Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 314
· Lipstick Cindy · Poésidon
12944 membres inscrits

Montréal: 20 nov 21:36:05
Paris: 21 nov 03:36:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le pantin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 10 déc 2008 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Le pantin

Il faudrait se comparer
A un guignol de tissu
A un pantin fait de bois
L'être qui ne sait penser
Une copie, un fétu
Qui avance de guingois

Polichinelle un peu triste
Suspendu à tous ses liens
En attendant de bouger
Un pauvre petit artiste
Enchaîné au quotidien
Et qui oublie de créer

D'immenses yeux sans rétine
Un sourire sans entrain
La marionnette futile
Qui pleure de la résine
Aujourd'hui comme demain
Seule esclave de ses fils

Un inutile bouffon
Contrôlé par l'artisan
Qui le prive de bonheur
Pensant que sa création
Ne connaît pas les sentiments
Parce qu'elle n'a pas de coeur

Il se jettera au feu
Pitié ne le pleurez pas
Il aura juste compris
Qu'il ne valait guère mieux
Qu'un malheureux bout de bois
Jouet de sa propre vie



Echo


  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Lastum


Même quand l'oiseau marche, on sent qu'il a des ailes. (Antoine-Marin Lemierre)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2008
Dernière connexion
26 novembre 2011
  Publié: 10 déc 2008 à 16:03
Modifié:  10 déc 2008 à 16:16 par Lastum
Citer     Aller en bas de page

Très joli poème.
Pauvre pantin anonyme, privé de coeurs mais non de sentiments...faut-il un coeur pour éprouver quelque chose??? ...grande question philosophique.

En tout cas, merci pour nous avoir ravi de ta plume.

Je ne regarderais plus les pantins de la même manière.

Darkominoro.

  Non. Et non. Jamais. Libre. Oui! Toujours. Alors non d'avance. Gardez vos chaînes dorés, j'ai mes tempêtes...
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 11 déc 2008 à 00:39 Citer     Aller en bas de page

qu'il est triste ce pantin. Mais le bois dont il est fait possède la vie de l'arbre dont il provient.
Magnifique poème! Merci!

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 11 déc 2008 à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous quatre
Ce pantin c'est une création de l'homme que ses créateurs ne considèrent pas comme un être à part entière.
C'est aussi un bout de bois qui ressent des choses...malgré sa nature
Enfin c'est surtout quelqu'un de prisonnier, d'enchaîné à ses fils.
Nous sommes des millions à être dans son cas...malheureusement
Merci de votre passage et de vos commentaires
----------------->Joyeux Noël
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1000 poèmes Liste
16119 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
3 octobre
  Publié: 12 déc 2008 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Il se dégage de ton poème quelque chose de très fort...l idée d'écrire sur un pantin est vraiment originale, et quand en plus, le fond est aussi réussi que la forme, (des superbes rimes), alors ton poème nous entraîne sans problèmes dans le monde de ce pantin.
une lecture très appréciée.
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 12 déc 2008 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Écriture originale...je ne sais pas pyc.
Je ne suis pas la première à écrire sur ce sujet.
Contente que tu aie apprécié
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 déc 2008 à 19:00 Citer     Aller en bas de page

Tu n'es peut-être pas la première, mais ton texte est très original et personnellement, j'ai beaucoup apprécié
Bisous
Thierry

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 13 déc 2008 à 05:10 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Thierry
Contente que tu aie aimé
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 17 déc 2008 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Pinocchio a eu une vie très mouvementée en effet.
C'est un sujet inépuisable que celui des prisonniers...
On peut être enchaîné de bien des façons...
Merci de ton passage Inégale(ment)!
Echo
------------>

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
poète à ses heures


La poésie exprime tout haut ce que chacun ressent tout bas.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
290 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2007
Dernière connexion
13 avril 2011
  Publié: 17 déc 2008 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Coucou

Une chose est sur : tu n'es pas un pantin, tu fais preuve de beaucoup de créativité et d'originalité.

Au plaisir de te relire

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 17 déc 2008 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

Oui je fais tout pour ne pas être un pantin...
Merci de ton passage poète à ses heures
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17162 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 13 déc 2015 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Gekkeikan
Impossible d'afficher l'image
Un sens interdit en somme ce n'est qu'un sens autorisé pris à l'envers.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
90 commentaires
Membre depuis
23 août 2016
Dernière connexion
13 octobre 2016
  Publié: 9 sept 2016 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

deux yeux
éteints

un sourire
figé

des sentiments
de bois


merci

justement beau
triste

  Dieu fait ce qu'il peut de ses mains, mais le diable fait beaucoup mieux avec sa queue.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1154
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0385] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.