Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 6
Invisible : 0
Total : 7
· KiMiNiE
13045 membres inscrits

Montréal: 25 sept 23:03:59
Paris: 26 sept 05:03:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Nadir par Aude Doiderose & Adamantine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 02:44
Modifié:  22 jan à 05:29 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page




La nuit étend ses bras sur le pont Notre-Dame
Qui porte sans fléchir tout le poids des amours,
Des fantômes qui passent, à l’ombre des deux tours
Ont le rire des amants et des larmes de femme.

Quai de Gesvres, au feu rouge, je n’ai rejoint personne
Tout le jour j’ai marché le long du fleuve en crue,
Au milieu du tumulte absurde de la rue
J’entends, comme un appel, un carillon qui sonne.

Je m’arrête et observe. Un visage jaillit
De la foule anonyme, il me fixe et me perce
Un instant puis s’en va ; j’hésite et je traverse
Pour rejoindre cette ombre inconnue qui me fuit.

Contournant la sortie du métro, qui toujours
Déverse ses légions, je me prends à courir
J’attrape par le bras l’homme du carrefour
Souffle : « Quel est ton nom ? », il me répond : « Nadir » 

Ce prénom, c’est l’abîme à mes pieds qui s’entrouvre
Ses yeux qui me bouleversent m’élèvent et me retiennent
Lorsqu'il prend tendrement mes mains entre les siennes
Le temps s’arrête alors... la lune se découvre.


  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Barbamimi
Chaudement Ovulatoire!



Allons bon, moi qui attendais un "merveilleux" ou "sublime"...
Je ne sais pas trop comment répondre.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6844 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 22 jan à 06:51 Citer     Aller en bas de page

que sont devenus les entre "demains" ?

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 08:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?



Ouh là là, ça se complique. Samamuse, ton commentaire porte-t-il sur notre texte ou bien sur le commentaire de Barbamimi ?
Heu… que répondre ?
Je passe la main à Adamantine

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
152 poèmes Liste
1593 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine et Aude Doiderose

Paris, la nuit et ses rencontres furtives ....
Joli poème en duo.

Mais qui est-ce "Nadir" qui surgit dans la nuit
Telle une ombre au passé mystérieux.
Un migrant, sdf, sans famille,
Un gars de banlieue...
Ou simplement
Un prénom qui interpelle...un peu ?

Peut être a t il besoin de voir
De la lumière dans tes yeux,
Comme une lueur d'espoir
Qui l'encourage à être heureux...
Ou autre chose ?

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 10:07
Modifié:  22 jan à 10:10 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?


ils sont avec les sous d'hier.


Citation de Aude Doiderose

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?



Ouh là là, ça se complique. Samamuse, ton commentaire porte-t-il sur notre texte ou bien sur le commentaire de Barbamimi ?
Heu… que répondre ?
Je passe la main à Adamantine



Ta... ta... ta... ma doudou, tu t'en sors très bien


Citation de MUSCADE
Bonjour Adamantine et Aude Doiderose

Paris, la nuit et ses rencontres furtives ....
Joli poème en duo.

Mais qui est-ce "Nadir" qui surgit dans la nuit
Telle une ombre au passé mystérieux.
Un migrant, sdf, sans famille,
Un gars de banlieue...
Ou simplement
Un prénom qui interpelle...un peu ?

Peut être a t il besoin de voir
De la lumière dans tes yeux,
Comme une lueur d'espoir
Qui l'encourage à être heureux...
Ou autre chose ?

Bisous - MUSCADE



Le nadir est l'opposé du Zénith. Définition du Larousse. Aude m'a fait découvrir ce mot et j'en ai aimé la douceur.
(J'ai trouvé également de très jolis Nadir sur internet mais chut... c'est une autre histoire
Merci d'être passée nous lire.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 10:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?


ils sont avec les sous d'hier.



Ou les soupes hier ?

Quoi qu'il en soit, il ne faut jamais remettre à demain ce qu'on peut faire avec une seule.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 10:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?


ils sont avec les sous d'hier.



Ou les soupes hier ?

Quoi qu'il en soit, il ne faut jamais remettre à demain ce qu'on peut faire avec une seule.


Par contre à 4 ou 6 mains, c'est parfois très agréable.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9804 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 10:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine

Citation de samamuse
que sont devenus les entre "demains" ?


ils sont avec les sous d'hier.



Quoi qu'il en soit, il ne faut jamais remettre à demain ce qu'on peut faire avec une seule.



Oui alors là ... ça dépend de quoi on parle !

Très joli duo au demeurant

Merci mesdames

  ISABELLE
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 10:29 Citer     Aller en bas de page

Rhooooo Maschoune !! Quelle coquine tu fais !
Merci d'être passée sous nos mots.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 22 jan à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Le nadir est la valeur la plus basse d'une mesure au cours du temps.

Le nadir est le point le plus bas de la courbe thermique d'une femme en âge de procréer, juste avant la montée de cette courbe biphasique. Il est observable chez 25 % des femmes et il correspond au jour de l'ovulation, dans 80 % des cas, (dans 20 % c'est le jour qui précède l'ovulation).
Le nadir est le taux le plus bas de neutrophiles dans le sang. Cette mesure est souvent utilisée lors du suivi des chimiothérapies.
Source wikipedia...

Le Nadir est le point virtuel d'une sphère céleste, situé à l'extrémité d'une ligne verticale partant d'un endroit donné du globe et passant par le centre de la Terre, opposé au Zénith.


nonobstant (voilà un beau mot ennuyeux que j adore placer^^) le prenom n ayant rien a voir avec ces definitions effectivement j avais pensé a l’astronomie en premier avant de tomber sur le com .ovulatoire. Qui n’est donc pas si a l ouest que cela en fait, si on s en refere à sieur Wiki...

et j ai beaucoup aimé la première strophe ainsi que le premier vers de la dernière qui rejoint la dimension astronomique du mot.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
670 poèmes Liste
14563 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 10:49 Citer     Aller en bas de page





Une scène à Paris, vos plumes savent comment la peindre avec habileté.
Je prèfère les distillés d'une existence à l'art pour l'art.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de FeudB
Le nadir est la valeur la plus basse d'une mesure au cours du temps.

Le nadir est le point le plus bas de la courbe thermique d'une femme en âge de procréer, juste avant la montée de cette courbe biphasique. Il est observable chez 25 % des femmes et il correspond au jour de l'ovulation, dans 80 % des cas, (dans 20 % c'est le jour qui précède l'ovulation).
Le nadir est le taux le plus bas de neutrophiles dans le sang. Cette mesure est souvent utilisée lors du suivi des chimiothérapies.
Source wikipedia...

Le Nadir est le point virtuel d'une sphère céleste, situé à l'extrémité d'une ligne verticale partant d'un endroit donné du globe et passant par le centre de la Terre, opposé au Zénith.


nonobstant (voilà un beau mot ennuyeux que j adore placer^^) le prenom n ayant rien a voir avec ces definitions effectivement j avais pensé a l’astronomie en premier avant de tomber sur le com .ovulatoire. Qui n’est donc pas si a l ouest que cela en fait, si on s en refere à sieur Wiki...

et j ai beaucoup aimé la première strophe ainsi que le premier vers de la dernière qui rejoint la dimension astronomique du mot.



Tu crois qu'on risque d'être enceintes ? ... mais madame j'vous jure !

On voyait plutôt le côté astronomique du mot, nous.

Et pour le commentaire "que sont devenus les entre "demains" ?" tu as une explication ?

Merci d'avoir préféré les strophes écrites par Adamantine

Citation de Galatea belga
Une scène à Paris, vos plumes savent comment la peindre avec habileté.
Je prèfère les distillés d'une existence à l'art pour l'art.



Merci, mais c'est justement une pure fiction !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
4178 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Tout est dit (Mitchell) et y a plus rien Nadir
C'est l'endroit de vos balades allant vers
la Cité de vos vers galants

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 22 jan à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Feudb : Merci pour toutes ces précisions. J'aime bien nonobstant (et dubitatif aussi).



Galatea : Quand j'écris avec Aude, c'est comme un jeu. L'une commence et l'autre suit sans savoir où l'écriture va nous mener.

Citation de QUOIQOUIJE
Tout est dit (Mitchell) et y a plus rien Nadir
C'est l'endroit de vos balades allant vers
la Cité de vos vers galants



Belle verve. Merci à toi

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 22 jan à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
[citation=FeudB]

Et pour le commentaire "que sont devenus les entre "demains" ?" tu as une explication ?

Merci d'avoir préféré les strophes écrites par Adamantine





Euh je connais le entre deux mets que l on appelle moins poetiquement le trou normand, mais je sudodore que cela ne soit pas ce dont parle samamuse ... et si j ai bon sur le subodore on est sauvé ^^ sinon j’avoue je sèche

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
2437 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 24 jan à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
J'aime bien l'histoire ...
Tout homme rève qu'une femme l'aborde ainsi.
Ps: Cela ne m'est jamais arrivé.
Amicalement
Christophe

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 24 jan à 10:18 Citer     Aller en bas de page

Il y a dans cette connexion de plumes une élévation, non subliminale, latente, et haletante.

Bref, vous vous fîtes plaisir. À deux mains je ne sais... pourvu qu'on ait l'ivresse.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 25 jan à 15:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir admantine

LORSQU'IL PREND TENDREMENT MES MAINS DANS LES SIENNES
Mon coeur s'emballe
Tout mon corps tremble
Car il s'agit d'un grand amour
Gros comme une montagne


Merci pour magnifique partage

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 27 jan à 07:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Bonjour,
J'aime bien l'histoire ...
Tout homme rève qu'une femme l'aborde ainsi.
Ps: Cela ne m'est jamais arrivé.
Amicalement
Christophe



Tout femme aimerait être happée par le regard d'un tel homme...



Citation de In Poésie
Il y a dans cette connexion de plumes une élévation, non subliminale, latente, et haletante.

Bref, vous vous fîtes plaisir. À deux mains je ne sais... pourvu qu'on ait l'ivresse.

Bizzz JB



Il est facile d'écrire avec Aude, nous nous comprenons assez bien.
Merci JB

Citation de A.Belhirch
Bonsoir admantine

LORSQU'IL PREND TENDREMENT MES MAINS DANS LES SIENNES
Mon coeur s'emballe
Tout mon corps tremble
Car il s'agit d'un grand amour
Gros comme une montagne


Merci pour magnifique partage



Merci pour ces jolis mots.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 503
Réponses: 19
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0664] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.