Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 13
13119 membres inscrits

Montréal: 18 nov 02:20:22
Paris: 18 nov 08:20:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: La Rage qui rit - Balzak & Aude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 9 août à 08:58
Modifié:  9 août à 16:32 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page





Je suis la Rage qui pleure
Je suis cette putain de douleur
Lorsqu’Elle s'en va si vite
Y a-t-il encore un cœur qui palpite ?

Je suis la Rage qui vit
Je suis la crème, je fais mon beurre :
En barattant tous mes malheurs
Je les transfigure en pépites

Je suis la Rage qui crie
L’envie de vaincre qui écrit
Lorsqu’on me parle de réussite
Bien sûr, que mon cœur palpite

Je suis la rage qui rit
Je suis ces mots qui irritent
Lorsque je te parle ma bite
Et de pétasses qui s’agitent

Je suis la rage au lit
J’ai la dalle, un gros appétit,
Numérotez vos abattis,
Je veux des beaux corps qui palpitent

Je suis la Rage qui feat*
Avec mon frérot d’Internet,
On palpera des pépètes
Car la belle vie n’est pas gratuite

Nous sommes la rage qui défonce tout
Cette rage qui est en nous
Pète plus fort que la dynamite
Cours !


Je sens nos cœurs qui palpitent






* Feat : exploit, prouesse, abréviation de featuring : avec, duo, collaboration.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 9 août à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Ce poème a du tonus ! Bravo à vous 2

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 9 août à 13:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Ce poème a du tonus ! Bravo à vous 2



C'est Balzak, il est super tonifiant.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
424 poèmes Liste
13553 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 10 août à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Rage des villes ou rage des champs, peu importe. Tout n'est qu'une question de niaque.

Un duo intéressant.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 10 août à 15:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Rage des villes ou rage des champs, peu importe. Tout n'est qu'une question de niaque.

Un duo intéressant.



Merci doudou, Balzak et moi c'est love*

*amour
Je traduis, on ne sait jamais...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 10 août à 19:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Chlamys
Ce poème a du tonus ! Bravo à vous 2



C'est Balzak, il est super tonifiant.



Merci Chlamys. Aude, tu penses que j'arriverai à tonifier tes cuisses aussi ?


Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine
Rage des villes ou rage des champs, peu importe. Tout n'est qu'une question de niaque.

Un duo intéressant.



Merci doudou, Balzak et moi c'est love*

*amour
Je traduis, on ne sait jamais...



Merci Adamantine. Oui, Aude et moi, c'est le big* love et, je l'espère, pour encore longtemps

*gros

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 17 août à 05:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Balzak

Citation de Aude Doiderose

Citation de Chlamys
Ce poème a du tonus ! Bravo à vous 2



C'est Balzak, il est super tonifiant.



Merci Chlamys. Aude, tu penses que j'arriverai à tonifier tes cuisses aussi ?



Toi tu tonifies ma créativité.


Citation de Balzak

Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine
Rage des villes ou rage des champs, peu importe. Tout n'est qu'une question de niaque.

Un duo intéressant.



Merci doudou, Balzak et moi c'est love*

*amour
Je traduis, on ne sait jamais...



Merci Adamantine. Oui, Aude et moi, c'est le big* love et, je l'espère, pour encore longtemps

*gros



Kiss*, mon Balzak

* Bisou

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
435 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 4 sept à 11:17 Citer     Aller en bas de page

J'ai parfois la rage, mais à ce point là, c'est de la fureur ! *

"La fureur de vivre"

  gattopardo
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 sept à 11:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de gattopardo
J'ai parfois la rage, mais à ce point là, c'est de la fureur ! *

"La fureur de vivre"



Cette fureur là a causé la mort de James Dean...

J'aime bien écrire avec Balzak, il est rageux !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
435 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 4 sept à 12:37 Citer     Aller en bas de page

"J'aime bien écrire avec Balzak, il est rageux !"

... et ma colère? (chuis jaloux ... )

  gattopardo
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22177 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 sept à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de gattopardo
"J'aime bien écrire avec Balzak, il est rageux !"

... et ma colère? (chuis jaloux ... )



Toi tu es râleur. Mais je t'aime bien

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 341
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0391] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.