Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 937
Invisible : 0
Total : 942
· Fried · NicoNavel · ❀ninette1952 · Argynne Aphrodite · Andesine
13155 membres inscrits

Montréal: 26 févr 08:50:22
Paris: 26 févr 14:50:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Boulanger Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 sept 2008 à 10:14
Modifié:  20 sept 2008 à 08:43 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Boulanger

Bon, non, je ne suis pas devenu boulanger.
Mais j’ai toujours voulu également être explorateur,
Postier, écrivain ou danseuse du ventre sans y parvenir.
C’est ainsi.
Impossible pourtant, si on y pense :
Ce sont les jeunes enfants qui ont le bout langé et les miens sont trop grands.
Même si,
Le grand âge arrivant,
L’idée m’a effectivement effleuré…

Boulanger.

Ah… se lever sans bruit en pleine nuit et
Sur une table de fournil à la hussarde
Pétrir des miches.
Faire,
Loin des regards, et sans aucun remords
Au bord du four, un petit bâtard
Ou un adorable petit chou.

Rouler les gens dans la farine
Pour faire du blé
Et casser la croûte avec l’amie.
Ah, l’amie dorée, aérée,
Bonne pâte croustillante sous le palais,
À la lueur blafarde du petit jour.

Boulanger, boulanger.
Pas tissier mais presque…

A l’heure où les braves gens dorment,
Seul, et sans raison valable
Briser une pâte sans pitié.
Selon son humeur,
Envoyer un énorme pain
Ou devenir papa gâteaux.

Ah oui, je me souviens,
Dans un éclair,
M’être vu en chaussons,
M’instruire au coin de l’âtre
En feuilletant une pâte.

Enfourner d’un coup sec la baguette,
Beurrer le moule avec vigueur
Puis me laisser aller à napper une tarte.

Ah oui, je m’y suis vu,
Tenue blanche de travail,
Le calot en place et les mains enfarinées.
Les yeux bouffis de sommeil
Sous un croissant de lune.

A force de manger mon pain blanc,
J’aurais pris peu à peu de la brioche,
Puis je me serais lancé dans les pains spéciaux.
J’aurais inventé
Le pain Parasol pour les canicules.
Pour rendre hommage à l’Auvergne : le pain Bougnat.
Le pain Salinge, pain médical pour ceux dont la vie ne tient qu'à un fil.
Pour la sieste : le pain somme.
Un pain plus difficile à l’huile qu'à l’eau : le pain Ture
Se mangeant généralement à l’aide d’un pain Sceau
(Sorte de pain à poils, interdit aux mineurs).
Et bien d’autres encore…

Mais finalement,
Je ne suis pas devenu boulanger.
Le fournil et le pétrin sont restés dans leur entresol
Et du soupirail de la boulangerie à deux pas de chez moi,
Une odeur de viennoiseries annonce tous les matins,
Sauf le lundi,
La levée du jour.

Bon, « Et qu’est ce qu’il veut le petit monsieur ? »
Deux euros le pain !

A la réflexion, je me demande
Si je ne vais pas commencer la formation.



Un grand merci à ma relectrice correctrice

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 15 sept 2008 à 14:15 Citer     Aller en bas de page


"Ah… se lever sans bruit en pleine nuit et
Sur une table de fournil à la hussarde
Pétrir des miches.
Faire,
Loin des regards, et sans aucun remords
Au bord du four, un petit bâtard
Ou un adorable petit chou.

Rouler les gens dans la farine
Pour faire du blé
Et casser la croûte avec l’amie.
Ah, l’amie dorée, aérée,
Bonne pâte croustillante sous le palais,
À la lueur blafarde du petit jour. "

Ah c'est trop fort ! C'est excellent, quelle rigolade et vraiment que de bons mots. Dans mes favoris, direct, parce que vraiment, je ne veux pas l'oublier... Athénéa


  L'essentiel est invisible avec les yeux
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3770 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
16 février
  Publié: 15 sept 2008 à 17:37 Citer     Aller en bas de page

Me suis bien amusé à la lecture de ce récit farfelu d'un boulanger drôlatique...
Ton poème est frais comme une baguette encore chaude...
Merci !

  Carpe diem...
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
10 mai 2016
  Publié: 16 sept 2008 à 13:50 Citer     Aller en bas de page



Voilà un texte qui donne ô combien l'envie d'être un peu tarte...
Moi, je ne réussis que les sablés... roses!

Bisous à la farine de perlin pain pain

  Nul n'est une île...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 16 sept 2008 à 15:30
Modifié:  20 nov 2011 à 08:42 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Athénéa
Je suis aussi surpris que fier d'être dans tes favoris.
Content pour le rire.

Naej
Je me suis beaucoup amusé à l'écrire et les dernières retouches sont, en effet, encore chaudes... Merci pour le commentaire.

Demon
D'une gourmande ce compliment me va réellement droit au coeur. Merci.

Roseds
Merci pour le commentaire et les bisous.

Merci à vous tous pour vos sourires

Amitiés

Oncle Lacase

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 16 sept 2008 à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Euh... tu peux toujours acheter une machine à pain...
Et jouer de la baguette, de la flute ou autres dans ta cuisine...
M'a bien fait rigoler ton texte Lacase.
Amicalement
Plume

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 18 sept 2008 à 12:57
Modifié:  20 nov 2011 à 08:43 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Amie Plume
Je vais suivre le conseil. Même si je reste convaincu qu'aucune machine ne remplacera jamais le travail manuel... Merci pour le sourire

Lys
"Et avec ça?" Merci d'avoir mis un peu de marché de provence et de soleil sous mes mots. Merci pour le sourire

Merci à vous deux

Oncle Lacase

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 18 sept 2008 à 18:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lacase, vraiment drôle ton jeu de mots, j'ai rigolé... Amitié. Okana tendresse..

  Nicole chaput. *Okana *...
Estérak


Qui ne chute jamais ne sait pas rebondir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 19 sept 2008 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Voila un poème ... pétri de bonnes intentions et qui a du nécessiter un fameux malaxage des neurones avant d'être disposés sur le présentoir d' lpdp. un vrai régal !

  Estérak / La Vie n'est pas donnée ... il faut savoir la prendre
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 20 sept 2008 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Jolie pain(ture) d'un métier passionnant. Je pense aussi que tu dois être une bonne pâte dans la vie.
Bon appétit

  fontclaire
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 20 sept 2008 à 09:00
Modifié:  20 sept 2008 à 09:01 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Okana
Un grand merci pour le rire.
Merci pour le tendre commentaire

Estérak
Quand on aime on ne compte pas. Si tu veux tout savoir, juste avant le façonnage, c'est surtout de laisser monter puis reposer la pâte qui a été compliqué... Merci d'avoir dégusté. Tout le plaisir est pour moi.

Fontclaire
Merci de ton appréciation et de tes supputations. D'un amoureux du vieux Georges ces compliments me vont droit au coeur.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Isabelle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
514 commentaires
Membre depuis
16 avril 2004
Dernière connexion
6 mars 2015
  Publié: 9 nov 2008 à 22:39 Citer     Aller en bas de page

Fou rire jolie jeux de mots bravo !!!!

  On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs!!!
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2008 à 03:02 Citer     Aller en bas de page

Isabelle
Ravi de te t'avoir mis le sourire aux lèvres.
A bientôt

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 30 juil 2012 à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Oh, mais je l'avais raté, celui-là ! La pâte a bien levé, il est cuit à point, miam, quel régal ! Tu me donnes envie de me mettre aux fourneaux !

Blottie

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 1er août 2012 à 13:01
Modifié:  1er août 2012 à 13:02 par pyc
Citer     Aller en bas de page

Des jeux de mots vraiment superbes, pleins d'humour, qui éveillent la gourmandise...je suis pourtant plus salé que sucré, mais la tu me donnes envie de manger un bon pain bien cuit...ça fait du bien ces lectures légères, qui ne peuvent que faire sourire !
merci à toi pour ce très bon moment passé ici et pour ton inventivité !
amitiés très sincères.
pyc.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 août 2012 à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Ce texte a pour moi tout une histoire... Que je ne raconterai pas.
Ah les mystères de LPDP...
Pas de commentaires depuis octobre 2008 et là... Deux en deux jours...
Un grand merci à vous deux Blottie et Pyc
Je suis heureux de vous avoir fait sourire.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 13956
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0707] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.