Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 28
Invisible : 1
Total : 32
· Galatea belga · Amanda · Naej
13125 membres inscrits

Montréal: 16 juil 07:07:59
Paris: 16 juil 13:07:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: J'ai Fait Semblant De Rire... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 6 sept 2006 à 18:46
Modifié:  14 avr 2008 à 12:37 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Mon Amour tu n’es plus, qu’une fleur fanée.
Tu as juste vécu, le temps de m’étonner.
A mes lèvres sont encore, l’empreinte du baiser
Qui s’ingère en mon corps, comme pour mieux me briser.

Comme un oiseau blessé, je m’épanche sur mon coeur.
Qui pourra donc panser, cette larme douleur?
J’avais cru un instant, quitter le jeune manteau,
Du monde adolescent. Enfin! changer de peau.

Mais j’ai pensé trop tôt, l’Amour m'a ballotté
Comme un vulgaire rafiot, j’ai pas su caboté.
Les vagues des sentiments, ont soudoyé mon coeur.
Fallait prendre le vent, et fuir avec ardeur.

Au tombeau de l’esprit, j’ai mis ce souvenir,
Je l’entends, là! il crie, il ne veut pas mourir.
Combien de temps encore, vas-tu me tourmenter?
Laisse moi, je t’ignore, j’ai déjà trop lutté.

Je t’ai aimé Ô fleur, tout le temps qu’une flamme
Put avoir de lueur, jusqu’a m’en brûler l’âme.
L’amour n’a su filtrer jusqu’aux humbles racines.
Car il a rencontré, la haine sa voisine.

L’orage a déchiré de ses bras de violence,
Notre ciel trop fardé, d’un semblant d’espérance
Son passage fut brutal, ma surprise plus encore
J’ai souffert, j’ai eu mal, j’ai changé de décor.

Parti à pas feutré, j’ai quitté le navire
Le chasseur Cupidon s’est sans doute trompé,
La flèche qu’il me fit don, ne m’a jamais frappé
Et pour ne pas pleurer, j’ai fait semblant de rire.

Yvon Le 11/04/06

 
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 7 sept 2006 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup et tu sais ça aide l'écriture hein ?
JC

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 7 sept 2006 à 13:29 Citer     Aller en bas de page


Il y a dans ce poème une tranche de ma vie

se regarder dans le blanc des yeux c'est bien mais regarder dans la même direction c'est mieux non?
(St Exupéry)

Mes amitiés

 
I do not exist


Etre aimé ou détester ,mais vouloir seulement être respecté...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2006
Dernière connexion
11 janvier 2008
  Publié: 8 sept 2006 à 05:45 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce poème , c'est une histoire triste !!
... Comme on dit "L'amour nous inspire " et lisant ces mots je comprends ce que vous ressentez ...

J'aime votre façon d'écrire ...La façon d'on vous percevez la vie ...



Je vous embrasse

  I do not exit
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 15 sept 2006 à 10:16 Citer     Aller en bas de page


Merci Aud pour ce commentaire qui me met à nu mais que je trouve assez juste dans son ensemble.

C'est une tranche de ma vie

Merci aussi pour la nomination

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 20 sept 2006 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

Plus je te lis et plus j'aime ta poésie, Yvon, certains passages de ce texte méritent vraiment que je les cite, ils sont magnifiques !

"Mon Amour tu n’es plus, qu’une fleur fanée.
Tu as juste vécu, le temps de m’étonner.
"A mes lèvres sont encore, l’empreinte du baiser
Qui s’ingère en mon corps, comme pour mieux me briser."

J’avais cru un instant, quitter le jeune manteau,
Du monde adolescent. Enfin! changer de peau."

"Les vagues des sentiments, ont soudoyé mon coeur.
Fallait prendre le vent, et fuir avec ardeur."

"Au tombeau de l’esprit, j’ai mis ce souvenir,
Je l’entends, là! il crie, il ne veut pas mourir.
Combien de temps encore, vas-tu me tourmenter?
Laisses moi, je t’ignore, j’ai déjà trop lutté."

"Je t’ai aimé Ô fleur, tout le temps qu’une flamme
Put avoir de lueur, jusqu’a m’en brûler l’âme.
L’amour n’a su filtrer jusqu’aux humbles racines.
Car il a rencontré, la haine sa voisine."

"L’orage a déchiré de ses bras de violence,
Notre ciel trop fardé, d’un semblant d’espérance"

"Et pour ne pas pleuré, j’ai fait semblant de rire."

Superbe, vraiment !


Une toute petite suggestion pour la fin...

"Et pour ne pas pleurer, j’ai fait semblant de rire.
Parti à pas feutré, j’ai quitté le navire
Le chasseur Cupidon c’est sans doute trompé,
La flèche qu’il me fit don, ne m’a jamais frappé
Et pour ne pas pleurer, j’ai fait semblant de rire."

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 21 sept 2006 à 10:02 Citer     Aller en bas de page

"Parti à pas feutré, j’ai quitté le navire
Le chasseur Cupidon s’est sans doute trompé,
La flèche qu’il me fit don, ne m’a jamais frappé
Et pour ne pas pleurer, j’ai fait semblant de rire."

Beaucoup de vécu mais c'est aussi un poème plein d'âge (sans parler des hémistiches comme la séparation entre deux horizons.) Finalement faire semblant de rire, sourire jaune pour mieux accepter son sort. C'est une belle philosophie de la vie!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 23 sept 2006 à 14:35 Citer     Aller en bas de page


Oui Chantal tu as raison, j'ai changé la dernière phrase du dernier quatrain qui sonne mieux merci

Je t'embrasse

--------------------------------------

C'est vrai Yvan Chopi c'est du vécu, dans ce genre de situation il vaut mieux souffrir de rire que d'être malade à pleurer et accepter un sort que le destin n'a pas choisi

Merci de ton commentaire Yvan J'apprécie

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 26 nov 2006 à 18:52 Citer     Aller en bas de page


Merci YouHurtMe pour ton commentaire qui me touche

d'autant que je viens de lire ton superbe poème d'amour...

Mes amtiés

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 26 jan 2007 à 05:49 Citer     Aller en bas de page


Merci de ton passage LACRIMA je suis touché merci...


 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 29 jan 2007 à 08:55 Citer     Aller en bas de page


Merci Jean j'apprécie...

A bientôt mon ami

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1926
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0417] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.