Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 313
Invisible : 0
Total : 318
· Avraham · Willie · Loïc Lacam · Résa
Équipe de gestion
· Adamantine
13176 membres inscrits

Montréal: 11 août 15:06:24
Paris: 11 août 21:06:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: fragile liberté Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
683 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 21 nov 2019 à 06:35
Modifié:  27 nov 2019 à 11:24 par Amanda
Citer     Aller en bas de page



FRAGILE LIBERTÉ


Mille yeux nous regardent
lorsque nous marchons dans les rues.
Ils voient ce que nous voyons
Et tous ceux que nous rencontrons
À l'intérieur des remparts de la cité.
Chaque fait, chaque geste est observé,
Disséqué,
Sans pitié.

Est-ce nécessaire?
Est-ce que nous voulons?

La liberté est fragile
Et aucune révolution ne tuera la soif de régner.

AMANDA SMITH SKINNER

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
228 poèmes Liste
5742 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
10 août
  Publié: 21 nov 2019 à 15:53 Citer     Aller en bas de page

Oh purée ! Non, hélas. Aucune.
Le ver est dans le fruit.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
793 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
1er août
  Publié: 22 nov 2019 à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Bravo Amanda, c'est bien dit, bientôt on sera privé de nos petits secrets.
J'ai vu une émission sur cette surveillance poussée à son extrême en Chine, ça fait froid dans le dos.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août
  Publié: 23 nov 2019 à 03:19 Citer     Aller en bas de page

Certes, la surveillance est partout, mais d'aucuns aiment aussi à mettre en scène tous leurs faits et gestes, en cela les réseaux sociaux ne manquent pas d'exemple...pour autant "big brother" doit se combattre sans mollir...

une vraie gilet jaune, voire même orange....lol

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Post Scriptum
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
51 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2019
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 24 nov 2019 à 00:53 Citer     Aller en bas de page

Dans son album 15e round sorti en 1977 Bernard Lavilliers chantait déjà: "Big Brother is watching you". Quarante ans plus tard ses yeux se sont malheureusement démultipliés.
Merci d'avoir écrit ce texte.

 
Marty Eagle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
5 mai 2019
Dernière connexion
9 août
  Publié: 25 nov 2019 à 10:43 Citer     Aller en bas de page

Un texte concis et efficace qui me parle et qui rejoint l'un des miens.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 25 nov 2019 à 10:46 Citer     Aller en bas de page

merci AMANDA
- ton texte, sur les espaces surveillés,
est aussi flippant, que les moments écoutés.
- je viens d'apprendre, que certaines personnes d'entre nous, sommes munies à leurs non-sus, de puces alimentaires, pour surveiller nos humeurs, de courtes durées, ou comme certains animaux mis en observations, de GPS de déplacements, et pire de détecteurs de comportements sélectionnés.
- pour notre bien être évidemment.
- professionnellement ça fait de nombreuses années, que les véhicules de fonctions en sont équipés.
- médicalement j'en ai moi-même été équipé, en le sachant, je suppose les effets terminés.
- dans une autre dimension, dans les domaines du visuel, les images sublimées, existent comme les non prétendues écoutes téléphoniques.
- j'ai été surpris d'apprendre que dans une grande surface, mes déplacements, ce que je touchais, mes excès gustatifs, les présences que j'avais pu croiser, ou avec lesquelles j'avais échangé des paroles, certainement pas comprises, m'avaient fait l'honneur d'avoir été sélectionné.
- merci de ces quelques lignes de constats de plus en plus fréquents.
bisous ma grande.

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
683 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 27 nov 2019 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Oh purée ! Non, hélas. Aucune.
Le ver est dans le fruit.

Bizzz JB



Citation de Fried
Bravo Amanda, c'est bien dit, bientôt on sera privé de nos petits secrets.
J'ai vu une émission sur cette surveillance poussée à son extrême en Chine, ça fait froid dans le dos.


Citation de Guid'Ô

Certes, la surveillance est partout, mais d'aucuns aiment aussi à mettre en scène tous leurs faits et gestes, en cela les réseaux sociaux ne manquent pas d'exemple...pour autant "big brother" doit se combattre sans mollir...

une vraie gilet jaune, voire même orange....lol



Guid'Ô j'ai horreur du jaune fluo

Citation de Post Scriptum
Dans son album 15e round sorti en 1977 Bernard Lavilliers chantait déjà: "Big Brother is watching you". Quarante ans plus tard ses yeux se sont malheureusement démultipliés.
Merci d'avoir écrit ce texte.



Citation de Marty Eagle
Un texte concis et efficace qui me parle et qui rejoint l'un des miens.



Citation de Sam et sa muse
merci AMANDA
- ton texte, sur les espaces surveillés,
est aussi flippant, que les moments écoutés.
- je viens d'apprendre, que certaines personnes d'entre nous, sommes munies à leurs non-sus, de puces alimentaires, pour surveiller nos humeurs, de courtes durées, ou comme certains animaux mis en observations, de GPS de déplacements, et pire de détecteurs de comportements sélectionnés.
- pour notre bien être évidemment.
- professionnellement ça fait de nombreuses années, que les véhicules de fonctions en sont équipés.
- médicalement j'en ai moi-même été équipé, en le sachant, je suppose les effets terminés.
- dans une autre dimension, dans les domaines du visuel, les images sublimées, existent comme les non prétendues écoutes téléphoniques.
- j'ai été surpris d'apprendre que dans une grande surface, mes déplacements, ce que je touchais, mes excès gustatifs, les présences que j'avais pu croiser, ou avec lesquelles j'avais échangé des paroles, certainement pas comprises, m'avaient fait l'honneur d'avoir été sélectionné.
- merci de ces quelques lignes de constats de plus en plus fréquents.
bisous ma grande.



Le mur de Berlin, que j'ai eu la chance de ne pas connaître, à été détruit il y 30 ans ainsi que tous les symboles liberticide qu'il représentait avec lui.
Depuis, ça s'est pas amélioré et les méthodes sont plus perverses.
Sous des prétextes servant à rassurer les bonnes gens, les démocraties se munissent de moyen permettant de contrôler les populations pour mieux les museler (entre autre)... et je ne vous parle pas des pays totalitaires et autres pays en développement.

5 U à tous

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 21 jan à 12:25 Citer     Aller en bas de page

AMANDA
- je suis heureux que tu nous ouvres, de temps en temps, un moyen de partager des mots avec toi.
- je pense à un DUO avec toi,
ne pourrions-nous pas prendre un de tes textes récemment envoyé, comme thème de 16 lignes,
qui puisse remuer les tranquillités des bien pensant.
- je suis sûr que tu dois avoir plein d'idées sur ce genre de provocation des pensées (qui ont des yeux tournés vers leur intérieur)
bisou.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 846
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0311] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.