Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:23:13
Paris: 22 sept 06:23:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (janvier 2015) : "Gourmandises" :: Recette du Tourment d'amour (poème par thème) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 16:02
Modifié:  15 jan 2015 à 16:10 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



Tes baisers chauds sont dégustés
A pleines lèvres, impatiemment
Chaque semaine, je t’attends
Comme le sucre dans mon thé.

Chaque semaine, je m’éprends
Quand cela va-t-il s’arrêter ?
À chaque fois que tu me prends
J’oublie l’hiver et c’est l’été.

À chaque fois ça me surprend
Cette fièvre et cette anxiété
Cet appétit qui nous reprend
Comme on reprend une assiettée.

Cet appétit est enflammé
Par un désir toujours plus grand
Vivre ainsi, toujours affamés
Est un bien délicieux tourment.






Poème initialement prévu pour répondre au thème de janvier 2015 : "Gourmandise", mais impossible à publier dans cette rubrique, pour des raisons techniques et mystérieuses.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4377 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 16:37
Modifié:  14 jan 2015 à 16:38 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

Ta recette est bien
Mais elle manque un peu de sel
Faudrait la pimenter
Tu nous as pas dit combien de temps on laisse mijoter
À feu doux ou feu vif


Je sens que tout ça va m'inspirer
Ça va bouillir !

GTT
GMÉ

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 17:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
Ta recette est bien
Mais elle manque un peu de sel
Faudrait la pimenter
Tu nous as pas dit combien de temps on laisse mijoter
À feu doux ou feu vif


Je sens que tout ça va m'inspirer
Ça va bouillir !

GTT
GMÉ



Il faut y mettre le sucre, pour la douceur
Le sel, pour la passion
Le piment pour l'érotisme
Et même l'amertume pour le chagrin.

La durée de cuisson varie, pour ma part j'en suis à cinq ans.
Le feu doit toujours être vif, pour que ça attache, dans le fond
Ainsi ça caramélise, ça confit, ça devient très tendre, très goûteux.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 14 jan 2015 à 17:31 Citer     Aller en bas de page

yep, ça fait oublier l'hiver un peu dehors...
un bon coulis de cara-charnel....



Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 17:34 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Aude,

Ravie de te lire de nouveau !
Une bien belle recette en ta poésie !
Merci de ce partage !
Belle Année 2015 !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 17:41
Modifié:  14 jan 2015 à 17:42 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de ilizia chaim
yep, ça fait oublier l'hiver un peu dehors...
un bon coulis de cara-charnel....



Sincèrement,



L'hiver on a besoin de quelque chose de chaud. Merci d'avoir goûté à ma recette.

Citation de Sybilla
Bonsoir Aude,

Ravie de te lire de nouveau !
Une bien belle recette en ta poésie !
Merci de ce partage !
Belle Année 2015 !


Mes amitiés

Sybilla



Chère gourmande, essuie tes adorables lèvres, tu as des moustaches
Merci de ton passage et je te souhaite une excellente année aussi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 14 jan 2015 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

"Cet appétit est enflammé
Par un désir toujours plus grand
Vivre ainsi, toujours affamés
Est un bien délicieux tourment."

J'aime beaucoup ce passage.

Note: j'ai eu le même problème pour ma publication, le sous thème étant, en fait, caché entre des éphémères de 2013


La Brune Colombe

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 15 jan 2015 à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
l'appétit vient en mangeant, si en plus le mets est délicieux...!
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 15 jan 2015 à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Comme quoi en hiver, on peut se réchauffer avec des plats succulents
Le régime peut se faire oublier...Que de bonnes choses.
" Il s'est avéré difficile pour moi aussi de mettre sur poème par thème"
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15606 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 15 jan 2015 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

la recette parfaite
et on ne s'ennuie jamais de la déguster

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 15 jan 2015 à 13:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe
"Cet appétit est enflammé
Par un désir toujours plus grand
Vivre ainsi, toujours affamés
Est un bien délicieux tourment."

J'aime beaucoup ce passage.

Note: j'ai eu le même problème pour ma publication, le sous thème étant, en fait, caché entre des éphémères de 2013


La Brune Colombe



Merci Brune Colombe, je trouverai bien une âme charitable qui pourra résoudre ce problème de catégorie...

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
l'appétit vient en mangeant, si en plus le mets est délicieux...!
Amicalement
Pichardin



Un festin de temps en temps, pour ne pas tomber dans la boulimie !
Amitiés

Citation de Ode3117
Comme quoi en hiver, on peut se réchauffer avec des plats succulents
Le régime peut se faire oublier...Que de bonnes choses.
" Il s'est avéré difficile pour moi aussi de mettre sur poème par thème"
Bises amicales ODE 31 - 17



Ce régime de baisers, comme celui à base d'ananas, ne fait pas grossir : il dépense plus de calories qu'il n'en génère. Bisous

Citation de Mido Ben
la recette parfaite
et on ne s'ennuie jamais de la déguster



Jamais, en effet ! Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 16 jan 2015 à 04:19 Citer     Aller en bas de page

il ne faut surtout pas qu'il lise ce poème, le coquin va en profiter pour te faire languir un peu plus... et profiter de son pouvoir!

Yvon

  YD
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 16 jan 2015 à 15:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de YD
il ne faut surtout pas qu'il lise ce poème, le coquin va en profiter pour te faire languir un peu plus... et profiter de son pouvoir!

Yvon



Il adore que j'écrive sur lui et il sait qu'après chaque rendez-vous j'en écris un nouveau. Pourquoi me refait il donc languir ?
Merci de ta lecture

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 16 jan 2015 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

merci Lande, parfois salé, parfois pimenté, parfois sucré, l'amour réjouit les sens et l'âme.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
5048 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Voilà un bien joli miracle que ce désir sans fin.
Heureuse femme! Dis, c'est quoi le secret?
S'il fallait retenir deux vers ces deux là me ravissent :
"Chaque semaine, je t’attends
Comme le sucre dans mon thé."

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Voilà un bien joli miracle que ce désir sans fin.
Heureuse femme! Dis, c'est quoi le secret?
S'il fallait retenir deux vers ces deux là me ravissent :
"Chaque semaine, je t’attends
Comme le sucre dans mon thé."



Le secret ? C'est de rester suffisamment étranger l'un à l'autre pour avoir toujours quelque chose à découvrir.
Merci de ta lecture Lacase

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
420 poèmes Liste
13424 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

J'aime les baisers chauds...
Tu sais que le tourment d'amour est un gâteau antillais (particulièrement sucré).
200g de confiture de coco
250g de pâte brisée
250g de sucre de canne
250g de farine
50cl de crème pâtissière
6 oeufs

Préparation
Foncez un moule à tarte avec la pâte brisée.
Mélangez la confiture de coco refroidie et la crème patissière.
Versez sur le fond de tarte cru.
Battez les oeufs entiers avec le sucre puis ajoutez la farine.
Ajoutez cette préparation dans le moule, jusqu'à 1,5cm du bord.
Passez au four et laissez cuire 45 minutes à 160°C

Allez ! À tes fourneaux !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar
J'aime les baisers chauds...
Tu sais que le tourment d'amour est un gâteau antillais (particulièrement sucré).
200g de confiture de coco
250g de pâte brisée
250g de sucre de canne
250g de farine
50cl de crème pâtissière
6 oeufs

Préparation
Foncez un moule à tarte avec la pâte brisée.
Mélangez la confiture de coco refroidie et la crème patissière.
Versez sur le fond de tarte cru.
Battez les oeufs entiers avec le sucre puis ajoutez la farine.
Ajoutez cette préparation dans le moule, jusqu'à 1,5cm du bord.
Passez au four et laissez cuire 45 minutes à 160°C

Allez ! À tes fourneaux !



Bien sûr, je sais que c'est antillais !
Ma Doudou, le jour où tu me verras faire des gâteaux (sauf des crêpes) tu pourras dire que j'ai bien changé.
Je ne suis pas gourmande de pâtisserie, je préfère le salé, ou le pimenté et j'ai même une tendance cannibale : mordiller un bras ou une fesse, quel délice !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
420 poèmes Liste
13424 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 05:14 Citer     Aller en bas de page

Alors je suis sûre que tu aimeras mes "pâtés cochons" (spécialité culinaire antillaise)

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 18 jan 2015 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar
Alors je suis sûre que tu aimeras mes "pâtés cochons" (spécialité culinaire antillaise)



J'en ai l'eau à la bouche !!

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 4 mai 2015 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

J'ai envie de dire que si l'attente se fait tourment, c'est aussi parce que les rencontres se font inoubliables et folles de passion, d'étreintes toutes en fusion....Je me dis que tu sais aller au bout de tes désirs, et si tu poses souvent des mots après l'avoir vu, tu as bien fait de partager avec nous, car personnellement, j'aime le dynamisme, le positif, qui ressortent de tes écrits.
Amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1873
Réponses: 21
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Baise-moi... Aalis & Aude (Collectifs)
Auteur : Aude Doiderose
Mon âme (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Brise de mots (senryu ) (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Comme hier (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
La poésie (Citations personnelles)
Auteur : De Margotin
Sur les quais (film d'elia Kazan) (Poèmes par thèmes)
Auteur : QUOIQOUIJE
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Trique-madame ou le cueilleur de fleurs (Textes érotiques)
Auteur : Philippe
Un jeudi de printemps (Textes érotiques)
Auteur : Adamantine
Fleur de ... (Textes érotiques)
Auteur : Maschoune
Impression (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Chagrin (Citations personnelles)
Auteur : Aude Doiderose
Etreinte Nouvelle (Textes érotiques)
Auteur : Barbara
Je t'attendrai sur le quai (Poèmes par thèmes)
Auteur : Daph à la rose
J'ai pris la route (Poèmes par thèmes)
Auteur : Ossette

 

 
Cette page a été générée en [0,1504] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.