Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 487
Invisible : 0
Total : 489
· Bardok66 · Bonjour12
12988 membres inscrits

Montréal: 16 juil 08:30:04
Paris: 16 juil 14:30:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Le Milord de Sophie. Écrit avec M@rselÔ. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
So Fie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
21 mai
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 4 juin à 05:34
Modifié:  4 juin à 05:58 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Et par la décade décadente
Vous offrir le feu de mon ardente
Ondulant sans la raison qui résonne
Rougissante, à vous je m'abandonne.

Tel Van Gogh sous un ciel étoilé,
Je reviens vous couvrir de baisers.
Las de vivre les jeux d'Anges Heureux,
Et d'incendies si étroits à deux.

Puis comme l'écheveau qu'on défait
Galoper jusqu'à perdre haleine
Et mieux sauter allégeant ses faix
D'un Cid offert aux yeux de Chimène.

Et par la décade décadente
La prudente se mue en impudente.
Sous votre joug, s'ouvre la danse friponne .
À grand galop, me voilà qui frissonne. 

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
6458 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 4 juin à 08:54 Citer     Aller en bas de page

deux styles…j'ai aimé celui du VAN GOGH.

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
549 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 5 juin à 01:42 Citer     Aller en bas de page

Je suis désolé, mais je ne reconnais pas le texte que j'avais proposé...
Outre la musicalité qui s'aligne sur le nombre de syllabes, un mot auquel on rajoute un pluriel ou supprime un article ne signifie pas la même chose !

N'ayant pas le pouvoir de rétablir les choses, j'espère que l'original vidé de sa substance reviendra bientôt...

Néanmoins, et même si le SAV ne paraît pas son souci, je veux saluer le talent pro-metteur de So Fie :
Aux œuvres vraies, sans additif ni colorant, cette petite pépite sur pattes pâte à pâtes m'épate, "al dente",
sans beau lot ni aise, mais j'en peste aux parmes ans... Strozzapreti per rosolare tutti les ravis au lit !

Merci pour ces mots-art !

  M@rs
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
6458 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 5 juil à 04:58 Citer     Aller en bas de page

à défauts de l'original…. merci à So Fie et à M@rselO
- est-ce difficile d'introduire de la musicalité en accompagnement des textes ?
- comment offrir de la rythmique syllabique dans des textes de traductions comme si c'était une langue étrangère, j'ai déjà essayé et ai été mis en invisibilité pour cela.

Tel Van Gogh sous un ciel étoilé,
Je reviens vous couvrir de baisers.
Las de vivre les jeux d'Anges Heureux,
Et d'incendies si étroits à deux.

j'ai aimé être amené à réfléchir.
SAM

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
549 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 5 juil à 05:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
à défauts de l'original…. merci à So Fie et à M@rselO
- est-ce difficile d'introduire de la musicalité en accompagnement des textes ?
- comment offrir de la rythmique syllabique dans des textes de traductions comme si c'était une langue étrangère, j'ai déjà essayé et ai été mis en invisibilité pour cela.
Tel Van Gogh sous un ciel étoilé,
Je reviens vous couvrir de baisers.
Las de vivre les jeux d'Anges Heureux,
Et d'incendies si étroits à deux.

j'ai aimé être amené à réfléchir.
SAM



Bon, les vacances approchent, mais j'ai horreur de laisser les cadavres pourrir au soleil...
Bernard Lavilliers chante :

De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur
Il vivait avec des mots
Qu'on passait sous le manteau
Qui brillaient comme des couteaux
Il jouait d'la dérision
Comme d'une arme de précision
Il est sur le ciment mais ses chansons maudites
On les connaît par coeur
La musique parfois a des accords majeurs
Qui font rire les enfants, mais pas les dictateurs
De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur
La musique est un cri qui vient de l'intérieur


Le texte a été modéré ou falsifié... au bénéfice du doute, j'ai publié la version originale dans un solo, elle reste à disposition (sur commande) !

Après, le silence, qui fait partie de la musique, n'est pas une fin en soi, ni une réponse (la moyenne acceptable est de 10/1) !

Pour les chercheurs en sémantique, il y aussi quelques mines à creuser...
"Et d'incendies si étroits à deux." et d'1 110 6 & 3 à 2...
Le compte est bon ?

Allez So Fie... de l'audace...

  M@rs
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 173
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0853] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.