Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 758
Invisible : 0
Total : 761
· Jean-Louis · PaulMUR · Wilhelm
13138 membres inscrits

Montréal: 7 avr 13:17:17
Paris: 7 avr 19:17:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Je tue vous Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 3 :: Répondre
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 15 nov 2008 à 02:15
Modifié:  30 avr 2010 à 06:02 par J'oséphine
Citer     Aller en bas de page


Je tue vous


Monsieur,

Tu et vous… Vous ou tu ?
Qu’importe votre choix,
Cette fois, c’est fou tu
Me mets en émoi !

Je vous lis, je savoure,
Vous m’envoûtez !

Tu me fais l’effet
D’un Vouvray
Et vous savez
que c’est plus court toi
Que vous...

A tue-tête, je vous écris
Ce qui me turlupine :
J’imagine vous dire tu
Et du coup je titube...

Je l’avoue,
Vous tue moi
Quand tu me vouvoies.

Alors,
Soyez vous, soyez fou !
Tuez vous, dis-moi tu !
Ce soir, entre chien et nous,
Rendez vous !
Vouez-le aux gémonies,
aux j'aime honnis
Tutoie-moi…

  Nul n'est une île...
-_-Tavari_Luhta-_-


Douleur, douleur à fleur de peau, Coloré mât de tous fléaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
21 février 2005
Dernière connexion
11 février 2016
  Publié: 15 nov 2008 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Je crois qu'il est temps de me coucher parce que soit je riais trop, soit je ne comprenais pas à moitié... C'est tout de même bien comique ^^
Merci de cette agréable lecture!!

Bizou!!
-_-Tavari Luhta-_-

  -_-Tavari Luhta-_-
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 15 nov 2008 à 03:11 Citer     Aller en bas de page

"Je tue vous"! Mais moi y'en a pas vouloir mourir encore!
(Moi me dis: y est pas belle la vie... il fait beau aujourd'hui....de bon matin y'a de jolis poèmes sur internet...de jolis rose(d)s dans les jardins...que demander de plus!
Mimis de Mimi

  fontclaire
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 15 nov 2008 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Ma petite Tavari, même si tu n'étais pas fatiguée, tu n'aurais sans doute pas compris Ce texte n'est qu'un clin d'oeil...
Merci pour ton commentaire et ... bonne nuit !

L'Insoumise,
Tu es gentille... les jeux de mots me viennent plus facilement dans le 'calme' des mp. En l'occurrence, c'était une réponse à un message de Lacase...
C'est juste un petit délire texte tue elle et justement, on se prend déjà suffisamment le chou dans la vie, que pour ne pas, en plus, se prendre au sérieux ici.
Merci beaucoup pour ton commentaire !


Fontclaire, merci pour ce commentaire mimi qui coule en mes yeux comme l'eau claire d'une amicale Font aine (sans déterrer le H de guerre ! )
Mimis à Mimi !

(t'inquiète pas, je ne tue toi pas : impossible avec un poème factice ! )

  Nul n'est une île...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 15 nov 2008 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

joli jeu de mots !tu me vous ....



james

  Membre de la Société des poètes Français.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5332 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 15 nov 2008 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Ahhhhh Roseds.
Que voulez vous,
J'adopte le tu tu avec bonheur et je rentre dans ton je . D'autant que ça... Ça vous et me tue
Je tu vous...
Pour compléter notre conjugaison
le nous, nous donnera des elles
peut être même des ils
où nous pourrions nous cacher





  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Montaron Tran


Jouons!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
8 novembre 2008
Dernière connexion
2 septembre 2017
  Publié: 15 nov 2008 à 05:33 Citer     Aller en bas de page

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 15 nov 2008 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

quel don fabuleux tu as ..
quelle facilité de jouer avec les mots ... oui c'est ça ta plume s'amuse, elle rit, elle s'emballe avec les mots ...

un plaisir de te lire ..

ton talent me renverse ...

BRAVO... TU AS UNE PLUME ADMIRABLE...

  Seirén - ©
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 15 nov 2008 à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Il ne m'est nul besoin de voir ton speudo....
la lecture m'apprend de qui viennent ces mots
il n'est que rose des sables
pour écrire ce vocable....
Alex

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 15 nov 2008 à 08:27
Modifié:  15 nov 2008 à 09:39 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Un texte bien noué.

--'

Je vois que tu excelles toujours en loufoques. Avec tous tes je de mots...



 
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3770 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
25 février
  Publié: 15 nov 2008 à 10:40 Citer     Aller en bas de page

J'avais supputé N° de duettiste... Vous avez vraiment du talent Madame et votre co...mpère n'en manque pas non plus... Chacun de vos textes est un petit bijou d'humour... Je mets juste un com sous le votre par galanterie et parce que je suis trop paresseux pour aller en mettre un autre chez le Monsieur... Je compte sur vous pour lui transmettre mes félicitations sincères...

  Carpe diem...
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
5748 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 16 nov 2008 à 02:31 Citer     Aller en bas de page

Madame,
Tu n’es pas vous donc je te suis
Mais toi, suis tu ?
Si tu suis donc tu es
d’accord, je poursuis donc
pour les bébêtes que nous sommes
Donc, vous êtes tu, pourtant
Vous ne vous êtes pas tue quand
il a dit que vous étiez pointue
Alors, têtue ou pas , retenue sur le net ou le TTC !
Tu nais toi, nettoies donc surtout que je sais :
Que vous fêtes une bonne femme de méninges
alors quoique tu penses, j’essuie de tout chœur avec vous
je panse donc ça te plaît hein sans vous, loirs dormir,
remuer le coup tôt de dents ni faire le casse coup de grâce !
Tu te vêts tu, mais l’es tu vraiment ?
(sachant que ton…. tonton t’a t’a piqué ton tutu !)
Et surtout sachant que le tort tue plus que la vertu (petite ou grande ou en sachets)
Le tort laid, mais toi l’aides tu ?
Moi retors, je pense que non car la tortue aime la laitue, mais toi, l’aimes tu ?
Donc Monsieur s’est tu , mais toi, c’est quoi ; pas vous toussent quand même
c’est pas toux, comme l’argot c’est patois c’est moi :
Moi c’est la case en moins et sans toit, l’autre c’est Lacase en plus et avec toi !
Moi confesse toi ça , alors cons festoyons tous ça et là
Donc toi Madame c’est pas vous c’est bien toi mais alors émoi c’est quoi ?
C’est nouer des liens âge, nous, oh l’ingénue flexion
En fait tu te dévoues à nous au point que ma gorge se noue que le ‘’neuneu’’ se dénoue :
On se lit jusqu’à la lie, se délie, cieux jusqu’à l’hallali mais ça n’est pas délit que je sache
Et oui nous nous savons mortels, vous vous savez César mais tous nous savons de
Marseille et d’ailleurs que les mots glissent même sans mots dire !
En fête, ça n’est pas fou, Tu, foutons nous ça dans le crâne : même si les fous tuent plus
que nous ça n’est pas une raison de leur dire tu, moi je peux abuser de famille hilarité avec eux car je les connais bien, mais vous Madame oseriez prétendre à ce que je vous dise tu, je sais bien il se dit que tous ceux qui y sont ne le sont pas forcément par contre certains de ceux qui n’y sont pas peuvent l’être, et ça me rend fou, alors ne me laissez pas dans le flou madame et fête moi savoir si je vous tutoie ou je ne vous vois plus du tout !
Demeuré, je demeure donc à votre disposition.

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10438 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 16 nov 2008 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

AH le "vous" qui tue , j'aime beaucoup ces excellents jeux de mots dans lesquels tu excelles, merci


Mystic

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 16 nov 2008 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Je me suis délectée de tes jeux de mots.
Bravo !
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 16 nov 2008 à 17:07
Modifié:  16 nov 2008 à 17:10 par J'oséphine
Citer     Aller en bas de page

Opopop, ce n’était qu’un mp, mais comme Lacase a dévoilé cet échange le premier, je me devais de lui rendre la monnaie de sa nièce !
Merci pour ton commentaire !

James, merci beaucoup !

Lacase, vous êtes entré dans mon je ! Je n’ai rien senti hélas! C’était sûrement pas un je demain !
Pour les ils, si c’est bord à bord avec vous, je veux bien me dévouer… ou alors au Vanuatu !


Merci Montaron tran !

Flâneuse… deux pouces, je mousse (de joie)
Merci d'être venue flâner ici...

Idou, détrompe-toi… Même quand je m’emballe, ma plume a du mal à décoller de son plumard !
Bisous

Alex, merci pour ton commentaire… je joue, oui. On me lance une balle, parfois je l'attrape, souvent, je la rate...


Ooooh Ristrette ! On te sème et tu nous aimes quand même ! C’est nous qui te remercions ! x 2

Eliawe, si ce texte est bien noué, c’est grâce à Lacase qui tire mes ficelles dans l’ombre… Pourtant, je ne suis pas toujours un cadeau (faute à vous et à moitié pardonnée)
Pas de bisou, juste un

Rimeur, nous nous sommes longtemps vouvoyés… puis nous avons louvoyé entre le vous et le tu. A présent Lacase est à tu mais pas à moi… Va comprendre !


Despair1, j’espair que le suivant sera Hope plutôt que Despair too ! Si tu ressens l'ivresse en lisant ceci, c'est sûrement pas celle des profondeurs !
Merci !

Naej’ai expédié ton messaej dans la bonne case ! Merci pour ce commentaire à double impact !

Allant vers, ton gentil commentaire me met sens dessus dessous, presque à l’envers aussi !
Bisous

Rimarien… Rimarien ! Aïe ! Si j’avais su que tu étais dans les parages, je me serais tue ! j’ai déjà du mal à suivre Lacase dans ses père et grinations avunculaires…Là, j’ai la migraine et l’esprit tu méfié… Et pour répondre à ta question, déjà je ne vous vois pas, alors votre envie d’adopter un tu tu, ça rime à rien !
Merci pour ce commentaire-fleuve !

Mystic, à vrai dire, j’aime le vous… dans la "vraie" vie, j’ai du mal à tutoyer du premier coup, alors j'aimais bien ce vouvoiement...
Merci !

Dom1, euh... Moi, aussi je crois ! Amen !


Athenea, merciii ! Mais j'envoie le bravo à Lacase départ de ce texte !



Merci beaucoup pour vos commentaires qui me touchent et m'étonnent toujours...


  Nul n'est une île...
myrtille
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2007
Dernière connexion
27 mai 2015
  Publié: 16 nov 2008 à 17:17 Citer     Aller en bas de page

vous m'avez bien fait rire !

 
au dessus des nuages


Armé d'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
98 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2008
Dernière connexion
20 août 2019
  Publié: 16 nov 2008 à 18:29 Citer     Aller en bas de page

A ROSEDS
(Déclaration d’humour)
C’est l’amour dans l’âme que je te vouvoie
Par l’arme de l’humour que je vous tue toi
Je te porte aux nues par-dessus les toits
Crierai toujours si je ne vous voie
Car voyez vous, tu éveilles en moi
De tendres sentiments, de profonds émois

Vos vers sont si fins, fins comme de la soie
Car ils sont tissus du profond de toi
Sont pas en pyrex mais tes vers à soit
Toujours sans complexe délivrent la joie
Maîtresse de ces arts, en êtes le pavois
Vous remet l’Oscar, te revient de droit.

Rose ma tendre rose,
Comme le marin par vent debout reste debout
Ne change pas.
Ah, soyez vous.

  Le sentier de la guerre passait par une fleur, une fleur solitaire qui n'en avait pas peur.(C.Nougaro)
Marc Page
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2008
Dernière connexion
13 septembre 2015
  Publié: 17 nov 2008 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Roseds, je le dis à tue-tête. As-tu tête loufoque ?
Mes vers minent
Les tiens illuminent
comme vers luisant

Bravo aussi Rimarien, chapeau

 
colargol


Il suffit d'y croire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
264 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2008
Dernière connexion
15 mai 2009
  Publié: 17 nov 2008 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais plus à qui je dois dire "chapeau"?
A TU, VOUS ou ILS??? J'en perds mon La tien!

pour ces superbes jeux de mots.




  colargol
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 17 nov 2008 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

La danse des mots...

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 17 nov 2008 à 11:58 Citer     Aller en bas de page



Merci Myrtille !

Thierry !
Ce n’est plus du vouvoiement, c’est du vous voyage d’émois au-dessus des nuages !
Merci beaucoup pour cette déclaration d’humour belle et en vous tente !
Bi sous les nuages

Fabien, tes vers minent mon sérieux et moi, je mets vertu et tue mes vers à demeurer loufoque, malgré les ah les ah de la vie !
Merci !

Colargol, c’est "il" qu’il faut remercier : Lacase. Qui m’a tendu une perche… (tout en continuant à me vouvoyer ! Aaaah les hommes !)
Merci pour ton commentaire !

Demon, c’est fou tu viens vers moi et ça me touche beaucoup…
Merciii !

Oui, Malice… Même la transe parfois ! Et je n'en ai même pas honte !
Merci de t'être arrêtée ici...

  Nul n'est une île...
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 6309
Réponses: 56
Réponses uniques: 39
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2 3

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Oh, Mort Fée... (Amour)
Auteur : Lunastrelle
L'instant Thé... (Collectifs)
Auteur : (...)
De retour au pays (Amour)
Auteur : Mariesarah
Narcisse pleure (c&c) (Autres)
Auteur : Malice
Au nom de ce qui fut la paix... (Tristes)
Auteur : Lunastrelle
Alors je sais (Amour)
Auteur : Mariesarah
Te rêver...te désirer (Amour)
Auteur : pyc
La chanson de l'hiver...(repost) (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Semeur d'étoiles (Amour)
Auteur : Mariesarah
Délire d'amour...(pyc et alphonse blaise) (Collectifs)
Auteur : pyc
Auto Psy Centième (Amour)
Auteur : Serge
Le Moment Est Venu (Autres)
Auteur : pengyou42
En *noir et blanc*... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Le flanc de l'amour (repost) (Amour)
Auteur : Mariesarah
Bonjour ... demoiselle (Amour)
Auteur : Hassan

 

 
Cette page a été générée en [0,0725] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.