Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 1
Total : 38
· SHElene · poêtrace · ALPETE LION
13205 membres inscrits

Montréal: 19 sept 11:34:07
Paris: 19 sept 17:34:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: S'il suffisait du vent [avorté] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 7 juin 2010 à 15:44
Modifié:  14 juin 2010 à 13:32 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page


S'il suffisait du vent


S'il suffisait du vent
Pour gonfler le tissu
Tendre l'âme aux errants
Ou s'asseoir dessus
Tu serais cavalière
Et moi prince charmant

S'il suffisait d'être mer
pour entendre les courants
Tu ne partirais pas
au travers des bruyères
Dans ta robe à volants
Tu chuchoterais aux pierres
Et aux mains des manants
Que l'été était fier
Quand tu étais l'orient
L'orientale aux chaussures légères
Le mirage des mendiants

S'il suffisait d'une bière
pour noyer l'indolent
Oublier ces yeux en l'air
Quand le vice s'enterre
et te visse à l'instant
Tu serais l'ombre esquisse
et la fleur des amants
La paupière qui se plisse
Quand l'amour est mourant


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 7 juin 2010 à 16:00 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé cette lecture.
Un souffle triste mais chaud et envoutant plane sur ces mots.
Merci.
Amitiés
Fdb

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 7 juin 2010 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

En dépit des "si", les vers de Tilou prennent le chemin du printemps. Ca change...et ça promet!
L'amour mourant et le fait de parler au passé, composé ou non, ne change rien à la gaité évanescente du poème.

Enfin un sourire, pas tout à fait contraint.

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 9 juin 2010 à 16:28 Citer     Aller en bas de page

@Fdb : triste mais chaud... il y a sûrement de cela oui... à la relecture.. Y a des images qui m'avaient échappé... Ou plus exactement que j'avais sûrement "feint" de ne pas voir à l'écriture... Merci

@Kaissy : ça va paraître complètement incohérent... par rapport à la réponse que je viens de faire au dessus... Mais oui aussi... de plaisir contrasté même si ça ne veut pas dire grand chose... L'essentiel est d'être "emporté", peu importe si les sentiments sont dans un état du paradoxal...
Merci

@venusia... : * sourire *... (mince alors.. moi qui faisais ça exprès pour te perdre... raté mon coup, cette fois-ci !!! me rattraperai la prochaine fois...
Merci

@Charles-Phillips : Euh... bah merci (mode "sait pas quoi dire..")


@gingembre : c'est pas faux.... quoique l'idée de la beauté est toute relative à celui qui lit... Merci...


Re merci à tous de votre passage... Peut-être faudra que j'essaie de le reprendre à l'occasion... Mais c'est vrai que les mots (même si ça peut ne pas paraître) ne s'enchaînaient pas tout à fait comme il aurait fallu... pour ça.. qu'il est resté au stade "avorté"...
* presqu'une manie ça... d'ailleurs.. sens propre comme figuré.. *

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 14 juin 2010 à 02:03 Citer     Aller en bas de page

...ici tu te fais - un peu - troubadour, non ? ...et la musique est venue, presque toute seule, donner le rythme jusqu'au bout.

Un joli ton différent.

Mes Pluriels (d''épinette).

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 17 juin 2010 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

En effet... c'est tout à fait ça... Les mots et la "ligne musicale" devant et le sens à l'arrière du taxi...

C'est presque ludique... car les mots ne sortent pas du ventre... Ils sont dans l'air de la tête au reflet d'une pensée qui est mais qui n'est pas présente au premier plan...

* devrais m'essayer un peu plus souvent à ce "jeu"... car le ressenti à l'écrire est tout à fait différent... *

Merci de ton passage

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1420
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2128] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.