Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 41
· Fried · gattopardo · ❀ninette1952 · ori
Équipe de gestion
· Emme
13067 membres inscrits

Montréal: 20 mai 17:00:19
Paris: 20 mai 23:00:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Il ne faudrait pas vieillir . . . Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
597 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 2 févr à 12:33
Modifié:  3 févr à 05:15 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Il ne faudrait pas vieillir . . .
(l'Amour est plus fort que le temps)

I l faut baigner nos corps aux sources du plaisir
L aisser couler le temps en vagues de désir

N ager dans l'océan vers ces eaux transparentes
E t se sentir happé par leurs flots qui te hantent.

Filer vers l'infini en quête d'une étoile
A u firmament j'ai vu l'éclat de son doux voile
U nissant nos coeurs au même diapason
D ans un monde de paix où tremblent nos saisons.
R evenu le printemps, étincellent nos âmes
A l'horizon perce leur miroir qui s'enflamme.
I nvisible le lien qui nous réunira
T errassant nos vides où notre Amour vivra.

P our cueillir cette fleur et chasser nos tourments
A u jardin blanc du temps sème la graine au vent
S cintille son souflle sous le soleil levant.

V ers l'aurore naissante où je te chercherai
I nventer ton visage aux contours imparfaits
E t le temps assassin a volé ton image
I ndicible l'abîme, élève ce naufrage.
L ivre ce rêve fou au-delà de l'errance.
L 'ombre devient lumière et baignée d'insouciance.
I nvente le galop d'un cheval de lumière
Révélant nos courses par-delà nos frontières.

Pascal.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
21613 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 2 févr à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Merci PASCAL, c'est très beau et émouvant cet écrit, ne pas vieillir, il le faut mais espérons de pouvoir vivre cela sans trop de difficultés.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14730 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 2 févr à 16:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pascal,

Magnifique acrostiche !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 3 févr à 01:39
Modifié:  3 févr à 01:40 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pascal,

J'aime beaucoup cette strophe :
[citation=Pascal][
P our cueillir cette fleur et chasser nos tourments
A u jardin blanc du temps sème la graine au vent
S cintille son souflle sous le soleil levant.
citation]

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8036 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 7 févr à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Faudrait pas vieillir,
Encore (en corps) une déraison
Rarement à dire
Même dans une chanson
Envisageant le pire.
.
Lisant ces quelques mots
Essaie de ne rien voir
Sur ce vieux tableau.
.
Y aurait-il des glaces
Evitant de vieillir
Un être qui se place
Xénophobe devenir

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
597 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 8 févr à 02:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour chères poétesses et chers poètes.

Je vous remercie toutes et tous d'être fidèle sur ma page et le chant des années s'illumine : jeunesse retrouvée.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente journée.

Je vous embrasse affectueusement.

Pascal


Encore merci.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
1060 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 10 févr à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pascal
J'aime m'attarder sur ta page, je trouve tellement de vérité... toujours dans la douceur !
"Et le temps assassin a volé ton image..." pas dans ton coeur !!!
Belle soirée à toi Pascal et de belles pensées qui feront de magnifiques poèmes.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
597 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 28 févr à 04:04
Modifié:  28 févr à 04:06 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonjour ma chère Mawr.

Je te remercie vivement pour ton doux soutien, tu es un ange pour moi et tu caresses en secret le parfum de mes jours : senteur d'un été.

Je te souhaite une agréable journée.

Je t'embrasse tendrement.

Un doux baiser.

Pascaloup

Ce poème sera dans mon quatrième recueil édité chez Monsieur Thierry Sajat à compte d'auteur.
150 Pages environ Textes de chansons et 130 poésies différentes

Il faut baigner nos corps aux sources du plaisir . . .

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 345
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.