Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 365
Invisible : 0
Total : 368
· glycine · Billie · Naej
13158 membres inscrits

Montréal: 17 août 11:31:13
Paris: 17 août 17:31:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Sévices de couverts ( In Poésie - samamuse) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 26 févr à 11:29
Modifié:  28 févr à 04:05 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 

Sévices de couverts


La fourchette jalouse était d'une cuillère !
Cette cuillère était pourvue de larges trous
Qui l’empêchaient d’aller s'emplir à la soupière.
En cette circonstance il arriva d'un coup...

Qu'une soupe à l'oignon, trop riche de gruyère,
De croûtons bien aillés, colmata, vent debout,
Les trouées dans le fer qui devinrent amères.
La fourchette ne put freiner son rire fou.

Ces filandières, vois, qui coulent de partout,
Et leur subtilités, vivant de ces tendresses,
Où cuillère n'est plus efficace du coup
Pour piquer les croûtons à travers tant de tresses.

La fourchette riait de la cuillère à bout,
Empêtrée de fromage et en pleine détresse.
"Jouer à la fourchette est, savez-vous, tabou.
À quoi servent vos trous et votre maladresse ?"

Si chacun a des dons c'est pour mieux exister
En aidant l'autre aussi à se développer.

In Poésie et samamuse

 

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
5036 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 août
  Publié: 26 févr à 12:24 Citer     Aller en bas de page

Idée originale - j'aime !

Yvon

  YD
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
701 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
17 août
  Publié: 26 févr à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Un duo aux petits oignons! Vous aimez bien vous taquiner vous deux.
Bon j'ai faim maintenant, j'hésite à choisir mes couverts

  SHElene
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1626 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 août
  Publié: 26 févr à 16:23 Citer     Aller en bas de page

Alors mes deux compères, on se monte en ménage sans inviter vos potes !!!
Je vais faire ma crise de jalousie SAM, tu m'as piqué (à la fourchette) mon JB ...
Ce que je retiens de cette soupe à l'oignon y croûtons est que justement:

"L'oignon fait la soupe
Mais l'union fait la force!"

Bisous bisous mes deux chenapans ! Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 26 févr à 16:36 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Jean-Baptiste et Samamuse,

Très beau duo plein d'humour !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 27 févr à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Et personne n'a de compassion pour la cuillère ?
Ni ici de s'occuper de leurs oignons,
comme ce que les morceaux de gruyère ici font (ou plutôt fond)

Merci à DJIOULIA, YD, SHElene, MAWR, SYBILLA et tous les invisibles.
à votre avis, dans Quoi, Où, Quand, et Comment cette narration a pu être possible ?

Oui ? En plus de la fourchette et de la cuillère, il y eu les oignons et le gruyère, des croutons, mais aussi la marmite en cuivre, quelques liquides et de l'ail, un chauffe marmite, et des mains qui parurent nécessaires. et au bout en final des bouches.
Certaines personnes appellent ça une fondue savoyarde.



 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
4385 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 août
  Publié: 28 févr à 04:12 Citer     Aller en bas de page

@ Djioulia, Y.D, SHElene, Mawringhe, Sybilla et samamuse, merci.

D'abord merci à samamuse d'avoir mis le couvert. (Pour la pertite info, on ne l'a pas remis... )

J'ai bien aimé composer avec Bernard, et goûter ses plaisanteries poétisées. Il a évité les "vivre ensemble", les "disponibilités de machin chose", enfin tous ces trucs plein de samamuseries, ce dont je le remercie. Mais bon, des délices point ne faut abuser, et il coulera encore de l'eau sous le pont Mirabeau avant notre prochain duo. Ne désespère pas sam, je n'ai pas dit jamais.

Mawr... il manquait un long couteau dans ce duo... sam aurait pu te raccrocher...

Les oignons... y'en a pas dans la fondue savoyarde ! Beurk.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 2 mars à 02:57 Citer     Aller en bas de page

Oui ce Beurk semble être de circonstance.
Qui osera essayer ?

Avec ces visiteurs, végétaux englués.
Sur une tartine, qui serait bien aillée.
Une version bretonne, un design bien c'ici,
Grâce à la fourchette, alors, bon appétit.

nous en bretagne, nous avons eu du pétrole, et nous avons aussi des idées.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
600 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
17 août
  Publié: 21 avr à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Une fable gastronomique à la chute lafontainienne ... J'ai bien aimé, merci aux cuisiniers !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 22 avr à 04:04 Citer     Aller en bas de page

l'objet semblait être la jalousie d'une fourchette.
les cuisiniers n'étant qu'accessoires.
merci Chlamys d'avoir pensé à eux.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 2 juin à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Moi je passe la soupe à l'oignon au four pour que le dessus soit gratiné et votre humour c'est vraiment du gratin, merci pour ce duo original et super plaisant.
Bises ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 3 juin à 03:06 Citer     Aller en bas de page

il faut penser à la sortir du four, pour que des regards puissent casser la croute du gratin.
les attentes sont souvent plus excitantes que les consommations.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 305
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0293] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.