Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 495
Invisible : 0
Total : 497
· Bardok66 · Bonjour12
12988 membres inscrits

Montréal: 16 juil 08:31:45
Paris: 16 juil 14:31:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: Grand- Bassam (suite & fin - avec Aude Doiderose) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Damon

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
20 février
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 16 mars à 14:53
Modifié:  8 juin à 11:03 par Damon
Citer     Aller en bas de page

Pour un dernier champagne, on reflue vers le mess,
Les deux amants, surpris, ont ajourné leur messe
Et se cachent un instant dans le creux d’une alcôve,
Ils attendent en silence, tapis comme deux fauves.

Le prince a déjà pris, à pleines paumes ouvertes,
Ses fesses rebondies et les a découvertes
Remontant ses jupons, tandis que les gens passent
Elle frissonne de peur, mais ses bras blancs l’enlacent.

Pieds nus, ses escarpins laissés dans la nuit noire,
Ils fuient le palais mort et ses sombres couloirs,
Elle et son Adonis, courent le cœur battant
Vers la plage déserte où la mer les attend.

La scandaleuse Adée a tatoué son nom
Sur le sein qu’il découvre, suçant son mamelon.
Ses cuisses prononcées comme on aime en Afrique
S’entrouvrent comme un fruit à son corps athlétique.

Les cheveux retenus d’une natte charmeuse
Se dénouent de la main, soudain impérieuse,
De son maître impatient et sous sa permission
Ses genoux se dérobent, lente prosternation.

Nombre de bonobos suivent dans les parages,
À l’orée des bois morts le vif décoquillage
De la féminité contractée de plaisir
Qu’attacher en esclave il a le noir désir.




Source: Exposition dans le métro de Panama

 
N@rcisse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
744 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 16 mars à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Super. Duo gagnant.

N@rcisse

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
391 poèmes Liste
12008 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 17 mars à 02:30 Citer     Aller en bas de page

Une suite attendue et appréciée, avec un petit bémol pour la cassure de rythme de la dernière strophe et ses "oh, han" mais c'est tout à fait personnel ; ce diptyque poétique m'a plu et j'espère vous relire.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
5 mars
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 25 mai à 16:23 Citer     Aller en bas de page

C'est tardivement que je découvre l'histoire développée tout au long des 2 textes. Il est superbement ciselé. Tout est au service de l'imagination et des sensations. J'adore ce diptyque !

  Plume déviante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 353
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.