Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
· ODIN
13050 membres inscrits

Montréal: 10 déc 01:48:17
Paris: 10 déc 07:48:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Karmacoma Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
372 poèmes Liste
1240 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 20 févr à 12:03
Modifié:  20 févr à 18:28 par ***Cocci***
Citer     Aller en bas de page

Comme un objet de culte tu fis vibrer mes cordes,
Ombre parmi les ombres près d'un an tu restas
Muet comme une tombe, ton empreinte sous mes pas.
Mais ce soir c'est ton chant qui sous l'étoile regarde
Éternels pétales survivant sur le cuivre.

Un grand bol tibétain produisit un son grave.
N'écoutant que l'eau claire, le maillet fit revivre

Bouillonnantes saisons, les nombreuses épaves,
Oubliées sur ma joue ta sentence sur un livre...
Lointains sont les murmures qui sur ma peau se gravent,

Caressant haut les monts déployés en corolle.
Habanera légère aux pensées qui s'affolent.
A bord d'une Chevrolet couleur d'un ciel d'Eté,
Nous serions décoiffés, parfait déséquilibre.
Tu pourrais effleurer le piano poussiéreux
A ses notes cruelles déposer un baiser.
Nous n'avions pu conclure, nous résoudre aux adieux...
Ta voix est éclatante, en moi résonne le om.

Têtes et corps en éveil, l'absolu pour bannière.
Il dira qu'il m'accepte dans un tout dernier psaume,
Brûlant tout bas le rêve qui sera mis en terre.
Et le silence opaque sur mes jours a coulé ,
Torrents et libellules sur nos fronts mordorés
Attendront ton retour, le vol des hirondelles.
Il était une fois un esprit incarné dans une frêle demoiselle,
N'écoutant que l'orage, il pourrait s'envoler...

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 22 févr à 03:44 Citer     Aller en bas de page

J'ose me souvenir de ce manque de "bol"
'
Ayant eu de nombreuses attentes de tels "gongs"
Insistant pour croire les avoir entendu...
.
Vérifiant les nombreuses possibilités
Evinçant les déceptions trop fréquentes
Comme pouvant être des illusions
Un texte, le tien, est venu chasser mes nuages.
.
Continu, ma grande, à faire vivre en moi de tels
Acrostiches aussi agréablement construits.

merci et grosses bises (j'en ai encore plein pour toi)

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2585 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 22 févr à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Ça évoque pour moi une sorte de road movie de l'impermanence. Beau texte.

Et bien sûr une pensée pour Massive Attack.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
372 poèmes Liste
1240 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 22 févr à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Tu as remarqué le clin d'œil...
Merci à vous deux...

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 2 mars à 03:29 Citer     Aller en bas de page

***Cocci*** qu'où ça.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2585 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 2 mars à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
***Cocci*** qu'où ça.



  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 4 mars à 02:53 Citer     Aller en bas de page

merci ma grande.
de ces départs de phrases,
qui comme un étendard sur sa hampe
ouvrent d'autres regards.
sur...
Les lisibilités qui
Peuvent devenir contagieuses
Dans des circonstances de
Poétisations, ici, te sont accessibles.

gros "smack" silencieux puisque virtuel.

 
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
372 poèmes Liste
1240 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 4 mars à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci Sam.😊

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 455
Réponses: 7
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0373] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.