Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 263
Invisible : 0
Total : 268
· Bombadil · SHElene · Myo · Joker · Tartignole
13141 membres inscrits

Montréal: 28 mars 13:13:18
Paris: 28 mars 18:13:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Roxanne (pour toi ma chérie) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 12 nov 2008 à 00:12
Modifié:  12 nov 2008 à 00:33 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Roxanne...

Tes yeux s'ouvrant à peine sur la nuit tombée...
Ton petit corps dans mes bras cessant de respirer....
Ta chaleur devenue froide...
Mon petit cœur... ma douce escapade....
Poussant de mon ventre je t'avais crée...
Si parfaite que Dieu t'as gardée...
Il est vrai qu'une telle perfection aurait été injure...
À tout ce qui existe de bon, qui devant toi devenait impur...
Tellement tu étais belle... tellement tu étais douce....
Je me souviens ta peau sous mes doigts délicats...
Mes mains tendre de maman.... mes mains éprises de toi...
Ou es tu mon cœur... mon cri reste dans l'attente...
D'un sourire juste un... pour combler ce manque...
Ma petite fleur... mon amour disparu...
Ma tendre corolle sucrée... où es tu...
Des nuits durant mon âme te cherche
Sans trouver une trace de ton amour qui reste...
Mon petit cœur tendre je me meurs sans toi...
Tu es mon plus grand vide... mon plus grand désarroi...
Je me rappelle cette nuit des sapins illuminés...
Où les enfants attendaient le vieil homme aux boites emballées...
Où toi différente d'eux tu t'étais envolée...
Fermant tes petits yeux bleus... mon petit oiseau doré...
Le papa noël nous avait oubliés...
Il m'avait offert un cadeau empoisonné...
Un petit bébé... par la mort entraîné....

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 12 nov 2008 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

C'est triste de perdre quelqu'un qu'on aime.
Il y a un vide qui ne s'oublie ni ne se comble...alors avance...pour elle.
Tu la reverras un jour.
Tout mon soutien.
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 12 nov 2008 à 08:01 Citer     Aller en bas de page

L'espoir est l'un des plus beau cadeau que la vie puisse offrir à ses enfants. Merci de m'en offrir une part par ton soutiens.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 13 nov 2008 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

très touchée par ton poème. La perte d'un être cher laisse un grand vide que le temps peut combler.
merci pour ce partage.

 
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 13 nov 2008 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Avoir quelqu'un qui nous lisent c'est un peu comme de trouver une oreille attentive à qui se confier. C'est donc moi viridiane qui te remercie d'avoir pris ce temps pour moi.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 16 nov 2008 à 06:17 Citer     Aller en bas de page

je reste profondément touché par ce que je viens de lire, et je ne trouve pas les mots nécessaires pour pouvoir t'apporter une petite consolation ... ta poésie est un cri de douleur ... je ne peux que te lire ...

sincères amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 17 nov 2008 à 02:32 Citer     Aller en bas de page

La consolation est souvent dans le geste simple de solidarité des émotions.

Merci à toi Pierre d'être passé me lire et d'avoir ainsi pris l'écho de mon cri, c'est là une bien douce consolation je peux te l'assurer

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1023 poèmes Liste
16514 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 17 nov 2008 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

il en faut de la force intérieure pour réussir à mettre en mots une douleur, un manque aussi forts...je suis touché profondément par ce que tu écris ici. ça me renvoie aux espérances d'un futur où j espère être père et je n'ose imaginer ma détresse si cela devait arriver.
je pense que pour une mère, c'est encore plus dur à surmonter.
courage !
amitiés les plus sincères pour toi.
pyc.

 
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 17 nov 2008 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc de ton passage. Je crois que la vie est difficile à traverser pour tous et chacun par les différentes épreuves que l'on vit. Ma grand-mère qui était une femme d'une grande sagesse disait toujours que l'on reçoit des épreuves au niveau de ses propres forces et qu'il faut les accepter et les surmonter pour en tirer des enseignements. Ça peut paraître fou de dire qu'avec du recul j'ai apprise de la mort de Roxanne, mais c'est pourtant vrai, elle m'as apportée un grand message dans son petit bout de vie, un message d'amour et d'espoir qui se vit dans la foi de la revoir un jour.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 20 nov 2008 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Même quand elle est triste, cette plume sourit encore ... encore. Très touché, belle poétesse.

Poétiquement, ton lecteur

 
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 20 nov 2008 à 17:49 Citer     Aller en bas de page

Hassan, Merci de ton passage, tu sais il y a des sourires qui naissent parfois des larmes, suffit de tenter de voir le meilleur du pire

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 15 déc 2008 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

des mots qui me saignent ...quelle douleur !!

des mots si justes, si profonds et si endoloris ....

toute ma tendresse !!

idou

  Seirén - ©
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 15 déc 2008 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

Idou, merci de ton passage, elle est si... vivante en moi encore et toujours. Je crois que c'est une brûlure qui ne se soigne pas, elle s'atténue par moment seulement. C'est un cycle qui ne cesse pas de revenir, mais au fond du cœur, elle est là je la sens à chaque moment de ma vie plus vivante que jamais... même si il y a ce vide dans le creux de mes bras, c'est un vide plein, plein d'amour.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 27 avr 2014 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

Tes vers ont coupés mes veines

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1836
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0524] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.