Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· Wilhelm · Poégraphe
13367 membres inscrits

Montréal: 10 juil 02:37:38
Paris: 10 juil 08:37:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mer d'aral Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 16 nov 2010 à 16:10
Modifié:  16 nov 2010 à 16:11 par bulle_d'oxygène
Citer     Aller en bas de page

On devine encore tout juste dessiné
Tes anciennes rives maintenant asséchées
Entourées de sables cinglants et brûlants.

Les vents de par leur souffle salé
T’efface lentement... à tout jamais
Dans un silence devenu morbide.

Jonchée de nombreux bateaux fantômes
Qui attendent le retour perdu d’une marée
Pour leur rendre vie et pleine majesté.

Toi Grande Aral avant si prospère
Magnifique pleine de vie et si belle
Te voilà condamnée, toute défigurée,

De faune et de flore toute déshabillée
De tout village alentours abandonnée
A cause de la bêtise de l’humanité

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 16 nov 2010 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Belle description, trop réelle malheureusement.
Merci de ce partage

Amitiés
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
LeChevalier

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
173 commentaires
Membre depuis
12 mars 2010
Dernière connexion
27 août 2016
  Publié: 16 nov 2010 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

Comme quoi le coton peut faire du mal.

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
332 poèmes Liste
7281 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 16 nov 2010 à 18:12 Citer     Aller en bas de page

Quand la cupidité de l'homme détruit la nature
Amitiés
Thierry

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 17 nov 2010 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

"On devine encore tout juste dessiné
Tes anciennes rives maintenant asséchées
Entourées de sables cinglants et brûlants."


J'ai aimé me perdre dans la description grise de cette mer dénaturée ...

Amitiés de Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 17 nov 2010 à 07:09 Citer     Aller en bas de page

Bernylys : Une vision de désolation peut effectivement être "belle" seulement j'aurai aimé que cette mer garde son "charme" d'antan. Amicalement

LeChevalier : Oui là on est bien loin de sa douceur. Amicalement

Nomade : Un texte amer, oui, de voir ce que l'homme a fait pour du profit sans en mesurer les lourdes conséquences derrières pour la majeur partie irréparable. Merci pour ton passage. Amitiés

Ashimati : Bien souvent la nature reprend le dessus mais ce n'est pas le cas ici en tout cas pour la grande Aral. Quand à la petite Aral, elle survit et redevient poissonneuse c'est un petit espoir mais encore si infime. Amitiés

Mr Barnabooth : Dénaturée est malheureusement un terme qui lui va bien aussi. Merci pour ton passage. Amicalement.

Bulle d'oxygène

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
494 poèmes Liste
23074 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 18 nov 2010 à 14:42 Citer     Aller en bas de page

Comme toujours, la bêtise humaine est passée par la.
Que ton poème reflète bien l'absurdité , le crime , je dirais même.
Et malheureusement, je crois que nous allons aller de surprises en surprises.
Je suis constamment révoltée, mais où allons nous?
Merci pour ton poème, j'aurais aimé que ce ne soit que de la fiction
Amitiés ODE 3117

  OM
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 19 nov 2010 à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Ode3117 : Moi aussi j'aurais préféré que cela ne soit qu'une fiction. Et je suis d'accord nous ne sommes pas au bout de nos surprises car tant qu'il y aura possibilité de profit, l'homme ne s'arrêtera pas .Je parle de ce drame écologique mais ce n'est pas le seul malheureusement, il suffit de regarder l'amazone...
Amitiés Ode
Bulle d'oxygène

 
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 23 nov 2010 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Gourmandine : Merci pour ton commentaire sur mes mots, ceci est un drame écologique qui malheureusement n'a même pas servit de leçon à l'homme puisque celui-ci continue à travers la terre de détruire, de modifier l'aspect naturel des choses. Il veut même la contrôler au fait de barrage sur les fleuves pour éviter, entre autre, les inondations et par conséquent pouvoir construire sur ces anciennes terres fertiles. Un fleuve sauvage c'est si beau, si vivant....


Bulle

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 29 nov 2010 à 00:24 Citer     Aller en bas de page

J'avais vu un reportage télévisé sur ce sujet, mais la j'ai tout revu et uniquement grâce à tes vers !
C'est très bien décrit, avec justesse !
Oui, la notion de drame écologique n'est pas de trop pour qualifier cet état des lieux !
merci à toi pour avoir évoqué ce sujet !
amitiés sincères.
pyc.

 
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 31 déc 2010 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Pyc : Mes vers sont bien modestes par rapport à ce drame écologique mais si les images qu'ils apportent permettes de le faire un peu connaître c'est déjà cela.
Amitiés
Bulle d'oxygène

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2681 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 29 sept 2011 à 23:35 Citer     Aller en bas de page

J'ai un faible pour le même extrait que celui qu'a souligné Mr B...

Merci pour ces vers d'une grande sensibilité.
Amicalement

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2099
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Pour Alyssia...partie trop tôt... (Amitié)
Auteur : Alphonse BLAISE.
L’arrière train (variante...) (Loufoques)
Auteur : Lacase
Montréal (Autres)
Auteur : Stegobulle
Au seuil de l'hiver (Tristes)
Auteur : Philippe
A une brassée de leurs doigts [ébauche] (Poèmes par thèmes)
Auteur : Tilou8897
France aux mille pétales (Autres)
Auteur : Emelle
Comme je t'imagine par Mido Ben et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Saorstát Éireann (Poèmes par thèmes)
Auteur : Ashimati
Plaies de Paix (Textes d'opinion)
Auteur : ecrinf
Irlande mystérieuse (Autres)
Auteur : Anamorphose
La colombe et l'enfant (Autres)
Auteur : gisp
Décembre est arrivé... (Tristes)
Auteur : Rabab
Mon marin d'eau douce !! (Amitié)
Auteur : Cérianthe
L'été qui doucement s'en va.... (Amitié)
Auteur : Sidonie
Oublie ton mal... (Tristes)
Auteur : Rabab

 

 
Cette page a été générée en [0,0374] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.