Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 270
Invisible : 0
Total : 272
· Saint-Ange · Ted Nonin
13297 membres inscrits

Montréal: 23 jan 08:10:13
Paris: 23 jan 14:10:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Dans le corps du Phénix coule le feu du volcan(n°3) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 19 oct 2006 à 18:16
Modifié:  29 oct 2006 à 16:04 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Dans le corps du Phénix coule le feu du volcan (N°3)

Quel âge pouvais-je avoir, un peu plus de seize ans. ?
Quand j’ai dû quitter l’île et délaisser mon cœur
La haine avait nourri, le feu de mon volcan.
Ou coulait dans mes veines, sa lave et sa fureur.

Par la force ils m’ont mis, dans le premier bateau.
Mes parents bien aimés, m’ont fait un trou dans l’âme.
Le seul lien qu’il restait, un coeur sur un anneau
Qu’elle m’a glissé au doigt inondé de ses larmes.

Son geste fut à jamais, un symbole et ma foi
Grâce à elle j’ai vécu, par l’amour, pour l’aimer.
Ils m’ont jeté de l'île, comme vulgaire hors-la-loi
Pensant que les années auraient pu tout gommer.

Mes poèmes furent écrits à l’ancre de mon sang.
Qu’elle n’a jamais reçus, que par ma seule pensée
Une explosion de mots, comme le big et le bang
Naissaient dans l’univers que j’avais composé .

Comme une lame de fond, montant en ma mémoire
Ces lointains souvenirs, en ouvraient la fracture
Qu’importe! l’amour est là, je reprendrais l’espoir
Emprisonnant le temps pour panser la blessure.

Elle revenait me voir pour tout débarrasser,
Quand la porte à nouveau s’ouvrit avec violence.
Un homme entra hagard, il avait l’air blessé
-C’est mon frère! me dit-elle, était-ce ma providence ?

J’anticipais un geste, pour éviter qu’il tombe
-Oh!mon Dieu quel malheur, il s’est encore battu
Ça finira très mal, comme l’époux dans la tombe.
Tout ça pour un secret bien trop lourd, car il tue.

Quel est donc ce secret si lourd à partager
Au point de déchirer des familles et nos vies ?
Maintenant je suis là, prêt à la protéger
Contre tous les pouvoirs, les querelles, les envies

Mais quel est ce mystère qu’on ne peut partager ?…(N° 3)

 
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 20 oct 2006 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Suspense Yvon !
A bientôt
JC

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 20 oct 2006 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Il va falloir que je m'arrête JC, si non je vais finir par faire un roman et je voudrais pas que mes Fans me lâchent
Et finissent par me dire

A bientôt mon ami

 
nenette90


viens dans ma solitude ou règne le silence
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
114 commentaires
Membre depuis
18 août 2006
Dernière connexion
17 novembre 2017
  Publié: 24 oct 2006 à 00:31 Citer     Aller en bas de page

Je ne pense pas que l'on puisse vous lâcher avec une aussi jolie plume.
c'est vraiment touchant . merci pour ce texte.
amitié nenette90

  nenette90
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 24 oct 2006 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

On ne s'en lasse pas non... la suite sera la bienvenue.. tu ménages si bien le suspens ...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août 2020
  Publié: 4 nov 2006 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

On ne te lâchera pas au beau milieu de la tempête....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
4 mai 2020
  Publié: 5 nov 2006 à 18:14 Citer     Aller en bas de page

trés jolie plume, et j'attends la suite avec impatience.

Amicalement

Nuages

  Eve Lindep
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 11 nov 2006 à 17:00 Citer     Aller en bas de page


Je suis moi aussi pris par l'histoire, je crois que je me suis piégé tout seul, mais c'est plutôt sympa.

Et merci de ne pas vous lassez de me lire, je vous suis reconnaissant

Mes amitiés à vous mes Amis poètes

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9632 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
11 octobre 2020
  Publié: 11 déc 2006 à 02:48 Citer     Aller en bas de page


je ne regrette pas d'avoir tardé à commencer tardivement à lire cette histoire Yvon... Moins de frustration que mes predecesseurs puisque moins d'attente..

Loup

  http://papemich.free.fr/
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 11 déc 2006 à 09:38 Citer     Aller en bas de page


Merci Loup c'est gentil

Mes amitiés

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 12 avr 2007 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

Toujours très intéressante cette histoire qui nous captive, nous sommes comblés de pouvoir lire ce conte au cours des jours qui passent et jamais on s'ennuie .Bravo et rien ne vous empêche d'écrire un roman et de nous visité, à bientôt.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 12 avr 2007 à 03:09 Citer     Aller en bas de page


Merci de votre assiduitée okana et de la nomination je suis touché...

Quand au roman je suis en train d'en écrire un et ça prend beaucoup de temps, et il est loin d'être terminé...

Enfin on verra...

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 21 avr 2007 à 14:09 Citer     Aller en bas de page


Merci pour tes passages Akro je suis touché par tes commentaires...

A bientôt...

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 12 avr 2008 à 11:30 Citer     Aller en bas de page

Je reprends un peu tard ta série de poèmes...


Souviens toi que j'étais passée sur les deux premiers, ce que je retiens de plus sublime ici c'est ça:


Mes poèmes furent écrits à l’ancre de mon sang.
Qu’elle n’a jamais reçus, que par ma seule pensée
Une explosion de mots, comme le big et le bang
Naissaient dans l’univers que j’avais composé .





  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 avr 2008 à 13:10 Citer     Aller en bas de page


Merci pour t'être arrêtée sur ce passage que j'aime aussi

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1939
Réponses: 14
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0361] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.