Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:11:35
Paris: 17 oct 00:11:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2015 (semaine 1) : "Traces" :: Messaline Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 7 juil 2015 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Le ver du temps s’est glissé dans sa conscience.
Sa trace, au regard du miroir se décline
En sillons barbares refusant la confidence.
Il effraye les nuits soleil de Messaline.

Harcelle ses pensées, jouissante jeunesse en fuite
Alarme, défroisse les désirs en mornes doutes
A tout ce temps, à tous ces ans qui s’invitent
A la curée de la fatale destinée, qu’elle redoute

Elle crie son refus au déclin de sa chair
Désire des amants à aimer encore et encore
Effeuiller leurs envies, devenir prisonnière
De leurs gourmandises jusqu’à la mort.

  YD
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 7 juil 2015 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

En voila une mort que je souhaite au plus grand nombre d'entre nous

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 7 juil 2015 à 09:55 Citer     Aller en bas de page



Yvon ...ta Messaline m'intrigue.

L'âge qui avance fais souvent des dévastations à notre intérieur et, selon moi, la solitude conduit vers l'incapacité de voir sa réalité.

Merci pour ce message bien formulé.


galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 7 juil 2015 à 09:58 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ma lecture...il se dégage une certaine puissance...

Amitiés
LBC

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 7 juil 2015 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Laure, Guid'Ô, Galatea, Brune Colombe

Merci pour vos petits mots, Voici quelques explications sur l'esprit de ce poème.
Messaline dîtes la putain impériale était l'épouse de Claude l'empereur romain. son appétit sexuel était hors du commun, ce poème pose donc cette question lorsque l'âge arrive. et je sais de quoi je parle (rire). comment réinventer sa sexualité pour que le désir, le plaisir dure le plus longtemps possible sans perturber notre ego en gros: Avoir une vieillesse heureuse...

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 8 juil 2015 à 02:16 Citer     Aller en bas de page

magnifique écrit sur l'âge qui laisse pantelant celui ou celle, qui le voit arriver et qui ne peut rien contre lui.
savoir vieillir en ''beauté'' n'est pas facile souvent.
merci de ce partage et belle journée

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 9 juil 2015 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Vénusia

Merci pour t'être arrêtée sur mes mots

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 9 juil 2015 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

J'ai bien aimé le traitement de ce thème à travers Messaline.
Une question qu'on se posera tous et toutes, sans doute.

A bientôt,
Catherine

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 11 juil 2015 à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Catherine, Adameve

Merci

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 12 juil 2015 à 03:09 Citer     Aller en bas de page

Et oui, tout est affaire de désir... Et avec le temps qui nous rattrape tout le monde cherche sa voie entre aspirations et réalité. Mais puisque "quand on aime on a toujours vingt ans"... Pour moi il y a des l'espoir.
Joli poème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 12 juil 2015 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Lacase

L'amour prend tout son sens quand les ans font décliner les possibilités physiologiques des couples et il est vain de vouloir s'accrocher aux désirs de jeunesse.

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 955
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0363] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.