Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 39
Équipe de gestion
· Allantvers
13363 membres inscrits

Montréal: 6 juil 18:56:51
Paris: 7 juil 00:56:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La Poésie est un Parler Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 20 sept 2010 à 11:30 Citer     Aller en bas de page

LA POÉSIE EST UN PARLER




Ne me lis pas mais prononce-moi seulement,
Plus respirable écriture si follement
Désirable où chaque vers est à dire, à dire
Avec le tout entier du cœur en délire.

Il faut voir le rythme voulu des paroles,
Les prononcer sans hâte à la barcarolle
Analogue et prendre la lenteur demandée
Si les douceurs là doivent se recommander.

Le soudain du propos doit parfois éclater
Dans le ton vif du cri et la voix relater,
D'une extrême folie et d'un ton souverain,
La pire atrocité ou le plus grand chagrin.

Un baiser doit se dire avec beaucoup d'amour
Du plus léger parler de la lèvre et, toujours
Sur de merveilleux mots, comme un chant apporté
Vers la plus attentive oreille à envoûter.

Un mot, c'est une main, comme un signe d'adieu,
Dont la prononciation se traîne quelque peu
Lorsque se prolonge, à l'instant du départ,
Une envie de rester après dit l'au-revoir.

Un mot, c'est une main, tendue à l'arrivée,
Qui embrasse et étreint un absent retrouvé,
Qui donne son bonjour - je suis là, tu vas bien ? - ,
Qui prend une valise et qui lui dit : " Tu viens ? ".

Si beau pays du partage où les poèmes
Sont les chansons du cœur, où la part extrême
De l'offrande se dit d'un souffle inégalé.
Écoute-moi ! LA POÉSIE EST UN PARLER.



(Extrait de "Métamorphoses" dans "LES PRÉDICALES")

 
kano

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
29 commentaires
Membre depuis
3 septembre 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 20 sept 2010 à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Très jolie conception de la poésie !

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 21 sept 2010 à 04:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de pluriels


Si beau pays du partage où les poèmes
Sont les chansons du cœur, où la part extrême
De l'offrande se dit d'un souffle inégalé.
Écoute-moi ! LA POÉSIE EST UN PARLER.



C'est une bonne réponse de conclusion à ton magnifique poème....

Amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15511 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 21 sept 2010 à 06:15
Modifié:  21 sept 2010 à 06:16 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Un très beau plaidoyer pour la poésie

Mon coeur a retenu:

"Un baiser doit se dire avec beaucoup d'amour
Du plus léger parler de la lèvre et, toujours
Sur de merveilleux mots, comme un chant apporté
Vers la plus attentive oreille à envoûter."


Merci Alex

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 3 oct 2010 à 01:52 Citer     Aller en bas de page

dominique bouy ::

kano ::

clovis67 ::

Alphonse BLAISE. ::

Mes Pluriels (simples, pour une fois).

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18301 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 15 juin à 17:00 Citer     Aller en bas de page

Pouah c'est beau vraiment

Ta poésie me manquait ô prince des nuées

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1233
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.