Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 48
· Chevalier Liqueur · EmikoLian
13078 membres inscrits

Montréal: 25 mai 05:38:34
Paris: 25 mai 11:38:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Au chevet d'un silence (repost) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17597 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 12 déc 2010 à 17:33 Citer     Aller en bas de page

Les yeux sont embrumés leur lueur est éteinte
Le soupir enrhumé s'étouffe dans la gorge
La braise d'un bruit sourd s'échappe d'une forge
On sent dans l'air trop lourd tout le poids d'une plainte

La larme fuit en vain ce visage sans vie
Qu'un cauchemar devin préparait à l'absence
Orphelin d'un toujours qui pèsera de sens
Dans chacun de ses jours où crèvera l'envie

Car l'amour prend son lit d'une couche vibrante
Mourir est un délit, pour un coeur de mère
C'est l'hanter à jamais d'une tristesse amère
A l'horreur qui promet un long destin d'errante

Les doigts lissent le drap, geste systématique
Ce dernier apparat du corps de l'espérance
Et pour tromper le deuil, d'où flotte un parfum rance
Le regard en recueil se devine erratique

Il faudra bien pourtant si la douleur s'élance
Se résoudre à l'antan, à savourer la moelle
De ce rêve éventré dont survit une étoile
Pour ces cris avortés au chevet d'un silence



Aux mères qui ont perdu un enfant ...

6 Décembre 2005

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 13 déc 2010 à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui ne laisse pas indifférent...je le trouve très bien écrit...

Car l'amour prend son lit d'une couche vibrante
Mourir est un délit, pour un coeur de mère
C'est l'hanter à jamais d'une tristesse amère
A l'horreur qui promet un long destin d'errante"...

Quelle vérité dans ces mots....

Alex

 
SienKieWicz
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 10 nov 2011 à 08:28
Modifié:  10 nov 2011 à 08:28 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page



Très, très fort... une chute à tout rompre.

Ce long destin d'errante - que les hommes ne peuvent comprendre - vécu par les mères ayant perdu leur enfant, est admirablement décrit par tes mots.

mes amitiés

 
vinicius

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
173 commentaires
Membre depuis
21 mai 2011
Dernière connexion
25 décembre 2018
  Publié: 11 nov 2011 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
un texte sublimé par la profondeur et la justesse
des mots, des rimes
cordialement
Vinicius

  Jacques dit Vinicius
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17597 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 17 mars 2012 à 19:01 Citer     Aller en bas de page

Merci a vous 4

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17597 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 18 mars 2012 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

Saphariel, je suis touchée que celui ci ai résonné en toi
J'y ai aussi mis d'autres choses bien plus personnelles en travers ...ma douleur de gamine je crois bien aussi ... car j'aimerais qu'on m'aime ainsi ...

Bises à toi

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16385 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 8 oct 2012 à 09:30 Citer     Aller en bas de page

Des vers avec du sens, qui secouent, qui font mal...en tant qu'homme, je ne peux qu'imaginer cette douleur, mais je sais comme elle est destructrice, comme elle accable et fait souffrir...tu l'évoques avec justesse, et ça bouleverse profondément...que dire de plus ? j'ai une pensée très émue pour toutes ces mères meurtries !
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17597 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 4 août 2016 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1411
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2023] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.