Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 785
Invisibles : 2
Total : 791
· ode3117 · Lykan · griskohle · Y.D
13144 membres inscrits

Montréal: 30 mars 11:26:41
Paris: 30 mars 17:26:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Aux cris du silence... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 8 jan 2009 à 00:35
Modifié:  8 jan 2009 à 13:58 par Éphémère
Citer     Aller en bas de page

Aux cris du silence.

Aux cris du silence ton fantôme me hante
Sombres colères où ton souvenir me poursuit
Traces amères de tes mains dégoûtantes
Coups de poings à la face de ma peau qui rougit...

Dans le lit conjugal,subissant tes sévices
Où la honte d’être femme me poursuit désormais
Où ton corps se plaquait dans le mien en supplice
Tu as brisé mon âme je crois à tout jamais...

J’aurais dû devenir meurtrière, je pense
Plutôt que de subir tes offenses chaque fois
J’aurais dû te planter un couteau dans la panse
J’aurais dû rapidement me débarrasser de toi...

Mais aux cris des douleurs, je pleurais en silence
Devenue moins que toi, moins que rien, moins que moi
Camouflant mes blessures venant de tes outrances
Gisant comme une morte au jardin de l’effroi...

Aujourd’hui tu n’es plus et pourtant tu es là
Envahissant mon esprit, le violant chaque fois
Martelant mon cerveau en tes retours sournois
Tes visites fantômes à l’intérieur de moi…

Et ce cri dans ma gorge,qui reste coincé là
Qui ne peut plus sortir, qui cherche délivrance
Porte la couleur de tes poings contre moi,
À l’autel de la honte de ces viols en silence...

Aux cris du silence, ton fantôme me hante
Traces amères de tes mains dégoûtantes
J’aurais dû devenir meurtrière, je pense
J’aurais dû te planter un couteau dans la panse…

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 8 jan 2009 à 01:11 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Daphn, quelle triste vie, comment oublier ces sévices. Gardes l'espoir car avec les années il viendra moins te hanter...Nicole avec tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 jan 2009 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Parait que les meurtres-hier pèsent sur l'âme demain.

Entre ce qu'on devrait et ce qu'on parvient à faire, la marge est souvent grande et puis...

Mais ça reste malgré tout bien écrit. Peut-être parfois un peu cru, mais mine de rien, on se laisse prendre aux mots (et font un peu mal, moins que ce qui les fait écrire cela dit).

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 8 jan 2009 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

une douleur si infâme et si sanglante .... j'aimerai être éponge de lumière pour absorber ta douleur ....

une douleur que je connais malheureusement si bien .... ton talent est fort et puissant car il a su mettre des rimes sur tant de rancoeurs ...

mon encre n'a pas encore été diluée dans cette prouesse là ...


je t'embrasse si fort ... chaque jour je te découvre plus grande et plus forte ... tant par ton coeur que par ta plume ...

un plaisir !!

  Seirén - ©
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 8 jan 2009 à 11:40
Modifié:  8 jan 2009 à 11:58 par Daphn
Citer     Aller en bas de page

okana, merci de ton passage et de ton commentaire. Je crois que je n'oublierai jamais ces années de ma vie mais j'espère comme tu le dis me débarrasser de ces hantises. J'ai une nouvelle vie que je chérie et je garde espoir d'arriver à soigner ces blessures que j'ai gardée.

opopop, mon ami au cœur d'ange gardien... si j'arrive déjà à en parler dans mes poèmes c'est bien grâce à toi... Je resterai toujours Daphn, sinon ça voudrais dire que cet homme a réussi à me casser à jamais et ça... je refuse... Je dépose un doux bisou sur ton cœur

L'INSOUMISE, Merci de ton passage, il a été difficile à écrire ce poème, il a le goût salé des larmes mais ce fut en quelque sorte libérateur. Il me laisse une impression d'avoir franchis des kilomètres en moi et l'assurance que j'y arriverai.

Véronique la douce... merci de cette offre que tu me fais et qui me va droit au cœur... Merci de ton passage et de ton commentaire qui me donne le courage d'avancer car je sais que je ne suis pas seule... On croient souvent être seul dans l'épreuve car la souffrance nous empêchent de voir clairement. Merci de me rappeler que je suis entourée de gens prêt à tendre la main...

laghzali, oui tu as raison la vie est difficile parfois et pour tous. On doit tous porter sa croix et peu importe de quelles souffrances elle est faites, il n'en est pas moins que c'est souvent le lot de la vie. Mais à cœur vaillant rien d'impossible

Eliawe, Comme tu le dis si bien, entre la pensée et le geste il y a une marge... Mais souvent la colère intérieure nous mènent à des pensées qui vont bien plus loin que ce que l'on serait capable de faire... ou peut-être pas... mais il est un fait que je veux l'assassiner bien sur... dans ma tête et dans mon coeur pour que plus jamais il n'y vienne. Merci de ton passage sous mes écrits.

Idou, Tu es une éponge de lumière par ton texte et par ton souhait de le devenir. Merci de ton commentaire qui me touche profondément...Et je souhaite pour toi que ta plume connaisse cette libération de couler son encre sur tes tourments

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 8 jan 2009 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Un poème beau et touchant...l'avoir écrit est déjà un pas vers la libération.... Alex

 
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 8 jan 2009 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Alex, Oui ce fut libérateur, de laisser mes pensées aller plus loin que mon esprit... les livrer en lecture a chassé quelques maux intérieurs, en tout cas il m'as aidé à mieux dormir. Merci de ton passage et de ton commentaire.

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 8 jan 2009 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Une poésie bien triste sous une plume bien bleue et captivante. Du courage belle poétesse. Mes voeux de santé et d'amour à toi.

Poétiquement, ton lecteur

 
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 8 jan 2009 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Je t'en souhaite tout autant Hassan, que la vie te comble de tout ce qu'elle a de bon. Merci de ton passage et de ton commentaire qui me ravie chaque fois...

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Alieson


je ne suis qu'une ombre perdu dans les ténèbres
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
13 commentaires
Membre depuis
14 août 2007
Dernière connexion
26 avril 2010
  Publié: 9 jan 2009 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Un douleur si bien écrite qu'elle en saisit nos coeurs.

Très bonne continuation !

Arthur

  Souffrir est ce prouver que l'on vit ?
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 9 jan 2009 à 09:07 Citer     Aller en bas de page

rihab66, merci de ton passage et de ton gentil commentaire. Ta visite est très appréciées. Merci de ta visite

Alieson, si ton cœur fut saisit, si j'ai pu le toucher, pour moi c'est que c'est un poème réussi... Merci donc de te laisser toucher par un petit moment de ma vie. Merci de ton passage

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 9 jan 2009 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Nous avons tous des souvenirs pour nous hanter.
On ne peut pas les oublier ... mais enterre les sous des nouveaux: plus joyeux, débordants de vie.
On ne doit pas souffrir de ce que l'on a subit.
Alors souris Daphn
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 10 jan 2009 à 01:27 Citer     Aller en bas de page

Echo, oui... c'est ce que j'essaie de faire chaque jours et fort heureusement la plupart du temps ça va... mais je suis comme une vague de la mer... parfois la tempête sévit et la marée devient houleuse... Parfois je plonge profond... dans la noirceur sous marine et je ne vois plus la lumière... Merci de tes mots qui me touchent, Merci de ton passage, je sourirai

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 12 jan 2009 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

bonjour Daphn, pardonne moi de te répondre tardivement, je viens de découvrir seulement maintenant ton poème sur la crauté des actes de cet homme. Comment ne pas être touché par ton texte, par ton cri de détresse ...

c'est bien d'en avoir pu parler de ce supplice...

Je ne peux rien dire de plus de ce qui a déjà été dit par les autres poètes, sinon que j'ajouterai que je suis de ton coeur avec toi et à ton écoute ....

très amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 12 jan 2009 à 08:27 Citer     Aller en bas de page

Pierre, l'être humain quand il souffre intérieurement peut devenir cruel, voir même bestial, et parfois il reporte sur les gens autour... arf... me voilà qui tente de plaider sa cause encore une fois... Je ne sais même plus si j'arrive à le détester, c'est fatiguant au final... Il n'avait pas d'excuses... Merci de ton passage et de ton commentaire... merci de cette belle écoute que tu m'as offert dans ta lecture...

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 12 jan 2009 à 08:37 Citer     Aller en bas de page

Une souffrance qu'on ressent au plus profond de notre coeur, notre âme, notre esprit...


mais ce n'est rien à coté de ce que tu as dû endurer, toi

Très bien écrit, très beau de douleurs...

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 12 jan 2009 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Merci Chantal, merci de compatir à ce que j'ai vécue, de se sentir comprise fait du bien en dedans... J'ai subit beaucoup c'est vrai et je m'en remet difficilement par moment mais maintenant j'ai vous ici pour me soutenir, et chez moi j'ai un fils magnifique qui me rends bien l'amour que j'ai pour lui... et un nouveau conjoint que j'ai attendue longtemps qui m'épaule à chaque instants... Je crois que je possède tout ce qu'il faut, ajouté à ma volonté pour arriver à gérer tout ça... Merci de ton passage et de ton commentaire qui réchauffe le coeur.

Ha oui ! et un bon psy! vaut mieux en rire que d'en pleurer

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 1er févr 2009 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

... ...



Je suis contente de n'avoir jamais vécu ça...





(J'sais pas si c'est de la fiction ou pas, mais c'est si bien écrit que l'on pourrait le croire...)

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Daphn


Laisse moi croquer ton coeur... de pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
638 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2008
Dernière connexion
29 novembre 2011
  Publié: 1er févr 2009 à 22:47 Citer     Aller en bas de page

Eriune, malheureusement c'est du vécu et oui...Mais les blessures sont faites pour être soignées et finissent par faire un peu moins mal avec de l'aide et du temps. Merci de ton passage qui fais du bien

  Que reste t'il de lui dans la tempête brève, qu'est devenu mon coeur navire déserté ? Hélas... il a sombré dans l'abime du rêve...
LiaaaEle

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
34 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2010
Dernière connexion
25 octobre 2010
  Publié: 17 oct 2010 à 04:18 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie beaucoup ton poème si triste et si réel ! La profondeur de tes mots ont résonné en moi ! Ton poème est splendide.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2341
Réponses: 19
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Qu'importe le temps... (Amour)
Auteur : Marine
Gouache (Amour)
Auteur : Gouache
Fusion d'une bulle et d'un équilibriste : funambulle (Tristes)
Auteur : Billie
Folie meurtrière (Tristes)
Auteur : Audrey.
Le trou de la C.q. (Loufoques)
Auteur : clovis67
Un emprunt au ciel (Autres)
Auteur : Billie
Fleuve d'encre aux méandres sanguins (Autres)
Auteur : Billie
Existence pluvieuse, envies mortes, âme désertée (Tristes)
Auteur : Billie
Je suis de sel (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Je vais te crever les yeux (Autres)
Auteur : Nullepart (Ailleurs)
En *noir et blanc*... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Fille d'ailleurs (Autres)
Auteur : Deirdre
L'autiste (Tristes)
Auteur : Symphonie
Déesse (Amour)
Auteur : Hassan
Entre deux routes (Tristes)
Auteur : Billie

 

 
Cette page a été générée en [0,0841] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.