Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 37
· Rose-Amélie · Miette · SélénaéLaLouveFéline · ❀ninette1952 · geraldgaiga
13083 membres inscrits

Montréal: 20 mars 10:21:53
Paris: 20 mars 15:21:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Moisson Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17458 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 16 sept 2006 à 13:21
Modifié:  28 mai 2009 à 12:06 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

C'est à mes pieds fendus
Que l'automne frissonne
Le vent qui s'était tu
Est bien là, il fredonne

Ces mélodies d'hiver
Et d'un printemps mort né
Me restent en travers
Après ce lourd été

Déjà sur la colline
L'herbe n'est plus si verte
Le soleil rembobine
Ses rayons qui désertent

C'est toi que je regarde
Ton corps qui se rhabille
C'est qu'à n'y prendre garde
Notre folie vacille

Alors qu'un seul instant
Te rappelle les charmes
De ces soirs trop brûlants
De nos soupirs vacarmes

Et que ma peau hâlée
Te remémore encore
Nos étreintes salées
Dans la mer, seul décor

Puis que tes mains flammèches
Raniment à mes hanches
A ma nuque et mes mèches
La chaleur des dimanches

Ainsi les blés trop blonds
Demain seront maudits
Viens faisons la moisson
Et mettons l'incendie !



A Anthony
16 Septembre 2006

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
MARIEPROSE
Impossible d'afficher l'image
Les paroles s'envolent, les écrits restent...ADAGE TRADUIT DU LATIN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1656 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2006
Dernière connexion
15 février
  Publié: 16 sept 2006 à 13:24 Citer     Aller en bas de page


Une nature qui en rappelle une autre...

Bien jolie!


Marie.

  Je suis, tu es, nous sommes Poésie!
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 16 sept 2006 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Bonne moisson
Amical mian

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
13 décembre 2018
  Publié: 16 sept 2006 à 16:18 Citer     Aller en bas de page


J'ai beau lire des poèmes tous les jours à chaque fois je suis épaté de voir avec quel talent vous savez faire frémir les frissons sur la peau, je retourne en lire d'autres

Merci Bestiole pour cet agréable moment Yvon

 
Jasth.


Soit ton acteur, passe à l’acte. Plus grave est l’action, plus grande est l’impact.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
161 commentaires
Membre depuis
15 mai 2006
Dernière connexion
21 juin 2012
  Publié: 16 sept 2006 à 19:37 Citer     Aller en bas de page

La vie qui se laisse bercer au rythme des saisons. Très bel écrit Bestiole, j'ai adoré.

Amicalement,
J.

  Quand je t’ai vu, j’ai su que les anges ne restaient pas tous au paradis…
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 18 sept 2006 à 10:12 Citer     Aller en bas de page


Je cherche le secret de l’envoûtement de tes mots.
Il est au creux de ces images étonnantes et belles, sans doute.
Et j’aime.

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 18 sept 2006 à 11:48
Modifié:  18 sept 2006 à 11:49 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Veux bien faire les foins tous les jours comme ça moi..
Des hexas énergiques .. aïe aïe aïe !
C'est tout beau comme j'aime beaucoup..


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5026 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
21 novembre 2018
  Publié: 22 jan 2007 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

décidément les rythmes emmenés te réussissent très bien

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17458 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 4 mars 2007 à 06:45 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous d'avoir apprécié

Bisous
Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1846
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.