Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 54
Invisible : 0
Total : 58
· Obsidiane · Saphariel · khadidja · La Brune Colombe
13030 membres inscrits

Montréal: 19 déc 09:04:53
Paris: 19 déc 15:04:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Médecine moderne Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
705 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 3 sept à 15:38
Modifié:  4 sept à 03:59 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Médecine moderne



Il est tôt ce midi, j’ai pris mon déjeuner,
Mon mal-être s’accroît, il me faut mes cachets,
Je crois que j’en ai honte pour l’âge que j’ai,
Je referme ma main préférant les cacher.

Je voudrais vraiment ne pas en avoir besoin,
Cela serait bénin si je n’en avais qu’un,
Mais j’ai l’humeur trop rude sans prendre les miens,
La dépendance est là, rebelote demain.


Avaler, gober, ... je risque l'indigestion
Pastilles, gélules, granules, injections
Mon quotidien s'effondre dans les addictions
Mes médicaments ont brisé mes fondations

Mais ne pourrai-je réellement vivre sans ?
Cet antidote qui circule dans mon sang
Devient poison rongeant ma raison, l'altérant
Un cœur guérissant et des pétales fanant


Sortir pour une énième consultation
Toujours la même ennuyeuse discussion
Diagnostic identique aux dernières fois,
Des substances psychoactives entre mes doigts

Je me sens fatiguée, mais c'est la maladie
Elle me consume et consomme mon esprit
Le choix ne s'offre plus, je prends mon traitement,
Puisque c'est de ceci que ma survie dépend


Les effets secondaires sont là les premiers,
À se manifester sans même retenus,
Mon émotion mauvaise vire en retenue,
Le temps d’un court instant, je la sens s’épuiser.


Cercle vicieux, symptômes indésirés
Comme une symphonie, mes insomnies jouées,
Répétées jour et nuit, sans jamais s'arrêter
La démence me guette d'un œil enjoué


Ras le bol, je lâche tout. Tant pis si je crève
Ça ne peut plus durer, je dois faire une trêve
Le bonheur semble être le meilleur des remèdes
Je lève les yeux pleins d'espoir vers Andromède



La Brune Colombe, Myster & Lapoètesse

  L.P/A.P
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
1078 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 4 sept à 01:42
Modifié:  4 sept à 01:42 par M@rselO
Citer     Aller en bas de page

Un excellent andro-média qui s'enchaîne aux lobbies de notre siècle...
Pour la ter-happy-meal vous avez des arguments drôles et percutants !

Demain j'arrête...

  M@rs
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
675 poèmes Liste
14653 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 4 sept à 09:19 Citer     Aller en bas de page



J' aimè !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
705 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 4 sept à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
Un excellent andro-média qui s'enchaîne aux lobbies de notre siècle...
Pour la ter-happy-meal vous avez des arguments drôles et percutants !

Demain j'arrête...



Nous te remercions et nous sommes ravis que nos mots aient pu te plaire ! Sujet que l'on devrait plus aborder, trop de médicaments, trop d'effets secondaires et trop de maladie qu'on ne peut pas soigner mais juste contenir (et encore...).

Citation de Galatea belga


J' aimè !



Merci beaucoup !

Mes amitiés à vous,

  L.P/A.P
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 11 sept à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Une médecine moderne pour des maux actuels ? C'est vrai que parfois on rentre dans un cercle vicieux lorsque l'on prendre d'autres cachets pour atténuer les effets secondaires que les premiers cachets ont fait apparaitre. Mais la médecine " ancienne " peut-elle faire quelque chose pour ces maux nouveaux ? Et lorsque l'on ne se soigne pas, quels sont les effets sur soi-même et sur les autres ?
Merci pour ce partage, La Poétesse, Myster et La Brune Colombe.

 
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
705 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 12 sept à 07:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
Une médecine moderne pour des maux actuels ? C'est vrai que parfois on rentre dans un cercle vicieux lorsque l'on prendre d'autres cachets pour atténuer les effets secondaires que les premiers cachets ont fait apparaitre. Mais la médecine " ancienne " peut-elle faire quelque chose pour ces maux nouveaux ? Et lorsque l'on ne se soigne pas, quels sont les effets sur soi-même et sur les autres ?
Merci pour ce partage, La Poétesse, Myster et La Brune Colombe.



Si tout simplement on arrêtait de nous donner des médicaments pour des maladies qui ne se soignent pas mais peuvent uniquement être contenues ?
Si on arrêtait de nous prendre pour des personnes naïves et qu'on arrêtait de nous bombarder de traitements inutiles ou mal dosés ?

Ce monde est compliqué. Et le monde d'avant l'était déjà... À voir ce que l'avenir nous réserve !

Merci pour ton commentaire !

Mes amitiés,

  L.P/A.P
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 268
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0491] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.