Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 337
Invisible : 0
Total : 341
· Merum · Le Dormeur du Val · doux18 · Lapoètesse
12954 membres inscrits

Montréal: 17 jan 14:36:54
Paris: 17 jan 20:36:54
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Harry Poseur et la Coupe de Cheveux - Adamantine & Aude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 03:04
Modifié:  30 juin 2017 à 05:39 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page




Comme les autres garçons, Harry, dans sa jeunesse
Se cherchait. À quinze ans il eut d’abord des tresses
Mais pour suivre la mode, très vite, il fut rasta
Aux dreadlocks épaisses comme des chipolatas

N’aimant pas le reggae, il se mit à l’afro
Écoutant Boney M et les rois du disco,
Mais la mode passa, Harry le Pommadé
Adopta le curling et son rendu mouillé.

Pendant l’époque heureuse des années quatre-vingt
Le Prince de Bel Air et son style divin
L’ont inspiré, puis vint l’année du défrisage
Et de produits chimiques, alors, il fit l’usage.

Ses cheveux malmenés tombèrent un à un
Loin d’être dépité, il trouva opportun
D’aller chez le coiffeur pour se raser la tête
Et de laisser pousser, enfin, sa barbichette.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
31 décembre 2017
  Publié: 30 juin 2017 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

C'est pas un peu tiré par les cheveux

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1386 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

Harry les a tellement coupés en quatre qu'il ne pourra plus se faire de cheveux blancs...
De ce pas, je pars chez le coiffeur...J'hésite encore à ma future coupe...

Merci beaucoup de ce sourire matinal...

Amicalement
V

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
168 poèmes Liste
8644 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 05:40 Citer     Aller en bas de page

Au moins avec la barbe il est à la mode !

Merci à vous 2 mesdames

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 06:24
Modifié:  30 juin 2017 à 06:29 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Merci Thomas, Varh, Maschoune, mais surtout merci à ma chère Adamantine qui est toujours partante dans tous les délires !
Moi Roselmack, je l'adore et je lui envoie des smacks


Photos absolument personnelles (et dédicacées)

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
584 poèmes Liste
3399 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
6 décembre 2017
  Publié: 30 juin 2017 à 06:24 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup rit, Merci

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Beaucoup rit, Merci



Les hommes sont parfois si coquets
Merci Odin

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
528 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 07:16 Citer     Aller en bas de page

Et il n'y aurait que les femmes qui préoccuperaient de la mode!
Merci pour ce collectif ébouriffant qui remet les choses à leurs places

Bien à vous
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 07:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aalis
Et il n'y aurait que les femmes qui préoccuperaient de la mode!
Merci pour ce collectif ébouriffant qui remet les choses à leurs places

Bien à vous
Aalis



Merci pour ton commentaire au poil !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3147 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 30 juin 2017 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

un poil ébouriffé cette idée..

Bon bah moi de mon côté je vais aller me brosser les dents.

Bonne nuit

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 1er juil 2017 à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe
un poil ébouriffé cette idée..

Bon bah moi de mon côté je vais aller me brosser les dents.

Bonne nuit



Née de notre imagination échevelée...
Merci de ta lecture

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 1er juil 2017 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lipstick Cindy
J'aime bien le poème et les photos aussi mais c't' qui Harry



C't un journaliste télé français.
Mais cela s'applique à pas mal d'hommes.
Merci

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
376 poèmes Liste
11448 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 3 juil 2017 à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de THOMAS
C'est pas un peu tiré par les cheveux


Serais-tu jaloux ?

Citation de Varh
Harry les a tellement coupés en quatre qu'il ne pourra plus se faire de cheveux blancs...
De ce pas, je pars chez le coiffeur...J'hésite encore à ma future coupe...

Merci beaucoup de ce sourire matinal...

Amicalement
V


Des dreadlocks peut-être ?

Citation de Maschoune
Au moins avec la barbe il est à la mode !

Merci à vous 2 mesdames



J'ai toujours aimé les barbichettes.

Citation de ODIN
Beaucoup rit, Merci


Nous n'avons pas coupé les cheveux en quatre.

Citation de Aalis
Et il n'y aurait que les femmes qui préoccuperaient de la mode!
Merci pour ce collectif ébouriffant qui remet les choses à leurs places

Bien à vous
Aalis


Et nous n'avons parlé que des cheveux... Nous nous attaquerons bientôt au reste du corps.

Citation de La Brune Colombe
un poil ébouriffé cette idée..

Bon bah moi de mon côté je vais aller me brosser les dents.

Bonne nuit


Pas de poils entre les dents j'espère.. (très classe mais je n'i pas pu m'en empêcher )

Citation de Lipstick Cindy
J'aime bien le poème et les photos aussi mais c't' qui Harry


Harry est un journaliste français qui sévit à la télévision.

Merci à tous et à toutes pour votre lecture. Un big up spécial à ma Sista adorée. J'aime bien que nous sévissions ensemble.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 3 juil 2017 à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Un big up spécial à ma Sista adorée. J'aime bien que nous sévissions ensemble.



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
2187 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 5 juil 2017 à 07:46
Modifié:  5 juil 2017 à 07:56 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Un beau dégradé de la mode ... en coiffure
J'aime
Bonne journée
Christophe

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 5 juil 2017 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Un beau dégradé de la mode ... en coiffure
J'aime
Bonne journée
Christophe



Merci Christophe

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
950 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 6 juil 2017 à 08:33
Modifié:  6 juil 2017 à 08:35 par PA...
Citer     Aller en bas de page

Salutation Aude & Adamantine


À, lire je suis sans mots, mais avec mes cheveux
À, relire je comprends, l'exercice de capillarité
À, la vue des photos, je rigole les mots sont bien posés
Surtout ne changer rien, même pas l'adresse du coiffeur.

Amitié poétique

PA…

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 6 juil 2017 à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de PA...
Salutation Aude & Adamantine


À, lire je suis sans mots, mais avec mes cheveux
À, relire je comprends, l'exercice de capillarité
À, la vue des photos, je rigole les mots sont bien posés
Surtout ne changer rien, même pas l'adresse du coiffeur.

Amitié poétique

PA…



Harry va toujours chez le même coiffeur, du côté de la Gare du Nord.
L'idée est venue du fait qu'Adamantine a un cheveu sur la langue (c'est adorable, surtout lorsqu'elle déclame de la poésie).

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
376 poèmes Liste
11448 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 6 juil 2017 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Cidnos et PA, c'est toujours un plaisir de vous trouver sous mes mots.

Citation de Aude Doiderose

Citation de PA...
Salutation Aude & Adamantine


À, lire je suis sans mots, mais avec mes cheveux
À, relire je comprends, l'exercice de capillarité
À, la vue des photos, je rigole les mots sont bien posés
Surtout ne changer rien, même pas l'adresse du coiffeur.

Amitié poétique

PA…



Harry va toujours chez le même coiffeur, du côté de la Gare du Nord.
L'idée est venue du fait qu'Adamantine a un cheveu sur la langue (c'est adorable, surtout lorsqu'elle déclame de la poésie).



J'ai un cheveu sur la langue et Aude, des poils au bord des lèvres...
On fait ce qu'on peut avec les moyens qu'on a.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
20791 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 4 août 2017 à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Merci Cidnos et PA, c'est toujours un plaisir de vous trouver sous mes mots.

Citation de Aude Doiderose

Citation de PA...
Salutation Aude & Adamantine


À, lire je suis sans mots, mais avec mes cheveux
À, relire je comprends, l'exercice de capillarité
À, la vue des photos, je rigole les mots sont bien posés
Surtout ne changer rien, même pas l'adresse du coiffeur.

Amitié poétique

PA…



Harry va toujours chez le même coiffeur, du côté de la Gare du Nord.
L'idée est venue du fait qu'Adamantine a un cheveu sur la langue (c'est adorable, surtout lorsqu'elle déclame de la poésie).



J'ai un cheveu sur la langue et Aude, des poils au bord des lèvres...
On fait ce qu'on peut avec les moyens qu'on a.



Tu mens, je me suis épilée ce matin !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 354
Réponses: 19
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0536] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.