Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 47
· Andesine · Kali_ · Cioran · dreampop
13162 membres inscrits

Montréal: 27 mai 05:59:37
Paris: 27 mai 11:59:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Tombeaux et fleurs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
*Alexis*


parce que la fraternité est plus forte que les tremblements de terre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
26 juillet 2008
Dernière connexion
1er novembre 2013
  Publié: 11 août 2010 à 22:28
Modifié:  12 août 2010 à 16:53 par *Alexis*
Citer     Aller en bas de page

Tombeaux et fleurs


à Gloria et Élisabeth


je suis une pierre
une pierre brute
au milieu d’autres

j’ai le visage défait
par tous les vents

tous les vents

la chair brûlée
par toutes les pluies


la gorge tranchée
par toutes les soifs


le cœur poli
par tous les songes

tous les songes

j’ai salué des aurores
de belles
de vastes
de tristes
plus que je ne me souvienne

j’ai vécu et aimé
sur la fragile
ossature des saisons
plus que je ne me souvienne

j’ai connu des réveils houleux pareils
aux réveils d’ivrogne

des joies plus ivres
que joies des vagues sans visage

la nuit me connait
des sommeils profonds pareils
aux sommeils des amants

j’ai perdu ma mémoire
et les Miens
et les Leurs
à la mer à la mer

la grande mer des morts
qui n’en finit plus

la mer des mirages
qui échangent avec moi

de grands aveux
de grands espoirs
de grandes solitudes

toute maculée de sang
et de poussière

me voilà pierre

et la lumière ne me dit plus grand-chose
sinon qu’il fait triste et bleu
dans le cœur des hommes

j’ai la nostalgie des songes
qui naissent pétrifiés
dans la paume de leurs mains

les songes se meurent
jamais le cœur

jamais ne meurent les songes
plus loin que dans le cœur

les songes sont morts
les morts sont nés
et nés des morts les songes renaissent
tombeaux et fleurs

je suis une pierre
la pierre

la pierre brute
du silence

où les hommes construisent
de patience munis
au fil de longs jours

au fur et à mesure

le tombeau
de leur humanité


6 aout 2010

  Si je connaissais l'Italie/Où Raphaël fit ses tableaux (Oswald Durand, poète du terroir haïtien))
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 686
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.