Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 20
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 03:10:37
Paris: 25 oct 08:10:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Marionnettiste Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 31 oct 2010 à 10:01
Modifié:  31 oct 2010 à 14:07 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

LE MARIONNETTISTE



Il suintait la malpropreté
Déployant sans trop d’attention
Ses longues jambes accordéon
Au travers de nos pigeons vole.

Se marmonnant des apartés,
Bottant par mégarde un ballon,
Il alla s’adresser au pion :
« Qu’on rassemble toute l’école! »

Si nous n’avions de pain à l’ail
Qu’aux mauvais jours de la cantine,
Il nous venait jusqu’aux bottines
Une odeur d’écurie d’Augias;

Il ne nous disait rien qui vaille,
Cet escogriffe à barbe fine
Qui nous déclamait ses comptines
Derrière un décor de loggias;

Ses facéties en carton pâte
Faisaient rire le directeur
Qui enterrait, à la bonne heure,
La salle au silence têtu.

« Sans doute croient-ils qu’ils nous gâtent,
Mais de ce bonhomme sept heures,
Ne peuvent-ils voir que l'horreur
S'exhale par les dents pointues? »

Enfin ses marionnettes idiotes,
Ne valant guère mieux qui lui,
Se turent et on les applaudit
Puis le puant s’en fut tout seul,

Promenant son teint de griotte
De par la cour... mal lui en prit;
Des feuilles boueuses avons pris,
Que nous lui jetâmes à la gueule.


-30 octobre 2010



Droits d'auteur enregistrés
no 00049089

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
5697 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 31 oct 2010 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Ah... La cruauté des enfants. Cela dit, c'est vrai que le monde des grands est plein de marionnettes.
Me ramène une chanson de Serrat.
J'aime ce poème à la couleur sépia des écoles d'hier. Merci pour le partage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
407 poèmes Liste
1062 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 31 oct 2010 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

très belle tranche de vie decoupée par le couteau de l 'agonie.

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 31 oct 2010 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Lacase! Intéressant commentaire... À quelle chanson faites-vous référence?

Votre passage est très apprécié, Nomade, au plaisir!

J'ai bien ri en lisant votre commentaire, mandrinmodern, merci!

 
lampsame

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
12 août 2010
Dernière connexion
31 août 2011
  Publié: 1er nov 2010 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

C'est fou ce que les adultes décident de voir et comprendre.
Moi non plus je n'aimais pas les spectacles de marionnettes,je trouvais ça glauque.
amitiés
Caroline

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23620 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 1er nov 2010 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Le pauvre !......
Moi j'aimais bien guignol . Les lyonnais seraient d'accord.
A part la chanson de Bachelet , je ne vois pas qui est Serrat.

Bonne description quand même , et joliment décrit ce poème, malgré la tristesse que cela me procure.

Amitiés ODE 3117

  OM
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 1er nov 2010 à 13:18
Modifié:  1er nov 2010 à 13:19 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

Vous avez raison, Lampsame, et merci de votre passage!

Ode3117
Je ne connais pas non plus de Bachelet ou de Serrat, mais j'apprécie beaucoup votre commentaire!
C'est gentil d'être passée!

 
gisp


Rien à dire... tout à écrire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
218 commentaires
Membre depuis
14 juillet 2011
Dernière connexion
8 juillet 2015
  Publié: 4 oct 2011 à 01:02 Citer     Aller en bas de page

Ode a bien raison, notre guignol lyonnais plait toujours aux enfants ... pauvre marionnettiste livré à la cruauté naïve de son public... sans doute n'avait-il pas suffisamment de talent pour retenir l'attention !
Ce qui n'est pas ton cas... car j'adore ce poème un peu triste.

Amitié

  gisp
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 4 oct 2011 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Oui... merci pour ton commentaire!!
salutations

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1407
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0261] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.