Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 335
Invisible : 0
Total : 339
· LeVentQuiSeLève · Jean-Louis
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13325 membres inscrits

Montréal: 26 oct 14:13:41
Paris: 26 oct 19:13:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'Éclatant Coup d'État du 18 Brumaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2803 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 7 oct 2010 à 00:38
Modifié:  11 oct 2010 à 11:51 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

L'ÉCLATANT COUP D’ÉTAT DU 18 BRUMAIRE



« -Et la constitution? » - d’émettre un député,
Alors que Bonaparte haranguait, menaçant,
Les ex-guillotineurs aux faciès grimaçants
Qui aux bancs se tenaient tous prêts à chahuter.

Dehors, les grenadiers tenaient les Invalides
Jusqu’aux Tuileries. « Ai-je laissé la paix
Pour retrouver la guerre? » - Après les Pyramides,
On pensait au sabreur comme à un parapet.

Mais du futur consul, à ces mots - feu aux poudres,
L’Assemblée s’empourpra du mouvement des toges
Acculant d’autrefois l’objet de ses éloges.

Soudain firent irruption en trombe les butors
De baïonnettes armés, qui rêvaient d’en découdre
Et Murat leur cria - « Foutez-moi ça dehors! »

-6 octobre 2010


Droits d'auteur enregistrés
no 00049089

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2564 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 7 oct 2010 à 02:50 Citer     Aller en bas de page

Oui, en effet, et c'est ainsi que la France resta une dictature quelques décennies de plus, contrairement à d'autres pays déjà libres.

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 7 oct 2010 à 04:21 Citer     Aller en bas de page


J'aime bcp les sonnets historiques et le coup d'état de Napoleon est joliment conté par ton poème ...

Une petite nuance sur le premiers vers que je trouve bizarre même si commencer par évoquer la constitution est loin d'être un mauvais choix.

Amitiés
Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 7 oct 2010 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

merci pour ce sonnet !

mes amitiés poète

james

  Membre de la Société des poètes Français.
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2803 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 7 oct 2010 à 08:37
Modifié:  19 oct 2011 à 13:05 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

Hélas Harpelise, je ne crois pas être capable de rendre compte de toute la complexité de cette époque si mouvementée de l'Histoire de France mais merci de vos encouragements!

Merci Didier pour votre commentaire, "à bas le dictateur", c'est ce que les Cinq Cents lui ont dit.

Votre passage me fait bien plaisir Mr. Barnabooth... mais je tenais particulièrement à la forme du premier vers!

James, merci de votre passage!
Mes amitiés poétiques

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
4167 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 7 oct 2010 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Sublime ! merci pour cette agréable lecture

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août
  Publié: 7 oct 2010 à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Bien au delà de l'aspect historique du contenu de ce sonnet, c'est surtout la qualité d’écriture que je salue...et que toute la Nation devrait honorer....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2803 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 7 oct 2010 à 19:00 Citer     Aller en bas de page

C'est moi qui vous remercie Ladysatin!

Un commentaire très flatteur de votre part, Guido, merci!

Je vous salue également, Halentien, merci de votre passage.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 2 mars 2014 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

Un coup d'état fort brillamment conté ; le tout contenu dans un sonnet.
J'avoue que le dernier vers me plaît beaucoup : j'y vois un aspect comique que je ne devrais peut-être pas voir. Un "Foutez-moi ça dehors !" historique !!

Bravo, ami poète ; je me souviendrai longtemps de cette réplique fameuse !

A bientôt.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2803 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 2 mars 2014 à 17:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Un coup d'état fort brillamment conté ; le tout contenu dans un sonnet.
J'avoue que le dernier vers me plaît beaucoup : j'y vois un aspect comique que je ne devrais peut-être pas voir. Un "Foutez-moi ça dehors !" historique !!

Bravo, ami poète ; je me souviendrai longtemps de cette réplique fameuse !

A bientôt.



Comme le mot de Cambronne en 1815, la citation serait historique mon cher!!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1785
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.