Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 344
Invisible : 0
Total : 345
· Andesine
13226 membres inscrits

Montréal: 25 nov 20:28:31
Paris: 26 nov 02:28:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Suicide cocaïné Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
L'Euthanasiste


Les reines n'ont pas d'histoire d'amour avec nous, les valets.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
4 avril 2009
Dernière connexion
9 décembre 2009
  Publié: 4 juin 2009 à 00:44
Modifié:  4 juin 2009 à 14:21 par Éphémère
Citer     Aller en bas de page

Éclate tes narines
délicates sur ce billet de cent
retenant tes cheveux
de tomber devant tes jolis yeux
une grande respiration
ça y est, elle t'éclate
tu t'éclates
nous nous éclatons.

Je suis là comme un con
à te regarder t'enlaidir
tu as des poches sous les yeux
et tes joues semblent trop creuses
je suis le méchant
celui qui t'accompagne
dans ton suicide cocaïné
ce soir ma belle
je n'ai pas envie de baiser
je n'ai pas envie de toi
je n'ai envie de personne.
Juste rester ici
à te regarder
faire semblant de rien
comme si tout
était si beau
quand on sait bien
que tout est laid
tout est laid
dans un suicide cocaïné.

Pas un mot
ne dis rien
tu ne veux pas plus dire quelque chose
de plus que moi
nous on sait bien
que dehors tout ce bazar
n'est pas fait pour nous.
Ne te lève pas trop vite
ce n'est pas que tu n'es pas belle
tu es juste un peu trop rongée
pour moi ce soir
tes yeux flottent
dans le vide
tu es triste
je suis triste
nous sommes tristes
je n'ai pas envie
de baiser ce soir
je veux juste m'éteindre
tranquillement
avec toi
dans ce suicide cocaïné.

Quand le soleil se lèvera
et que les amants iront dans les rues mains dans la main
que les vestons cravates courront trop vite pour ne pas manquer le métro
que mon ex copine se réveillera épanouie par mon absence
et que nous serons toujours là comme des cons
à nous regarder sans rien dire
alors là je dirais peut-être
tu peux partir Jenny.

 
Après tout tout le monde s'en fout.
Irène Lalos


Je ne t'aime pas, je ne t'aimerai jamais, alors détruis-moi!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
2 juin 2009
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 4 juin 2009 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien.
En répétant un peu plus souvent les structures qui reviennent, conjugaisons de verbes et "suicide cocaïné" et en insistant un peu plus sur le rythme, ça ferait presque une chanson.

En tout cas le thème est bien traité, c'est dur juste comme il faut

  "Comme je deviens vieille fille à manquer de courage d'aimer la mort." Rimbaud
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 4 juin 2009 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette écriture sombre qui te caractérise
Tes textes sont souvent douloureux, toujours riches en émotions
Merci pour cette énième lecture fantastique

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
L'Euthanasiste


Les reines n'ont pas d'histoire d'amour avec nous, les valets.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
4 avril 2009
Dernière connexion
9 décembre 2009
  Publié: 5 juin 2009 à 00:37 Citer     Aller en bas de page

Peut-être du vécus ? Qui sais...

Dure ouais, comme il faut.

& merci Echo. C'est dans les textes les plus douloureux que l'on retrouve beaucoup d'émotions. (personellement.)


Merci à vous trois pour votre passage très aprécier.

 
Après tout tout le monde s'en fout.
L'Euthanasiste


Les reines n'ont pas d'histoire d'amour avec nous, les valets.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
4 avril 2009
Dernière connexion
9 décembre 2009
  Publié: 16 juin 2009 à 20:08 Citer     Aller en bas de page

Après mon déménagement je t'en offrirai plein si tu veux. haha

 
Après tout tout le monde s'en fout.
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9823 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 1er sept 2009 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

L'Euthanasiste


Mais c'est lugubre et puis quand on parle de merdaïne ça me soulève le cœur...

j'ai trouvé un beau rythme..

Sélénaé

 
L'Euthanasiste


Les reines n'ont pas d'histoire d'amour avec nous, les valets.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
4 avril 2009
Dernière connexion
9 décembre 2009
  Publié: 1er sept 2009 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

hehe merci

 
Après tout tout le monde s'en fout.
Chinaski.


Sic Transit Gloria Mundi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
342 commentaires
Membre depuis
3 avril 2008
Dernière connexion
28 mars 2017
  Publié: 2 sept 2009 à 19:26 Citer     Aller en bas de page

inventer sa vie comme on lace nos pompes.
C'est un boulot ça ?

Merci.
Ca me parle immédiatement. La relecture n'est pas pour la compréhension
mais pour le plaisir.

chinx

  Cette belle et grande blonde qu'on appelait Blondie.
L'Euthanasiste


Les reines n'ont pas d'histoire d'amour avec nous, les valets.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
4 avril 2009
Dernière connexion
9 décembre 2009
  Publié: 14 sept 2009 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

Merci d'passé Chinx

 
Après tout tout le monde s'en fout.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1179
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0244] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.