Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 43
· Flora Lynn · La Brune Colombe · William Valant
13084 membres inscrits

Montréal: 19 juin 13:26:52
Paris: 19 juin 19:26:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Non lieux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 19 juil 2009 à 14:33
Modifié:  19 juil 2009 à 15:52 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page


Quand cette solitude aura l'odeur de ton absence, peut-être fera-t-elle sens à cette place où tu n'es plus. J'ai les idées brouillonnes depuis quelques temps, des phrases qui s'écrivent sans vraiment conter d'histoire. T'as sûrement mieux à faire qu'entendre radoter un "vieux" qui n'y croit plus, qui s'accroche aux volants de ta robe, à ces couleurs qui ne se cachent plus. On essaie tant de tordre le cou aux clichés qu'on ne fait que les aligner, les répéter pour se rappeler qu'il faudrait les éviter. C'est beau d'écrire un roman, de se raconter chacun le récit de toutes les choses que l'on a rêvées. Ça permet de mettre de côté la morale, les mémoires, d'asphyxier cette réalité.

Peut-être pourrais-je te dire que tu me la rappelles sans que tu sois jalouse, ou que tu en sois peinée. Peut-être que je pourrais t'effleurer, comme je le faisais avec elle, peut-être que tu pourrais aimer. C'est comme avoir une seconde chance, comme rencontrer sa sœur jumelle. Peut-être qu'avec de l'imagination, tu verras que c'est toi que j'aime et pas seulement le tableau auquel tu m'attaches par la réminiscence de mes pensées.

Peut-être mais le crois-tu ? Sauras-tu mentir, sauras-tu te contenter de ne pas avoir été l'unique, de n'être qu'un livre de plus sur le dessus de ma table de chevet ? Sauras-tu grandir tout en restant la petite fille qui m'a bousculé ?

Je pose les questions mais y a-t-il vraiment à douter sur les réponses à donner ? Si l'on avait le sens romantique, peut-être serait-il encore temps d'imaginer une autre histoire que celle qui se joue et qui viendra remplacer mon impensable légèreté. Mais j'ai les doigts calleux sur une plume que je ne veux pas lâcher et je préfère penser que ce sera toi qui viendras la briser.


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1698 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 19 juil 2009 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé cette musique et différentes images.
Merci de ce partage.

Sophie

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 23 juil 2009 à 17:53 Citer     Aller en bas de page


Merci...


* à mi-chemin entre journal et fiction... Sûrement le bout d'une nouvelle à écrire autour... *



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 767
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.