Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 17
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 01:48:15
Paris: 25 oct 06:48:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Le Covid ou La Covid ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 16 oct à 16:06
Modifié:  17 oct à 00:23 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

LE coronavirus, le virus en forme de couronne*, ce terme compréhensible par tous était déjà répandu.
Patatras ! L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé, souvent une guerre en retard et parfois à côté de ses pompes) décida qu’il fallait un terme qui ait l’air plus scientifique. Ce fut CoVid-19. C’est idiot, parce que dans COVId il y a déjà COronaVIrus, avec d pour disease, maladie (c’est mieux en anglais) 19, 2019, année de parution de l’épidémie en Chine. (A l’OMS on attribue l’année comme pour les vins).
Résultat : la confusion, alors que l’OMS pensait faire la clarté et l’uniformisation.
Total. La moitié des gens continuent à dire « coronavirus », l’autre moitié opte pour « covid-19 » souvent sans connaître sa signification, et la troisième moitié prudemment emploient les deux termes accolés, « covid-19 » - « coronavirus » peut-être par souci pédagogique.
Au fait, LE Covid ou LA Covid ? L’usage le plus courant, y compris dans les institutions et les media, c’est LE Covid, après tout, il s’agit DU coronavirus.
Cependant l’assemblée de quarante vieillards cacochymes en costume d’apparat en a décidé autrement. Pour eux, le sexe de l’acronyme est déterminé par l’ensemble et donc par disease, féminin chez les angliches.
M’en fous, moi je continuerai à dire LE coronavirus.

*en fait, une boule hérissée de crochets

  gattopardo
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
745 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Sauf que coronavirus désigne le virus, et covid-19 désigne la maladie. Ce sont donc deux choses différentes.
Par ailleurs "disease" en anglais n'est pas féminin mais neutre, comme tous les noms dans cette langue à de rares exceptions près. C'est donc le terme maladie, sa traduction en français, qui va donner son genre, féminin, à covid-19.
Je continue à dire "le" covid néanmoins.

  MariePaule
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12547 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 17 oct à 07:41 Citer     Aller en bas de page

Trois moitiés ? Comme c'est étrange...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23618 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 17 oct à 10:24
Modifié:  17 oct à 10:29 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Ah ! ne plus penser à cette cochonnerie, ce serait bien de nous repasser "VIDOC" à la télé, même si il y a un Q a la fin de son nom je sais très bien ce que certains vont penser, un peu d'humour pour changer et à 21 heures je serai chez moi mais à 22 heures je sortirai mes chiens.
ODE 31 - 17

  OM
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 17 oct à 11:05
Modifié:  17 oct à 11:11 par gattopardo
Citer     Aller en bas de page

Avant l’intervention de l’OMS, était donc répandu (forcément, il n’y avait pas d’alternative) « coronavirus » pour désigner le virus, certes mais aussi la maladie provoquée par icelui. L’OMS survint et décréta « covid-19 » pour la maladie. Soit. Conversation imaginaire entre deux médecins : ils causent maladie, bien sûr et admettons covid-19 pour simplifier. Mais comment nomment-ils l’agent pathogène qui cause cette maladie ? Covidus ? Non, on retombe sur le bon vieux coronavirus toujours en service et que beaucoup de gens emploient encore pour parler de la maladie même.

Je n’aurais jamais imaginé me trouver à débattre du sexe des Angles.
Les Angles, peuple germanique qui envahirent la Bretagne (encore petite) à partir du V° s. avec leurs copains les Saxons. Ils ont donné leur nom au pays (England) et à ses habitants ainsi qu’à leur langue (english), bien que cette dernière n’ait plus grand’chose à voir avec le parler initial des rudes guerriers germaniques. Néanmoins, est-ce de là que ça vient? Aujourd’hui, concernant le sexe des Anglais, il semble qu’ils soient normalement constitués. Par contre, ils ont une crainte superstitieuse pour désigner le genre des noms. Tout ce qu’ils ont trouvé ce sont des trucs déguisés pour faire deviner la chose : him pour un mec, her pour une fille, it. pour tout le reste.
(Toujours ignorant de la langue anglaise, merci Wikipedia!)

P.S. C’est une discussion légère, mais ayons une pensée pour toutes les victimes.

@Maschoune Trois moitiés, c'est plus que deux, understand?

@ODE 31 - 17 Cachons-nous la tête das le sable, le virus nous prendra par le C (même astuce que toi)

  gattopardo
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23618 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 17 oct à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas si le virus nous prendra non par le C, mais l'autre lettre, de toute façon je ne pratique pas la politique de l'autruche, les politiques eux, se contredisent.
Une pensée aux victimes.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Krikyl


LA CHIMÈRE AUTHENTIQUE !!!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1338 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2009
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 18 oct à 05:59
Modifié:  18 oct à 06:03 par Krikyl
Citer     Aller en bas de page

En fait c'est pourtant très simple
Coronavirus est la famille ( dans les virus il y a des groupes de familles, et les coronavirus sont les virus à couronne, il n'y en a pas qu' un mais plusieurs dont chacun à un nom, tout comme dans les familles chacun à son nom ( du moins prénom )
Et donc dans la famille des coronavirus il y a virus covid 19 mais il appartient donc à la famille coronavirus )
Et malheureusement c'est également pour cela que certains comparent covid et gripette car du fait que le nom de famille soit utilisé plus souvent que le nom du virus
Et comme tu aimes les jeux de mots dans covid, on entend également vide ....
Tout comme certaines pneumonies ce virus va adorer le froid et l'humidité ainsi que le temps tropical et du coup le véritable impact commencera en décembre
Ayant la pneumonie psittacci ( dont les symptômes sont les mêmes que covid ) , il impact également le même type de personnes que celle-ci

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 18 oct à 06:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour le Guépard,

Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse. On a tous pendant quelque temps intuitivement mis covid au masculin et du jour au lendemain des immortels en fin de parcours ont décidé qu’il en était autrement. Je précise quand même que si ‘’maladie’’ en français est décliné au féminin, ‘’disease’’ qui vient du vieux français désaise (antonyme de ''aise'') est un mot neutre puisque les Anglais ne s’embarrassent pas de détails superflus. Leur langue est aussi neutre que leur cuisine, mais je préfère quand même Shakespeare à un Christmas pudding à la graisse de rognons de bœuf (selon la recette traditionnelle). J’espère que tout va bien pour toi . Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1230 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 19 oct à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Gattopardo, bien d'accord avec toi sur cet éminent sujet : moi aussi je continue à dire "le Covid", tant que ça n'engendre pas de PV ! Je ne sais d'ailleurs ce qu'en pensent les 30 000 morts français (et combien de francophones ?). Prends bien soin de toi

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 19 oct à 15:27
Modifié:  19 oct à 16:23 par gattopardo
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, ODE 31- 17 on a peut-être trop joué avec les lettres comme des écoliers. Essayons de les rajuster. Donc, C c’est comme Covid ou Coronavirus, hélas !
Q c’est comme (Fi donc!) Qu’est cela ? (De) Quoi cause-t-on céans ?
(Tout’façon, c’était amical). Et Que tout aille bien pour toi.
gattopardo

Merci pour tes explications, Krikyl, ainsi, contrairement à ce que certaines croient, Coronavirus est la famille (nombreuse) et covid-19 la maladie spécifique. Là où il y a confusion, c’est parce que les symptômes de la « grippette » (grippe saisonnière) sont les mêmes.
BRRR ! Ta prédiction d’un véritable impact en novembre, ça donne froid dans le dos !
P.S. J’ai pas bien compris la pneumonie des perroquets.
Prends soin de toi, gattopardo

Salut, Georges (Tychilios)
Merci pour ta petite leçon de philologie bien à point.
Je crains de ne pas pouvoir partager ton amour pour la cuisine anglaise …
mais peut-être est-ce un antivirus efficace ?
Ciao y que te vaya bien, gattopardo

Bonjour Chlamys, comment vas-tu ?
lMerci pour ton soutien. Des PV, tu risques pas sur ton lieu de travail, si ?
A propos, tu pratiques le télétravail ?
J’espère que ça va bien pour toi, gattopardo

  gattopardo
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 151
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0322] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.