pascal.Bisous.
Le jeudi 11 mai 2017.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2376 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
9 juin
  Publié: 11 mai 2017 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

M. le Maître de l'acrostiche a encore frappé fort. Très beau texte.

Il faut prendre des petites pages, beaucoup moins effrayantes.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
388 poèmes Liste
20464 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 02:48 Citer     Aller en bas de page

La page blanche ce n'est pas pour toi, je suis sûre que tu vas écrire encore de très belles choses, même si tu fais des nuits blanches. ( Comme moi )
Un très beau texte malgré un côté un peu triste
Bises PASCAL
ODE 31 - 17

  OM
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
2928 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 12 mai 2017 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

C'est une pépite d'or et si la page est blanche, elle saigne à l'encre rouge...
Ce passage surtout :
"Brouillard sur mes matins en dérive sans bruit
Le carrousel du temps égrène son ennui.
Abysse en vertige, ma quête de rivages
Noircit mon souvenir de ses tristes naufrages.
Choisir le chant du vent que tourneraient mes pages.
Héler du fond des mers mon étoile d'enfance
En rêve d'un envol vers mon ciel d'innocence."

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Rosanna


L'émotion est la nourriture du poète
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
625 commentaires
Membre depuis
21 avril 2017
Dernière connexion
12 mai
  Publié: 12 mai 2017 à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pascal, qui n'a pas connu le syndrome de la page blanche.
Joli texte qui m'a inspiré ceci :

Quelle lente agonie qu'est cette page blanche
Où la Muse se refuse prétextant que c'est Dimanche
Et les mots s'emprisonnent dans un couloir étanche,
Attendant la fissure qui permettra leur revanche.

Bonne journée Pascal et bravo pour ce beau texte.

Rosanna



  Merci pour votre lecture
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 14:25
Modifié:  12 mai 2017 à 14:52 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon cher JB.

Oui il faut prendre des petites pages beaucoup moins effrayantes. Sourire.

Je suis édité aux éditions Thierry Sajat à compte d'auteur environ 80 Pages le titre :
Traces temporelles.

J'ai travaillé de nombreuses années pour vous offrir la quintessence de mes poèmes.

je te remercie d'être sur ma page et de m'encourager.

Je te souhaite une agréable soirée.

Pascal. bisous.

Encore merci pour la chaleur de tes mots.

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 14:31
Modifié:  12 mai 2017 à 14:33 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ma chère ode 31 17.

La page blanche n'existe pas pour moi pour l'instant sourire mais elle peut me rattraper.

Je te souhaite une douce soirée.

Je t'embrasse affectueusement.

Pascal. bisous

Encore merci pour la caresse de tes mots qui se pose sur mon coeur en rayons de bonheur.

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 14:38
Modifié:  12 mai 2017 à 14:38 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon cher Riaga.

Je te remercie d'avoir apprécié ce poème et d'être sur ma page, tu chasses mes noirs nuages :
soleil en horizon.

Je te souhaite une excellente soirée.

Je t'envoie mon amitié.

Pascal. Bisous.

Encore merci pour tes encouragements.

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
527 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 14:44
Modifié:  12 mai 2017 à 14:50 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ma chère Rosanna.

Je te remercie pour ton tendre écho.

Pour toi ce soir je t'offre ce doux présent :
Sentir . . .

Sentir ton souffle chaud qui effleure ma peau
Éveille mon désir en caresse de mots.
N'es-tu pas cet ange qui veille dans mes nuits ?
Ton souvenir brûlant enflamme mon ennui.
Invente l'étincelle aux fièvres des matins
Révélant nos soleils quand le soir nous étreint.

Je te souhaite une douce nuit.

Je t'embrasse affectueusement.

Pascal.Bisous

Encore merci de me soutenir ma chère inconnue : Je t'envoie mon soleil pour illuminer le souffle de ton coeur.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 510
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Quand (Amour)
Auteur : mido ben

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.